HOT on the rocks!

NYTT LAND – Torem

mercredi/11/10/2023
803 Views

 

Groupe : Nytt Land
Album : Torem
Sortie: 06 octobre 2023
Label : Napalm Records
Note : 18/20

 

 

A-t-ton encore besoin de présenter Nytt Land ? Pour les récalcitrants, on va faire un récap’ et on vous invite chaudement à jeter une oreille à ce magnifique et captivant groupe.
Nytt Land est un groupe originaire de Sibérie, porté par le couple Anatoly et Natasha « Baba Yaga »  Pakhalenko. Depuis 2013,  ils sèment leur musique emprunte de mythologie et de shamanisme. Cette année, ils fêtent leur 10 ans avec leur 9ème album Torem qui raconte le voyage initiatique d’un shaman.

Torem se pose dans la continuité des albums précédents avec une richesse de chants, de mélodies et d’instruments, Torem est aussi le début d’une nouvelle histoire, le début d’une trilogie dédiée à la spiritualité et la cosmologie. On retrouve du chant diphonique, de la guimbarde des tambours et des rythmes plus moderne, sans compter la présence de son naturel. Les morceaux sont chantés en vieux norrois et en dialecte sibérien.

L’album s’ouvre et se termine sur le son de la forêt.  Les fans d’Heilung connaissent bien ce type de morceau. On se trouve au tout début de l’histoire ou du rituel et on revient à l’endroit d’où l’on est parti. Le premier titre Olenmet comporte du chant diphonique et un tambour.

Les deux morceaux suivants, Nord (sorti plus tôt cette année avec un clip vidéo) et Risu Raknar, proposent des sons plus modernes mais aussi plus intenses avec le hurlement de la corne, le son des osselets et le chant féminin qui vient donner une profondeur au chant de gorge masculin.

Johem ar est un de mes morceaux favoris, il a aussi une place central dans l’album qui le rends plus puissant et plus hypnotique. le chœur féminin me rappelle certains morceaux de laboratorium pielsni. C’est un régal et c’est puissant.

Manito est un titre à la fois doux et incroyablement terrifiant. Les chuchotements et les lamentations en échos  posent une atmosphère glaciale,  tandis que les chants diphoniques rappelant ceux des moines tibétains ajoutent une chaleur et une certaine impression de discipline, le tout orchestré par une sorte de gong. Les amateurs d’ambiances étranges ou de morceaux pour méditer vont adorer. Personnellement les chuchotis me glacent le sang.

On enchaîne sans trop de transition sur Huginn and Muninn puis The rise of Midgard. Ces deux morceaux sont définitivement  empruntés à la mythologie scandinave. Ces deux titres font également partis des morceaux  sortis en avant première cette année. Pour mémoire, Huginn et Muninn sont les deux corbeaux d’Odin. Le corbeau est un symbole de spiritualité, de sagesse et un messager dans la mythologie scandinave. Le titre reprend mot pour mot un poème eddique le Grímnismál, c’est donc chanté en vieux norrois. Rise of Midgard a une tonalité beaucoup plus guerrière mais le chant est similaire à celui du morceau précédent. On atteint ici l’apogée du voyage shamanique, on imagine facilement que notre shaman est à un tournant important de son voyage avec des choix et des batailles.

Torem marque un retour au calme. La musique est moins guerrière, on est proche du dénouement. Les chants féminins et les osselets sont de retour. C’est un titre vraiment envoutant, parmi mes favoris car il donne envie de danser autour du feux et de hurler à la lune.

Le dernier titre Lavel, sonne le retour en forêt, la fin du rituel.  Le voyage est fini et on entend le bruit du vent ainsi qu’ une guimbarde autour du feu. La boucle est bouclée, vous pouvez refaire play pour repartir à nouveau dans ce voyage.

Vous l’avez compris, j’ai pris un plaisir immense à écouter cet album. On a pris l’habitude de ce type de musique avec Heilung, et Wardruna pionnier de ce retour aux sources des chants sacrés. Mais Nytt Land propose bien sa propre musique, son approche personnelle et partage un héritage bien spécifique. La première écoute vous surprendra et vous serez tenté de comparer, évidement, mais l’originalité, la richesse des musiques et des chants vous transporteront dans une dimension moins grandiose, plus intimiste, plus humaine d’une certaine manière. C’est ça la force et la beauté de NyttLand. Foncez découvrir Torem!

Leave A Comment