HOT on the rocks!

Bal des enragés @ Alhambra le 18 octobre 2016

dimanche/20/11/2016
983 Views

img_1772Et oui, hélas ! Ne pouvant pas pointer mon auguste derche à leurs deux derniers concerts, j’assiste à mon dernier Bal des Enragés avant 2019…
Tu penses bien que les gars de Tagada Jones, Lofofora, les ex de Parabellum, les musiciens venant de Loudblast, Black-bomb A et Punish ont des trucs à faire d’ici-là ! Un album par-ci, une production par-là, bref des projets autres que cette énorme famille qu’est le BDE.
Donc, si le climat s’est fortement adoucis, la chaleur de la camaraderie, le souffle brûlant du rock’n roll vont taper dur ce soir !
Déjà, L’Alhambra est une très belle salle. La taille reste humaine et le fumoir, ou je retrouve les collègues de Art’n Roll ressemble à une salle de douche pour hobbits : Carrelage, vieux robinets à trente centimètres du sol et comme des trace de pieds en face, pointure 65.
Pas grand monde dans la salle proprement dite. En fait ça picole dehors, au bar, et dans ledit fumoir.
Belle ambiance : On se connait presque tous et ceux qui sont inconnus au bataillon sont rapidement des potes avec qui on rigole.
C’est ça, aussi, l’ambiance du Bal !

img_2715
Mais, c’est pas tout ça, car ici, on ne rigole PAS DU TOUT avec le Rock’n Roll. Et les 17 artistes sur scène le font bien comprendre car, à l’heure dite, ça attaque sévère sur « If the kids are united » des Sham 69 !
Tout le monde se précipite. C’est le coup d’envoi pour pas moins de trois heures de concert ou, du punk au métal, en passant par le rock pointu, s’égrainent les meilleurs morceaux de l’époque, dixit Reno de Lofofora, « Ou on bandait encore ».
Des Sham aux bérus, de Parabellum (et une énorme pensée pour Schultz sur Cayenne) aux Ramones, de Metallica à Nirvana, tout se déroule dans l’atmosphère surchauffé par un public conquit et des artistes fous, dont Klodia et Laurent, en performeurs délirants.
Une pure communion de décibels, de feu et de passion.
Tu peux pas rester insensible. Je ne le suis pas et décide de m’élancer, malgré mon âge avancé, dans un slam délirant qui me réjouis autant qu’il me coute une contraction du fessier gauche.
La vieillesse est un naufrage ?
Des naufrages comme celui-ci, c’est quand vous voulez !

Continuez, les amis, soyez toujours unis par le rock et nous serons fidèles au rendez-vous !!!

img_2817
Pour une idée de la play-list explosive :
If the Kids Are United (Sham 69 – Cover)

Are You Gonna Be My Girl (Jet – Cover)

California Über Alles (Dead Kennedys – cover)

Nazi Punks Fuck Off (Dead Kennedys – cover)

Smells Like Teen Spirit (Nirvana – cover)

Réveille le Punk qui est en toi (Svinkels – cover)

Bop pap Labidoup (Les Collabos – cover)

Jouer avec le feu (Les Sheriffs – cover)

Killing in the Name (RATM -cover)

The Beautiful People (Marilyn Manson – cover)

Enter Sandman (Metallica – cover)

Sabotage (The Beastie Boys – cover)

Hate to Say I Told You So (The Hives – cover)

Kick Out the Jams (MC5 – cover)

Rockaway Beach (Ramones – cover)
Blitzkrieg Bop (Ramones – cover)

I Against I (Bad Brains – cover)

I Am a Revenant (The Distillers – cover)

Destroy Everything (Hatebreed -cover)

God Save the Queen (Sex Pistols – cover)

Fier de ne rien faire (Les Oilivensteins – cover)

Song 2 (Blur -Cover)

Rock and Roll (Led Zeppelin – cover)

I Wanna Be Your Dog (The Stooges – cover)

Golden Brown (The Stranglers – cover)

Cayenne (Parabellum – cover)

Tostaky (le continent) (Noir Désir – cover)

La Bière (Les Garçons Bouches – cover)

Fire (The Jimi Hendrix Experience – cover)

Nice Boys (Rose Tatoo – cover)

Raining Blood (Slayer – cover)

Refuse/Resist (Sepultura – cover)

“Heroes” (David Bowies – cover)

Whole Lotta Rosie / T.N.T. / Let There Be Rock

Ace of Spades (Motorhëad -cover)

Antisocial (Trust – Cover)

Bibi

Vive le feu (Béruriers noirs – cover)

[simpleviewer gallery_id= »213″]

 

Leave A Comment