Live report de Junior Rodriguez à La Boule Noire le 26/11/2019

mercredi/11/12/2019
184 Views

Junior Rodriguez sortait en octobre dernier son premier album solo « Stellar Dream ». Ce mardi 26 novembre, il investissait la Boule noire pour une release party intimiste.

Nebraska, du Drak lumineux

C’est le groupe Nebraska qui assure la première partie de cette soirée. Le groupe commence à jouer au moment où l’affiche pour l’édition 2020 du Hellfest est dévoilée, pas facile de capter la concentration du public. Nebraska défend sur scène son premier EP « Soldier On ». Le quatuor propose des compositions mêlant des éléments de rock ,de post-punk et de cold wave qui créent une ambiance résolument Dark, teintée de passages lumineux. La voix d’Amélie est envoûtante. La salle est plongée dans une forme de spleen tranquille. Le jeu de lumière complète cette atmosphère hypnotique. Une belle performance pour ce groupe parisien à suivre.

Junior Rodriguez, l’éclectisme psychédélique

Une bande son retentit dans la salle, la voix nous parle du big bang et Junior apparaît seul sur scène. Il entame son set avec « Starting from Nowhere », morceau composé en Islande dans le cadre du projet de web série mené avec Albéric Jouzeau. Les musiciens le rejoignent et le morceau prend son envol. Les éclairages sont particulièrement travaillés, c’était attendu de la part de Junior depuis notre interview. Des cadrans lumineux, apportent un jeu d’effets captivant.

Côté musique Junior nous embarque dans son univers rock psychédélique devant un public un peu statique. « Dali Was A Liar » permet d’interagir avec le public en lui demandant de chanter 1,2,3,4 pour lancer la machine. Le concert prend un virage rock, voire punk avec le bon titre « Pissed Off ». L’énergie déployée par Junior est saisissante et ses musiciens ne sont pas à la traîne. Le morceau ralentit pour faire place à un solo de guitare totalement psychédélique avant de repartir dans un courant punk.

Passage plus romantique avec « My Love, My Friend », que Rodriguez dédie à sa chérie présente dans les premiers rangs. Le concert continue et le public semble un peu détaché du projet. Junior sort de scène pour laisser place à un solo de batterie. « Stellar Dream » est un projet solo, mais l’artiste sait mettre en avant ses musiciens.

Le set touche à sa fin quand Waxx monte sur scène pour jouer deux morceau avec son ami. Les musiciens quittent ensuite la scène avant de revenir pour un rappel.

 

Avec cette release party Junior partage son univers éclectique, dans lequel se retrouvent les influences qui ont fait de lui l’artiste qu’il est aujourd’hui. Un concert au rythme varié porté par un artiste engagé dans chacune de ses notes.

Setlist :
Starting from nowhere
Stellar dream
Dali was a liar
Heavenlips
Be my guest
Pissed off
Down your tears
My love my friend
Sur les toits de montreal
Panopticon revolution
Cactus seed
Bite me now

Rappel

Heaven’s curse

Leave A Comment