HOT on the rocks!

Interview avec Job Tronel et Joachim Blanchet de FauxX Hellfest – 24 juin 2022

dimanche/24/07/2022
156 Views

« Hero of the Day » c’est le titre d’une chanson de Metallica en 1996. Lequel titre pourrait également et parfaitement être décerné au batteur Job Tronel ce vendredi 24 juin 2022. Pourquoi ? Parce qu’en addition à sa prestation prévue sur la Mainstage 1 à 10 heures 30 avec FauxX, le groupe de « Darksynth /// Metal ExP /// Drum-Keys /// Nihilism Industriel » qu’il a monté avec Joachim Blanchet (aux claviers, aux machines et à la voix), Job a remplacé à brûle-pourpoint le batteur des thrashers catalans de Crisix (avec lesquels Job avait animé le warm up du Hellfest au printemps dernier) l’espace de deux morceaux sur la Mainstage 2 à 12 heures 30 (effort partagé avec le batteur des irlandais de Gama Bomb), le cogneur ibérique ayant été diagnostiqué positif au Covid la veille et les parties de batterie apprises à l’arrache… Pour signer un concert mémorable particulièrement apprécié ! Si l’on ajoute à cela que Job doit également tenir les fûts de son combo régulier Tagada Jones le dimanche 26 à 15 heures 40 (Mainstage 2), et honore de surcroît des interviews pour FauxX, nous tenons sans conteste l’employé de l’édition 2022… Rendez-vous est fixé avec le héros du jour ainsi que son comparse Blanchet à 14 heures 30 à l’espace-presse, afin de faire le point sur FauxX, notamment leur concert du matin, et d’évoquer entre autres ce que le punk rocker et son duettiste indus comptent voir comme artistes, à l’occasion d’une soirée où la musique industrielle (et assimilée) se taille la part léonine de la programmation…

 

Job Tronel (Batterie) : Art’n’Roll c’est ça ?!?

Art’N’Roll : Oui…

JT : Je vous écoute…

ANR : Alors, on s’était captés par Skype le 10 mai 2021…

Joachim Blanchet (Chant – Claviers – Machines) : Okay

ANR : Vous alliez alors publier « StatistiC EgO », votre premier album autoproduit…

JT : Ouais… Bonne journée interviews

ANR : Vous étiez dans ta cuisine…

JB : Quel marathon ! Nous avions enchainé les interviews de 10 heures à 19 heures !

ANR : Nous avons principalement deux thèmes à aborder aujourd’hui… Le premier étant : quel serait le bilan depuis cette sortie ?

JT : Six dates !

JB : On a joué, on a beaucoup bossé les lumières et le scénique…

JT : On a fait trois – quatre « résidences » quand-même !

ANR : Toujours avec la salle de concerts « Bonjour Minuit » à Saint-Brieuc ?

JT : Bonjour Minuit… Novomax… Échonova… (NDA : à Quimper et à Vannes) Nous sommes montés en puissance, surtout dans le travail des lumières : à la dernière résidence tu avais quasiment tout qui s’illuminait !

ANR : C’était votre truc en fait, vous vouliez le développer…

JT : Ouais !

JB : C’est ce que nous voulions développer : on a bossé avec deux lighteux, qui ont bossé comme des geeks sur le son et lumière !

JT : Nous avons la chance de collaborer avec Chirac Design, tu sais c’est la boîte qui fait les lumières pour les concerts de Gojira, Mass Hysteria…

ANR : Tu m’avais dit lors du dernier interview que tu avais un énorme respect pour Gojira, c’est comme une sorte d’aboutissement de pouvoir travailler avec les techniciens qui habillent leurs concerts…

JT : Je les ai vus lors de leur concert au Hellfest dimanche dernier, c’était formidable ! Il y a les lumières et le son, tu entends tout ! Tu entends même les ghost notes à la batterie, tu entends tout !

JB : C’était incroyable, c’est vraiment super !

ANR : Deuxième thème : et votre concert ? D’aujourd’hui ?

JB : Super !

JT : On est contents, après tu vois, il n’y a pas eu grand monde ! Des fois, tu as plus de monde devant la Mainstage 1 à 10 heures 30…

ANR : Et il drachait…

JT : C’est super sinon, on a joué devant des gens, on a eu l’appui de la vidéo, on a vachement travaillé la vidéo diffusée derrière nous, il y a avait les écrans géants, on a fait cela du mieux qu’on pouvait faire et on a fait ce qu’on a pu !

JB : On a marqué des points…

JT : Tu n’as fait que six concerts avec ton groupe et tu joues ton septième concert sur la Mainstage du Hellfest, tu ne la ramènes pas déjà, tu es bien content de ce que tu as…

ANR : Faudra regarder les statistiques, mais effectivement peu de groupes peuvent dire qu’ils ont joué sur la Mainstage 1 du Hellfest au bout de six concerts seulement…

JT : Et tu sais pourquoi ?

ANR : Non.

