HOT on the rocks!
Interview de Qamelto (jeudi/04/04/2024)
Interview de Myrath (jeudi/07/03/2024)
Interview de abduction (mardi/19/12/2023)

Interview avec Ambre Vourvahis de Xandria

mardi/31/01/2023
293 Views

Être contraint de tout recommencer avec une formation neuve pose souvent problème. Sauf à Marco Heubaum, guitariste et claviers de Xandria, lequel nous présente une mouture entièrement remaniée de la formation de metal symphonique que l’allemand a crée en 1994. Coutumière des remaniements, et ayant vu défiler en presque trente ans plus de musiciens que Deep Purple, Xandria publie ce 3 février 2023 « The Wonders Still Awaiting » chez Napalm Records. Un album de sympho à chanteuse de très bonne facture. A ce titre, Art’n’Roll a eu le plaisir d’interviewer la chanteuse gréco-française Ambre Vourvahis, par Zoom le 30 janvier 2023 à 18 heures 30. Charmante personne, et interview…

 

Art’n’Roll : Bonsoir Ambre, le huitième album de Xandria et ton premier en tant que chanteuse du groupe sort ce 3 février : quel est ton état d’esprit ?

Ambre Vourvahis (Chant) : Assez confiante ! Le retour du public sur nos quatre premiers singles a été positif et m’a rendue assez confiante, donc j’ai vraiment hâte qu’il en écoute la totalité !

ANR : Peux-tu s’il te plaît présenter « The Wonders Still Awaiting » à nos lecteurs ?

AV : Il rassemble les diverses époques précédentes de Xandria, c’est donc l’album le plus « diversifié » que nous ayons produit. C’est aussi le plus « épique ». C’est un mélange de plusieurs influences de metal symphonique…

ANR : En dépit du fait que tu es nouvelle au sein de Xandria, aurais-tu un point de vue sur les différences entre « The Wonders Still Awaiting » et son prédécesseur, « Theater of Dimensions » paru en 2017 ?

AV : Oui ! Je suis une fan de Xandria depuis très longtemps, ce qui me permet d’avoir mon opinion là-dessus. Il est beaucoup plus varié, il est plus agressif aussi car il y a plus de chant saturé. Il est davantage inspiré aux dires de Marco. Il est, enfin, plus libre car le chant était auparavant cantonné dans le strict registre du metal symphonique, ce qui n’est plus le cas à présent. C’est un album plus varié, et plus « épique » car nous avons voulu agrandir notre palette de sonorités, en faisant notamment appel à une chorale de quarante personnes, un chœur d’enfant, des arrangements orchestraux avec un spécialiste des bandes originales de films, rendant notre disque plus… Soundtrack ?

ANR : Cinétique.

AV : Cinétique ! Parfait !

ANR : Un adjectif qu’on emploie beaucoup en ce moment, et c’est également mon point de vue concernant votre disque… Quel a été ton degré d’implication dans l’écriture de celui-ci, étant considéré que tu es nouvelle ?

AV : Je me suis assise à côté de Marco durant toute la réalisation, j’ai simplement donné mon avis, des idées, ou des souhaits personnels issus de mes influences, de mon ressenti… Nous avons tous les deux les mêmes influences, on aime tous les deux le death metal, nous avons donc incorporé davantage de parties agressives dans ce disque.

ANR : Certains mots reviennent à ce stade de l’interview : si tu avais trois adjectifs afin de résumer « The Wonders Still Awaiting », ce seraient lesquels ?

AV : Oui, ce seraient les mêmes : « varié », « épique » et… « cinétique », oui ce mot correspond bien !

ANR : Tu n’es pas seule à être nouvelle dans Xandria puisque Robert Klawonn (Guitare), Tim Schwarz (basse) et Dimitrios Gatsios (batterie) le sont également : ça fait quoi d’intégrer un groupe totalement neuf ?

AV : Cette mouture est restée informelle pendant une longue période, en intégrant le covid à celle-ci, et durant laquelle nous avons pris le temps de travailler, de peaufiner en secret. Je n’ai commencé à réaliser faire partie d’un groupe qu’à la sortie de notre premier simple, « Reborn », le 24 mai 2022 date à laquelle le nouveau line-up a été dévoilé. Et c’est vrai que j’étais assez stressée. Ce stress a disparu lors de la tournée de l’automne dernier, car l’accueil des anciens fans a été plutôt bon, cela met de la pression mais de la bonne pression. Qui motive !

