HOT on the rocks!

EDC – Chapitre VI

samedi/23/04/2016
919 Views

EDC-VI

 

Groupe: L’ESPRIT DU CLAN

Album: Chapitre VI

Date de sortie: 15/04/2016

Label: Verycords

Note: 19/20

 

Chroniquer L’ESPRIT DU CLAN dans le train pour Pau (pas celui de Chevalier et Laspalès, le vrai, celui qui quitte Montparnasse à 8h38) en se rendant au GROFEST, c’est pour votre humble serviteur comme un retour vers le passé empreint d’une nostalgie poignante… Je me revois partageant les planches avec ces grands-là alors que je n’étais qu’un petit morveux en queue de puberté, dans la mythique Grange à Musique de Creil… Et je me revois surtout prendre une belle déculottée !

Force est d’admettre que si depuis mon alopécie galopante m’a fait perdre quelques bulbes capillaires, le temps n’a pas été aussi vache avec le combo originaire de Seine Saint Denis, toujours aussi vif et tous crocs dehors… L’EDC nous livre donc un Chapitre VI d’une manufacture irréprochable, épuré et direct, efficace de l’intro à la dernière note du dernier titre. Et la chose n’était pas aisée car il en contient des titres ce Chapitre !! 13 pour être exact, et chacun d’eux rivalise de noirceur. Car si l’ensemble est très poétique (on croirait parfois entendre du Lofofora surdopé à la testostérone), on comprend vite depuis « Céleste » qu’on est pas là pour faire l’inventaire des phases émotionnelles des acteurs de « plus belle la vie ». L’ESPRIT DU CLAN nous y dépeint un univers brutal, savamment mis en musique, avec une touche non négligeable de pessimisme et de fatalité mêlés. « L’espoir n’est plus une option » (L’ivoire de l’os)… On comprendra aisément que cet opus ferait tache en musique de fond au baptême du petit Kevin…

Néanmoins, à fond les ballons dans la voiture, dans la piaule ou même, dans le train pour Pau, il est du plus bel effet !

Du gros son, une production très linéaire mais bougrement efficace, des textes trempés d’acide, un climat ombrageux voire menaçant, entremêlés à une poésie latente et touchante, voici l’impression que m’a laissée ce Chapitre VI… Alors certes je suis resté sur ma faim, mais sachez que je suis de nature gloutonne et que cette frustration est simplement due au fait que j’attends le Chapitre VII avec une impatience non dissimulée !

Chapitre VI se dévore avec les oreilles comme un bouquin avec les yeux.

Leave A Comment