HOT on the rocks!
itw de embryonic cells (dimanche/15/11/2020)
INTERVIEW D’ ARKAN (lundi/19/10/2020)
Interview avec Tin-tin (mercredi/14/10/2020)

Mini-interview avec Nick Oliveri de Mondo Generator

jeudi/02/04/2020
262 Views

Heavy Psych Sounds festival, 5 mars 2020
Mini-interview Nick Oliveri, Mondo Generator

Art n’ Roll : Comment avez-vous rencontré les S.V.E.T.L.A.N.A .S dont la chanteuse, Olga, chante sur le titre du même nom dans l’album « Fuck it »?

Nick Oliveri : Je les ai connus en tournant avec Dwarves, je suis devenu très ami avec Olga. J’aime beaucoup ce groupe, je les héberge de temps à autre quand ils sont en Californie.

AnR : Vous jouez aussi avec eux ?

N. O. : Oui j’ai joué sur leur dernier album, mais sur le nouveau, je ne fais que chanter, je fais les chœurs.

AnR : Ce n’est pas un side-project ?

N. O. : Non c’est juste en passant, quand on se retrouve au même endroit. Je me lève et je chante avec Olga, on s’amuse. La voir sur scène c’est le pied, et c’est plus cool sur scène que dans la foule. En fait, que je sois dans le public ou sur scène, je chanterais, donc autant le faire sur scène.

AnR : Comment avez-vous rencontré les organisateurs de Heavy Psych Sounds ?

N. O. : On s’était croisé auparavant, on avait déjà collaboré avec Gabriele [du groupe Black Rainbows, membre également du label Heavy Psych Sounds, NDLR] . On est dans la même scène, et puis Heavy Psych Sounds produit « Fuck it »…

AnR : Vous avez joué à Paris au Supersonic il y a deux ans, dans le cadre d’une tournée acoustique. Est-ce que vous allez renouveler l’expérience ?

N. O. : Oui en fait je fais des concerts acoustiques quand je n’ai rien d’autre à faire et que je m’ennuie. Ca m’occupe. Je conduis et je fais tout.

AnR : c’était intense !

N. O. : Je ne fais pas de set acoustique classique, je suis à fond, je hurle. Ça peut paraître étrange pour le public : « qu’est-ce qu’il fait à hurler là-haut ? », alors c’est fun pour moi. Ca me garde en mouvement et c’est du travail. C’est difficile, je conduis, je fais le roadie, je joue tout seul. Quand on joue avec un groupe, c’est fun, mais seul, c’est du boulot.

AnR : Donc il vous arrive de vous ennuyer avec vos trois groupes ?

N. O. : Parfois, les autres musiciens ont besoin de vacances, pour s’occuper de leurs enfants. Moi je n’ai pas besoin de vacances. Si je travaillais dans un bar ou un restaurant, je travaillerais tous les jours. Ca me garde vivant.

 

Merci à Nick Oliveri pour sa disponibilité et à Heavy Psych Sounds.

Leave A Comment