HOT on the rocks!
Interview de Qamelto (jeudi/04/04/2024)
Interview de Myrath (jeudi/07/03/2024)
Interview de abduction (mardi/19/12/2023)

Interview avec « Mohammed Abdul » de Nanowar of Steel

lundi/06/03/2023
532 Views

Saint-Paul écrivit l’épitre aux romains, aujourd’hui les romains font les pitres (à Saint-Paul ?). La première fois que l’auteur de ces lignes entendit parler de Nanowar of Steel, il crut d’abord à une formation de metal parodique se moquant de Manowar et des personnes de petite taille. Que nenni. Nanowar of Steel ne se moque aucunement des personnes de petite taille. Les fantasques transalpins publient « Dislike To False Metal » le 10 mars 2023 chez Napalm. Il fallait en savoir davantage. Rencontre fraternelle entre Art’n’Roll et les fratelli d’Italia, ou plutôt avec le guitariste dont le pseudo est « Mohammed Abdul » (Sic), par Zoom le 23 février dernier à 18 heures.

Art’n’Roll : Alors ! Nanowar of Steel va commercialiser « Dislike To False Metal » le 10 mars prochain, c’est quoi le « False Metal » (NDA : « Faux metal ») ?

« Mohammed Abdul » (Guitare) : C’est quoi le « False Metal » ? Techniquement, c’est tout sauf nous (Rires)

ANR : Très drôle. Vous n’avez pas peur que Manowar vous fasse un procès à propos de ce titre (NDA : piqué au slogan « Death To False Metal » de Manowar) ?

MA : Non, parce que cela fait vingt ans qu’on se moque d’eux et ils auraient pu nous poursuivre un paquet de fois (Rires)

ANR : Oui c’est vrai. Cela fait quatre ans depuis leur faux bond à l’édition 2019 que Manowar annonce régulièrement vouloir poursuivre le Hellfest, et aucune assignation n’a été signifiée…

MA : Nous avons la même approche. Ils annulent tout y compris leurs procès.

ANR : Hellfest toujours : Nanowar of Steel a joué au Metal Corner durant l’édition 2022 du festival…

MA : Oui. C’était incroyable. Nous avions déjà joué au Hellfest il y a des années et des années de cela. La première fois, c’était je crois en 2010, et nous n’étions jamais revenus depuis y compris en tant que festivaliers. Nous avons été époustouflés par la façon dont le Hellfest a évolué en une décennie, a grossi ! C’était déjà énorme en 2010. Il y avait deux scènes, deux grosses scènes mais pas aussi gigantesques que les scènes actuelles ! Nous avons également découvert tous ces magasins, la petite forêt, l’immense statue de Lemmy. Nous avons été complétements soufflés par cette grandeur quand nous nous sommes baladés à travers le site. C’était blindé de monde et nous nous sommes bien amusés. Nous espérons y revenir !

ANR : Te souviens-tu des groupes et artistes que tu as vus en 2010 ?

MA : Je me souviens surtout d’un type qui jouait seul de la guitare sur scène avant nous. C’était amusant parce qu’il reprenait des chansons rock et metal célèbres, mais il s’est mangé une bouteille en verre ce qui nous a fait peur, parce qu’il avait repris un truc de Manowar qui avait certainement déplu à un de leurs fans, et nous nous sommes dit en panique : « S’ils lui font ça à lui, que sont-ils capables de nous faire à nous ?!? » (Rires)

ANR : Le Hellfest était peut-être plus sauvage à cette époque

MA : C’était avant que Manowar annule (Rires)

ANR : Peux-tu nous à présent nous parler de la couverture de « Dislike To False Metal » ?

MA : Elle s’inscrit dans la continuité de nos couvertures depuis cinq ans environ, l’auteur est un dessinateur de bandes-dessinées que nous trouvons excellent, et qui a par ailleurs réalisé une bédé avec nous en tant que personnages. Cette fois, nous avons souhaité coller au titre du disque avec cette statue qui a le pouce vers le bas, et voulu également faire figurer une référence à chaque chanson de l’album comme nous l’avions fait sur « Stairway to Valhalla » ou « Italian Folk Metal » nos précédents albums de 2018 et 2021. Nous avons adopté une approche futuriste, et également rendu un hommage sincère à la pochette de « Somewhere In Time » d’Iron Maiden.

