HOT on the rocks!
itw de embryonic cells (dimanche/15/11/2020)
INTERVIEW D’ ARKAN (lundi/19/10/2020)
Interview avec Tin-tin (mercredi/14/10/2020)

Loudblast – Manifesto

samedi/21/11/2020
120 Views

 

Groupe: Loudblast
Album: Manifesto
Date de  sortie: 30/11/2020
Label: Listenable Records
Note: 18/20

 

 

LOUDBLAST, 35 ans de carrière ! Pilier de la scène française du metal précurseur du brutal death metal apparu en 1985 ! Sûrement les plus vieux d’entre vous – dont je fais partie – se souviennent encore de cette époque lointaine où la bande à Steph Buriez est apparue pour remettre les pendules à l’heure après une génération de groupes français qui, pour la plupart, ont aujourd’hui disparu !

Souvent copié, jamais égalé ! Si ce n’est peut-être MASSACRA, autre légende du metal. Mr Buriez a toujours respecté cette dernière formation, participant au Fall of Summer à un tribute de ce groupe culte.

LOUDBLAST a toujours aimé prendre son temps entre chaque album – souvent durant des périodes d’au moins 6 ans –, et s’entourer des meilleurs musicos, quitte à en changer. Toujours dédié à la cause du metal, Steph a accumulé sur l’hexagone divers projets depuis 35 ans. Producteur, animateur, remplaçant en tant que guitariste à travers certaines formations : notamment cette participation au bal des enragés et SINSAENUM, son nouveau groupe.

6 ans après Burial ground qui pour moi fut l’album de l’année 2014, voici enfin la suite avec Manifesto, et sa superbe pochette dessinée par Eliran Kantor : une œuvre époustouflante ! Et de nouveaux musiciens dont Fred Leclercq (Kreator) qui fait désormais partie permanente du groupe (ex Heavenly, Maladaptive, Dragonforce) et aussi l’arrivée de Jérôme Point-Canovas (No Return).

Si effectivement au premier titre, Todestried, on ressent la brutalité de Disincarnate (la basse totalement enragée et Hervé martelant sa batterie), le son Loudblast ne laisse aucun doute. On le retrouve avec ses breaks et ses changements de rythmes, un condensé de death mélangé à du thrash. Et la voix de Steph n’a pas pris une ride !!!!

Promothean fire donne une toute nouvelle originalité chez Loudblast avec son air martial et des voix d’outre-tombe faisant une incursion au milieu du morceau, et des guitares beaucoup plus techniques et mieux travaillées. Un titre qui fera un malheur sur scène. Bluffant !

Le début de Preaching spiritual est absolument superbe, avec des guitares surprenantes. Par la suite, l’album va proposer différentes atmosphères, et plusieurs écoutes seront nécessaires pour vous faire votre propre opinion. Juste qu’avec Manifesto, vous avez tout simplement un chef-d’œuvre à écouter en boucle.

J’ai été surpris du dernier titre : sa lourdeur est proche de Doom et évoque une suite logique à Bloody oath de Burial ground. Le final se veut malsain, apocalyptique, et c’est d’ailleurs l’ambiance que l’on a tout au long de ce nouvel album dont on n’a pas fini de parler. Et n’oublions pas l’énorme travail de HK du studio Vamacara !

À se procurer d’urgence dès sa sortie !!!!

Leave A Comment