HOT on the rocks!

Interview avec Marc Busqué Plaza et Pla Vinseiro de Crisix Hellfest – 24 juin 2022

mardi/12/07/2022
194 Views

Pierre Corneille écrivit qu’« À vaincre sans péril on triomphe sans gloire » et les catalans de Crisix l’illustrèrent avec brio le vendredi 24 juin 2022, de 12 heures 15 à 12 heures 55 sur la Mainstage 2 du Hellfest, Clisson, France. D’une part, pour avoir délivré la première prestation ébouriffante d’une journée lestée en poids lourds (Kreator, Alice Cooper, Megadeth, etc…), rappelant d’ailleurs furieusement à l’auteur de ces lignes celle donnée par leurs cousins virginiens de Municipal Waste même endroit même créneau horaire le dimanche de l’édition 2019… Mais surtout, en ayant terrassé sans ciller, dans une bonne humeur toute thrash metal, un péril d’essence spinaltapesque : l’annulation du concert pour covid diagnostiqué la veille à Javi López, le batteur du groupe ! Pour vaincre, les Crisix ont fait appel à leurs copains Job Tronel (Tagada Jones) et Chris Williams (Gama Bomb) afin de remplacer sur le pouce et derrière les fûts le malheureux, puis de triompher avec gloire ! Au sein du moshpit visiblement satisfait desdits remplacements, le cameraman capte de temps à autres en plan rapproché l’image d’une brunette déchaînée dans sa veste patchée, qui vit et célèbre ce concert triomphal sur les épaules d’un copain : nul doute que nous tenons-là la fan n° 1 de Crisix. Amical contact est pris à l’issue de cette performance collective avec Carina, de Karlsruhe, afin de lui demander si elle n’aurait pas une question à poser aux trentenaires de Crisix, laquelle question fut illico presto inscrite sur un morceau de papier tiré de sa poche (orga à allemande). A 15 heures 10, le gentil petit mot fût donc délivré à Marc Busqué Plaza (guitare et t-shirt Bad Brains jaune) et Pla Vinseiro (basse et t-shirt manches longues « The Shortest Straw » de Metallica), par le pigeon voyageur de l’association ANR…

 

Pla Vinseiro (Basse) : ART’N’ROLLLLLLLLLLLLLLLL !!!

Art’N’Roll : Merci pour l’accueil  et content de vous rencontrer ! Tu as un beau t-shirt, toi aussi tu as un beau t-shirt, le type tout à l’heure avec le t-shirt « Ram it Down » de Judas Priest (NDA : Juli Baz Sánchez, le chanteur) a lui-aussi un beau t-shirt…

Marc Busqué Plaza (Guitare) : Toi aussi, tu as un beau t-shirt Alice Cooper !!!

ANR : On attaque ! Qu’avez-vous pensé de votre prestation de ce midi ?

PV : Bon, tu es au courant de ce qu’il s’est passé ? Nous avons perdu notre batteur il y a vingt-quatre heures, c’était dingue ! Nous avons contacté nos amis, et nous avons obtenu l’appui de Job du groupe français Tagada Jones pour quelques morceaux, ainsi que celui de Chris Williams des irlandais de Gama Bomb pour quelques morceaux également… Nous avons répété ensemble hier soir dans notre chambre d’hôtel avec Chris, à l’arrache, et lorsque nous sommes arrivés sur le site ce matin nous avions envie de réussir ce concert, et nous l’avons putain de fait !   

ANR : C’était une belle réussite !

MBP : Nous nous sentons mieux !

ANR : Avez-vous vu de la scène cette jeune femme dans le public ? Elle semblait connaître visiblement tous vos morceaux par cœur !

PV : Oui, je l’ai vue, oui, oui…

ANR : Elle est allemande…

PV : D’accord !

ANR : Elle a écrit un petit mot pour vous…

PV ET MBP : (Simultanément) D’accord !

ANR : Le voici…

PV : (Lisant) « Avez-vous mangé le gâteau pizza que je vous avais préparé ? Quel goût avait-il ? (Karlsruhe, Allemagne) Merci ! C’était un grand concert ! »…

MBP : OUI NOUS AVONS MANGÉ LE GATEAU PIZZA DE KARLSRUHE !!!

PV : ET IL ÉTAIT TRES BON, MERCI !!!

ANR : Cette jeune femme serait selon moi l’archétype de la fan de Crisix, et de thrash metal « old school » en général, mais je peux me tromper… Seriez-vous capables de me décrire votre public ?

PV : Nous sommes en contact très étroit avec nos fans et inversement…

MBP : Nous avons des fans d’âges différents, nous sommes parvenus à capter les anciennes générations de fans de thrash metal, ceux qui ont connu la fin des années 1980 et le début des années 1990, ainsi que les nouvelles qui n’ont guère connu cette époque dorée… Tout cela nous le devons notamment au fait de tourner incessamment depuis nos débuts à la fin des années 2000… Par exemple, après notre dernier show en Hollande, un spectateur d’une soixantaine d’années nous a dit qu’il avait pris le même pied avec nous qu’avec les groupes qu’il a eu l’opportunité de voir vers 1985-1986… J’adore ce type de compliment, moi qui n’ai pas connu cette période !

PV : On aime que les kids s’éclatent à nos concerts !

ANR : Quels âges avez-vous ?

PV : 31 ans.

MBP : 30.

ANR : J’avais quinze ans quand « Rust in Peace » (NDA : de Megadeth, 1990) est sorti…

PV : J’allais naître (Rires)

MBP : Moi aussi, oui, à quelques mois de plus (Rires)

ANR : Quel est votre album de thrash metal préféré ?

PV : Pour moi, ce serait certainement Testament…

ANR : « The Legacy » ?

