Awake the Dreamer Band

Chronique de Damaged Souls – Awake The Dreamer

mardi/05/11/2019
76 Views

Awake the Dreamer pochette

Groupe : Awake The Dreamer
Album : Damaged Souls
Label : Arising Empire
Date de sortie : 25 Octobre 2019
Note : 15/20

Après deux EP qui ont trouvés un bon nombres d’éloges au sein de la scène Post-Hardcore et quatre singles recueillants plus de 500 000 flux sur Spotify, Awake The Dreamer nous présente son premier album intitulé Damaged Souls.

Formé en 2015, le groupe suédois n’en est pas à son premier coup d’essai en terme de tournées.
Partageant notamment l’affiche avec Adept et Crystal Lake (dont on retrouve les frontmans respectifs sur l’album), la réputation du groupe ne fait que croître.

Damaged Souls tient compte de la promesse créée par le battage médiatique autour de Awake The Dreamer. Les fans de metalcore, post-hardcore et hardcore mélodique peuvent anticiper une course folle à travers Damaged Souls.

Les codes du metalcore parfaitement maitrisés

Après son prélude, Damaged Souls entre en action avec l’un de ses morceaux les plus lourds « Atmosphere ». On y trouve Ryo Kinoshita de Crystal Lake en guest vocal.

La batterie percutante et le travail de guitare façon Djent donne le ton. C’est un morceau énergique et efficace. Alimentés par les deux chanteurs, les lourds breakdowns ainsi que les refrains accrocheurs sont clairement fait pour déboiter des mâchoires.

Vient ensuite « Far Away« , l’une des pistes les plus légères, mettant l’accent sur les voix claires, ainsi que sur une approche plus mélodique de la guitare.

« Believe » nous ramène vers la bagarre, avec des breakdowns mélodiques et l’ajout de choeurs dans le refrain. Cela en fait un titre taillé pour le live que les fans attendront avec impatience.

Le dernier morceau de l’album, « Negative Filters » est un morceau beaucoup plus doux qui met l’accent sur la mélodie plutôt que sur la violence. Avec son chant isolé au début de la piste et les accords de guitare dissonants tout du long. De quoi finir l’album sur une note plus mélancolique.

Le groupe s’est parfaitement approprié les codes du genre : voix claires sur le refrain, breakdown ultra aggressifs, riffs entêtants, claviers et voix féminines venant ponctuer certains passages pour adoucir un peu ce mélange détonant.

Damaged Souls est un bon album. Bien que n’étant pas particulièrement innovant, il fait ce qu’on attend d’un album de metalcore et il le fait bien. Awake The Dreamer a bien exploité la dualité du post-hardcore: chaotique et agressif, mais aussi introspective. On peut donc voir ici une déclaration sérieuse d’un groupe qui a les atouts pour devenir un pilier de la scène post-hardcore et metalcore.

Leave A Comment