JT : C’est parce que notre candidature a été validée par le management de Nine Inch Nails ! En fait, Nine Inch Nails (NDA : qui joue à 23 heures 15 sur la Mainstage 1) ont la main sur toute la programmation de cette journée du vendredi en leur qualité de tête d’affiche ! Ce sont eux qui ont choisi tous les groupes ! Les seuls groupes qu’ils n’avaient pas, ce sont les groupes qui allaient ouvrir la journée, dont nous !

ANR : Comment avez-vous su cela ?

JT : Un soir en restant dans les bureaux du Hellfest, je parlais avec Ben (NDA : Barbaud, le patron du festival) qui m’évoque cette recherche de groupes susceptibles d’ouvrir la journée du vendredi, et je lui dis que je veux pour le coup déposer la candidature et le CV de FauxX, ce à quoi il me répond qu’il transmettra tout ceci à l’équipe de Nine Inch Nails… Le mec (NDA : a priori Trent Reznor…) a validé notre candidature, en gros c’est cela…

ANR : Vous êtes fans de Nine Inch Nails ?

JB : Je suis assez fan, ouais ouais…

JT : Lui il est fan à mort, moi non, ce n’est pas mon univers quoi ! Après dès que tu grattes un peu, tu t’aperçois que le mec est une sommité dans le milieu !

JB : Ouais…

JT : Et là, tu fermes les yeux, tu te dis que c’est lui qui nous a ouvert les portes… C’est fou non ?!?

JB : Un compositeur, producteur de renom…

JT : Un homme de bon goût !

JB : Qui a influencé Manson (NDA : Marilyn pas Charles)

JT : La classe quoi !

ANR : Tu as évoqué Gojira, quels autres artistes avez-vous vus au Hellfest 2022 ?

JB : Et bien là, juste avant de venir, Youth Code, je suis assez fan

ANR : J’ai regardé, je ne connaissais pas, je trouve ça pas mal…

JB : Je te conseille le dernier album qui est vraiment très très bien !

JT : Joachim a également vu Maximum the Hormone la semaine dernière, il était même au stand de merch !

JB : Je vais aller voir Nine Inch Nails ce soir évidemment, Killing Joke également…

ANR : Ministry !

JB : Ministry bien sûr, voilà…

JT : J’ai vu Social Distorsion la semaine dernière ! c’était incroyable ! Génial !

ANR : C’est plus ton univers Job…

JT : Social !?! C’est du rock oui, je n’écoute pas tout le temps mais j’aime ça ! J’aime quand les mecs le font bien ! Tu peux essayer de faire du Social Distorsion, et pourtant ce n’est pas dur il n’y a que trois notes, mais tu ne pourras pas sonner comme eux, c’est comme ça, ils ont la classe !

ANR : Sinon, Tagada Jones dimanche ?

JT : Ouais !

ANR : Tu vas assurer des interviews pour Tagada ou pas ?

JT : Je ne crois pas…

ANR : Je te dis cela parce que j’ai Tagada Jones en interview dimanche, je cumule tes groupes (NDA : et également Crisix, pour lesquels Job a assuré l’intérim)…

JT : Je suis le batteur de Tagada Jones, je considère que c’est à Niko qui est chanteur de le faire, je n’ai pas envie de répondre à sa place, tu vois ? Je lui laisse faire les interviews. Ma place est très précise, elle est super ma place dans Tagada Jones !

ANR : Tu es le Charlie Watts de Tagada Jones…

JT : Un peu ! Enfin voilà…

ANR : Quels sont tes batteurs préférés ?

JT : Danny Schuler de Biohazard, je l’ai découvert quand j’avais vingt ans, il a changé ma vie !

ANR : Quel est l’album de Biohazard que tu as écouté en premier ?

JT : Premier, deuxième, troisième, jusqu’à « State of the World Address ». Le mec de Madball aussi, m’a vachement influencé. Et puis, je dirais aussi le batteur de Police tu vois. Il y a de bons batteurs partout, c’est fou !

ANR : Penses-tu que le batteur est celui qui tempère le groupe ?

JT : Joe Strummer disait : « Si ton batteur n’est pas bon, ton groupe ne marchera pas de toutes façons »… Tu peux avoir n’importe qui devant, si tu n’as pas un mec qui est concerné derrière… Mais tant mieux, pour moi cela me va très bien !

ANR : Comment les autres membres de Tagada Jones voient ton implication dans FauxX ?

JT : Ils sont contents ! En fait Niko n’a pas le temps de s’y intéresser, Waner est très fan, parce qu’il a le temps comme moi de s’intéresser à d’autres projets, mais tout le monde est content !

ANR : Quelle est la suite pour FauxX ?

JB : On joue en octobre, et on poursuit le développement, maturation, discussion, il y a des choses en préparation…

JT : Une tournée…

JB : Et puis le prochain album qui est en cours, on va garder le cap, la dynamique, pour garder la machine en route…

JT : Rendez-vous en 2023 !

ANR : Merci les mecs !

Leave A Comment