PV : Notamment… J’aime tout de Testament depuis que je suis adolescent, en tous cas tout ce qu’a fait Alex Scholnick avec Testament (NDA : guitariste de 1983 à 1993 puis de 2005 à nos jours) Mais « Rust in Peace » de Megadeth est l’album que je préfère de tous les temps ! Rien que la composition du groupe à cette époque : Marty Friedman, Nick Menza, ainsi que le côté progressif des compositions, c’est fascinant, fascinant, mec !

MBP : Pour ma part, je suis obsédé par le son « old school » de la Bay Area ! Je me suis intéressé à des groupes de l’époque comme Vio-lence tout ça ! J’ai également creusé dans les deux premiers albums de Forbidden, les albums publiés au cours de cette période à San Francisco me font tous rêver mec ! Je les collectionne tous !

ANR : Avez-vous rencontrés vos idoles ?

PV : Ouiiiiiii, quelques-unes, et dans notre vidéo…

MBP : … Chuck Billy (NDA : le chanteur de Testament)

PV : Oui, Chuck Billy ! Il apparaît sur une de nos dernières vidéos, « W.N.M. United » qui figure sur « Full HD » notre album sorti en avril dernier ! Ce fût fou qu’il accepte notre invitation à venir y jouer le rôle de notre patron, Chuck Billy joue le grand patron du thrash metal intergalactique !!! Nous avons également invité dans ce clip un paquet de chanteurs de la « new wave » du thrash metal, tels ceux de Violator, de Warbringer, de Suicidal Angels…

MBP : … Fueled by Fire…

PV : Nous avons aussi notre amie Diva de Nervosa…

MBP : … Gama Bomb…

PV : … Et Chuck Billy fait partie de tout cela, nous avons donc rencontré une de nos idoles !

PV : J’étais à l’instant en train de parler avec Mille (NDA : Petrozza, le chanteur – guitariste de Kreator) et c’est une autre de nos idoles ! Quand j’étais adolescent les gens m’appelaient « le faux Petrozza » ou « le Petrozza de Galice » tellement je cherchais à l’imiter ! C’est magnifique !

MBP : Nous sommes très reconnaissants de pouvoir vivre cela !

PV : Nos idoles sont des humains très cools !

ANR : Aviez-vous une veste à patchs, à l’image de votre fan de tout à l’heure ?

PV : Bien sûr !

ANR : Et avec quel dossard cousu dessus ?

PV : J’avais justement « Pleasure to Kill » de Kreator, c’était mon dossard !

MPB : J’avais un dossard « I Am the Law » d’Anthrax !

PV : « I Am the Law » : whaaaaaaaaaah !!!

MBP : Il y a beaucoup de couleur jaune dans les visuels d’Anthrax et ça me plait, j’adore le jaune !

PV : Quelle réponse (Rires)

ANR : Tu portes un super t-shirt (jaune) des Bad Brains ! A part la couleur du tricot, qu’est-ce qui te plaît chez les Bad Brains ? Ce n’est pas exactement du trash metal…

MBP : J’apprécie le punk américain des années 1980, j’aime l’éthique et également l’attitude des Bad Brains, cette atmosphère extrêmement positive qui se dégage de leurs concerts, j’ai été vraiment captivé par le message qui en ressort : faire en sorte que tout le public danse, passe un bon moment et participe au spectacle ! Je suis inspiré par le thrash metal, mais également par ces groupes US proches du punk comme Bad Brains, Gang Green, 7 seconds, Black Flag…

ANR : Les premiers Faith no More ?

MBP : Les premiers Faith no More ! Je ne les connais pas tant que cela ! Mais si tu penses qu’il y aurait une parenté avec les groupes que je viens de citer, j’irais volontiers jeter une oreille !

ANR : Quelle est l’actualité estivale de Crisix ?

MBP : Nous sommes présentement en tournée d’été, après le Hellfest un certain nombre de festivals européens nous tend les bras : on va jouer à l’Obscene Extreme en République Tchèque, à l’Estaka Rock et au Castelo Rock en Espagne, au Summer Breeze et au Hellseatic en Allemagne…

PV : Nous avons également programmé des dates en Espagne…

MBP : Juste après cela, nous traverserons l’Atlantique pour donner des concerts notamment aux Etats-unis et au Canada…

PV : Nous n’avons jamais cessé de tourner à travers l’Europe, c’est réellement une tournée sans fin comme on dit… Nous sommes déjà en train de travailler sur notre prochain album, parce que tu ne dois jamais t’arrêter tu sais, nous avons testé nos nouveaux projets lors des dernières répétitions et sommes satisfaits de ces premiers jets !

MBP : Et l’on vous prépare un concept typiquement Crisix à base de pizza !

PV : Notre batteur sera de retour pour nos prochains concerts, ça va donner puisque ça donne même quand il n’est pas présent !

ANR : Vous bossez et tournez sans cesse : comment imaginez-vous Crisix dans une dizaine d’années ?

PV : Dans une dizaine d’années ? Je m’imagine aussi jeune d’esprit que je ne le suis aujourd’hui, tout autant passionné par mon groupe, et peut-être capable de jouer encore plus de concerts que nous n’en jouons actuellement ! Capable de jouer au moins un concert par jour, tout en ayant conservé l’état d’esprit qui est le nôtre depuis nos débuts, pouvoir conserver cet esprit de famille qui caractérise Crisix !

MBP : Absolument.

PV : Peut-être aurons-nous de plus gros moyens, afin de pouvoir recréer sur scène tout ce que nous aurons imaginé, nous avons plein d’idées !

ANR : Vous avez le mot de la fin !

PV : Bye bye et à bientôt, on se voit sur une de nos prochaines tournées !

MBP : On ne s’arrêtera pas après les festivals de cet été !

Leave A Comment