HOT on the rocks!

Ashes to fire – Still Waters

dimanche/20/11/2016
1 018 Views

cover-ashes-to-fire-still-waters

 

Groupe: Ashes to Fire

Album: Still waters

Label : MUSIC-RECORDS

Date de sortie : le 1er décembre 2016

Note : 13/20

 

 

Le groupe français originaire de Bordeaux de Burning Metal Hardcore, qui revendique une affiliation à des formations comme August Burns Red, Texas In July ou encore Whitechapel, revient avec un nouvel EP. Sa sortie suit celle de leur premier EP « Karmalogy » sur lequel on avait pu remarquer le bon extrait « Never Give Up », dont l’énergie paraissait prometteuse. On découvre 5 titres, allant du deathcore mélodique au metalcore presque pop.

L’écoute commence par une intro qui nous place dans un univers métal, quelque peu mystique, et prépare à la découverte de ces eaux pas si « calmes ». On démarre vraiment l’écoute avec « Real Life » qui reprend les codes du metalcore avec une vraie énergie punk dans ses couplets. Les breakdowns sont plutôt réussis, et dans la seconde partie des notes de piano apportent un côté sombre à ce titre. C’est bien fait dans l’ensemble même si ça manque un peu d’inspiration.

On passe ensuite à « Dad and Mom » qui débute par des pleurs avant de balancer du gros son, sur un tempo rapide, dans une ambiance gothique bien marquée. Plus intéressant que le morceau précédent on aime la progression musicale, le chant saccadé, la rythmique et les solos de guitare qui forment un ensemble cohérent et alléchant.

On enchaine avec « To Disappear », sûrement le titre le plus formaté de l’album, qui rappelle plus ce que pourrait faire un croisé de Bring me the Horizon avec Parkway Drive. Ashes to Fire livre un morceau classique pour ne pas dire bateau de metalcore avec des chœurs, des riffs bien sentis et un refrain qui reste en tête. Le morceau pêche vraiment à la fin de par l’utilisation un peu grossière d’un discours pré enregistré suivi d’une boîte à rythme et d’un bridge vocal un peu facile.

« Roots to sheet », avant-dernier extrait, manque un peu de relief. Des riffs, du chant mais la mayonnaise ne prend pas.  On termine sur « Sara » dont l’intro nous plonge dans un univers metal progressif, avec ses gammes classiques à la guitare accompagné par le chant guttural de Yas. Le morceau s’accélère un peu vers la troisième minute puis prend une teinte Black metal.

On l’aura compris Ashes to Fire fait du metalcore. L’EP n’est pas mauvais en soi, les titres sont même assez réussis, mais on en attendrait un peu plus du groupe qui navigue dans un univers où les formations qui proposent un style similaire foisonnent.

Difficile après l’écoute de cet EP de savoir qui sont vraiment Ashes to Fire. Si vous aimez ce genre musical, laissez-vous tenter par « To Disappear » et « Dad and Mom ».

 

 

Leave A Comment