ANR : J’y vois aussi une référence à celle d’« America’s Least Wanted » d’Ugly Kid Joe, non ?

MA : « America » ?

ANR : « America’s Least Wanted » !

MA : Cette pochette ne vise pas les Etats-Unis, mais…

ANR : Je parle d’« America’s Least Wanted » le premier album d’Ugly Kid Joe ! La pochette de votre nouvel album évoquerait celle d’« America’s Least Wanted » d’Ugly Kid Joe…

MA : D’accord, mais c’est quoi Ugly Kid Joe ?

ANR : (Rires) Un groupe metal US du début des années quatre-vingt-dix, relativement amusant, qui a eu un hit : « Everything About You », tu ne connais pas ?

MA : Je ne connais pas, je vais regarder… Comment tu dis ?

ANR : Ugly Kid Joe… Ugly…

MA : Ugly…

ANR : Kid…

MA : Kid…

ANR : Joe…

MA : Ugly Kid Joe ! D’accooooooord, j’aurais découvert quelque chose aujourd’hui ! C’est un groupe de hard rock ?

ANR : Oui. Un peu comique. Ils ont joué l’an dernier au Hellfest.

MA : Je vais vérifier. Comment dire ? Nous devrions les connaître. Mais nous ne les connaissons pas (Rires) Donc merci !

ANR : A mon sens, c’était un des premiers groupes de metal comique (après Gwar). Tout en sachant que… Le… Meilleur… Goupe de metal parodique… Est français !!! C’est Ultra Vomit !!!

MA : Ultra Vomit, nous les connaissons. Et nous les évoquons dans notre album.

ANR : Sinon, c’est quoi le « Disco Metal » ?

MA : « Disco Metal » résume ce disque, c’est sa clef de voûte, c’est la meilleure façon de rendre les metalleux bas du front mécontents. C’est le mélange entre deux musiques trop différentes, un peu comme nous avions fait avec « Norwegian Reggaeton ». Je ne pense pas si cela colle vraiment, mais nous faisons en sorte que cela colle. On fait de notre mieux. Mais notre véritable objectif est de rendre certains metalleux mécontents (Rires)

ANR : Quel projet !

MA : (Rires)

ANR : Avez-vous des retours de la part des groupes que vous parodiez ?

MA : Hummmmm… Quelque uns en ce moment, de quelques groupes… Par exemple, nous avons eu la chance d’avoir Ross The Boss qui est venu jouer sur une de nos chansons (NDA : l’ancien guitariste  de Manowar, ainsi que des français de Shakin’ Street, a joué sur « Armpits Of Immortals » en 2022) Et je manque de mots pour te décrire l’instant, c’est vraiment un bon type, il ne cesse ne sourire, il a beaucoup ri aux paroles de notre chanson sur le thème « Hé les mecs c’est cool ! », tandis que nous, nous réalisions à peine être en studio avec Ross The Boss ! Nous sommes Nanowar et nous sommes en train de parler avec Ross The Boss, c’est dingue (Rires) Il a apprécié ce que nous faisons, et cela nous a donné un peu de fierté. Nous avons également eu un retour de Rhapsody of Fire…

ANR : Oui !

MA : Ils nous ont dit avoir écouté nos chansons et les ont trouvées marrantes. Nous les avions un peu chargés dans nos parodies, et ne savions pas du tout s’ils allaient réagir positivement ou non. Ils ont réagi positivement, et c’est grandiose…

ANR : Est-ce que le public vous confond avec Måneskin ?

MA : Non. Mais je voudrais bien. Ce serait bien que les organisateurs de concerts nous confondent avec eux (Rires)

ANR : C’est quoi cette histoire de vouloir représenter San Marin à l’Eurovision ?

MA : Nous pouvons à présent dire la vérité. L’année dernière, alors que les chansons de ce nouvel album étaient déjà composées, dont « Disco Metal », nous avons appris que San Marin organisait un concours afin d’être représenté à l’Eurovision. Nous nous sommes dit « OK les mecs, il faut y aller avec « Disco Metal », on a tout à gagner, il faut essayer ! »… On a essayé, mais ils ne nous ont pas pris… C’est en définitive une histoire triste… En fait, nous n’avons pas fait écouter au Jury la chanson que nous aurions aimé jouer à l’Eurovision, parce que nous ne voulions pas dévoiler celle-ci avant sa sortie, nous leur avons fait écouter à la place « Valhalleluja » et « « Norwegian Reggaeton », et ce n’était pas assez à leur goût (rires) Je pense que notre chanson « Disco Metal » aurait bénéficié d’une super promo si nous étions allés à l’Eurovision, et que San Marin n’aurait pas perdu au change !

ANR : Tu es de Rome ?

MA : Oui. Mais je vis à Milan.

ANR : D’accord. Lazio ou Roma ?

MA : Roma, Roma…

ANR : Est-ce que la Squadra Azzurra est un sujet comique ?

MA : Nous avons écrit une chanson à propos de l’équipe d’Italie, oui (NDA : « Il Signore degli Anelli dello Stadio » mélangeant chant des tifosi et « Le seigneur des anneaux »)

MA : J’espère avoir répondu à ta question…

ANR : Si.

MA : Sur ce prochain disque, nous avons également collaboré avec Joakim Brodén le chanteur de Sabaton sur « Pasadena 1994 », c’est une chanson à propos de la Coupe du Monde 1994 qui s’est déroulée aux USA, et que l’Italie a perdue à Pasadena aux tirs au but contre le Brésil (Rires) Tu es français, donc tu sais ce que c’est que de perdre en finale d’une Coupe du Monde. Vous nous avez d’ailleurs sortis en quarts en 1998 puis en finale de l’Euro 2000, un match qui fut complétement bizarre puisque nous étions en train de gagner, jusqu’au but de Wiltord puis celui de Trezeguet… C’était vraiment dur…

ANR : Je peux comprendre…

MA : On a eu notre revanche en 2006…

ANR : C’est la vie !

MA : C’est bien (Rires)

ANR : C’est la vie ! A propos d’humour, tu connais la blague de l’italien qui sait refermer une bouteille de Champagne ?

MA : Oui, c’est ce qu’on a fait en 2000.

ANR : Cessons-là. Aurais-tu un sujet sérieux, qui te tient à cœur, à faire part à nos lecteurs ?

MA : Oui. Je voudrais faire part de la difficulté à faire de la musique drôle. Car depuis que Nanowar of Steel existe, que nous composons des paroles idiotes, les gens pensent que nous sommes réellement idiots, ils ne réalisent pas la somme de travail derrière afin de faire rire. C’est le sujet sérieux Que je souhaitais évoquer. Quel que soit le groupe : Ultra Vomit, Steel Panther et… Je l’ai appris aujourd’hui : Ugly Kid Joe… Il y a du travail afin de faire fonctionner la musique. Je n’ai pas la prétention de penser que notre musique doit être appréciée par tout le monde, bien sûr, mais j’affirme être un musicien sérieux qui a décidé de faire de la musique pas sérieuse (Rires)

ANR : Faire rire le public est effectivement un sujet sérieux. Je pense à Robin Williams… Quel est ton comique favori ?

MA : J’aime un tas de comiques italiens mais je crois malheureusement que tu ne les connais pas… Donc je n’en ferai pas mention (Rire aimable)

ANR : Donc, « Dislike to False Metal » sort le vendredi 10 mars 2023, à l’instar de trois autres disques que je vais t’annoncer, peux-tu en choisir un parmi les trois ?

MA : Oui.

ANR : « Call Of The North » par Frozen Crown ; « Remember… You Must die » par Suicide Silence ; « Darkfighter » par Rival Sons…

MA : Déjà, je pense que ce serait une bonne idée de tout écouter, mais ce n’est pas la réponse que tu attends. Je dirais Frozen Crown parce que…

ANR : Italiens…

MA : Non, non, non ! Parce que nous avons tourné ensemble, et je suis curieux de connaitre ce qu’ils ont enregistré. Le public les a bien accueillis. Mais je pense écouter les trois albums. J’écoute énormément de nouveaux albums.  

ANR : Tu as le mot de la fin, que souhaites-tu dire à nos lecteurs ?

MA : Nous sommes de retour ! Les concerts sont également de retour (Rires) donc nous espérons bientôt vous voir et passer un bon moment ensemble !

ANR : Grazie et à bientôt !

MA : Merci beaucoup !

Leave A Comment