ANR : Quels seraient selon toi les critères d’un « bon album » ?

AV : (Rires) J’aime qu’un album soit varié, j’ai du mal avec les albums qui se répètent, et les chansons qui se répètent. Il faut que les créations viennent du cœur, de l’âme, que ce soit vrai, authentique, cela fait toute la différence entre un groupe que je vais suivre ou pas.

ANR : Le 8 septembre premier, tu as donné ton premier concert avec Xandria, au Logo d’Hambourg : quel souvenir en gardes-tu ?

AV : C’était stressant ! Le premier – premier avec ce groupe, j’étais déjà montée sur scène auparavant, mais cette fois l’ampleur était différente ! J’étais stressée et je sais que ce n’était pas parfait (Rires) C’est normal : c’était un peu notre, notre…

ANR : Répétition.

AV : Voilà. En définitive, cela s’est très bien passé, je m’en suis rendue compte en parlant après avec les spectateurs. Donc, j’en garde un bon sentiment, même si je n’étais pas aussi libre sur scène qu’une semaine de concerts après.

ANR : Tu évoques la tournée. Il y a eu trente-deux dates en tout. Xandria est passé par Paris puis Villeurbanne les 7 et 8 octobre 2022 : as-tu un ressenti quant à ces premières dates en France, cela t’a fait quoi de jouer ici ?

AV : Le concert de Paris (NDA : au Backstage by the Mill) fût un de mes préférés avec Londres. Le public a été fantastique. J’ai toujours fait des concerts à Paris comme spectatrice lorsque j’habitais en France, maintenant j’habite en Allemagne, je savais déjà que le public parisien est fantastique, en plus j’avais ce soir-là des amis dans la salle. Lyon (NDA : au Centre Culturel Œcuménique JP LACHAIZE, orga par SLH Productions) c’est un petit peu différent, j’ai rencontré beaucoup de fans après le show qui étaient très gentils et qui m’ont fait des retours positifs. J’ai hâte de venir jouer en France prochainement.

ANR : Sur cette tournée, vous avez joué en moyenne entre neuf et dix morceaux par concert. Vous allez recommencer bientôt puisque les 2, 3 et 4 février, vous vous produirez à Essen, Leipzig et Munich, ce sera les release shows de ce nouvel album : quelles chansons allez-vous jouer ?

AV : Nous ne serons pas cette fois en coheadliner contrairement à la tournée d’automne (NDA : organisée avec Visions of Atlantis) Notre temps de jeu sera donc plus long, nous jouerons les cinq extraits de « The Wonders Still Awaiting » dont celui qui sort demain (NDA : « Two Worlds »), plus deux autres titres de cet album, ce qui fait sept, plus sept autres en provenance de nos disques précédents, les « classiques » (Sourire)

ANR : Quelles sont les chansons de Xandria que tu préfères chanter sur scène ?

AV : Les nouvelles (Rires) Elles sont faites pour ma voix, elles comptent beaucoup à mes yeux, je suis certes fan de longue date de Xandria et apprécie les classiques du groupe, mais les nouvelles comme par exemple « Paradise » ont en elles quelque chose de moi, de mon influence, de ma personnalité. Cet album aurait de toutes façons été mon album préféré de Xandria. C’est un vrai plaisir de s’entraîner dessus en répétition !

ANR : Si tu n’avais pas été chanteuse de Xandria, de quel autre groupe aurais-tu voulu être la chanteuse ?

AV : (Rires)

ANR : Je n’ai pas fait exprès, cette question était prévue…

AV : D’un de mes groupes préférés, que j’écoute avant chaque répétition : Océan of Slumber ! C’est mon style !

ANR : Et quel serait ton album de metal sympho préféré ?

AV : Ouah !

ANR : Ça va être compliqué…

AV : J’ai commencé le metal par le metal symphonique, donc beaucoup de groupes comptent à mes yeux, pas beaucoup mais : Nightwish, Within Temptation, Delain sont mes préférés et c’est compliqué de choisir… J’opterais plus pour Nightwish… Ahem… « Dark Passion Play » ?

ANR : D’accord… Comment te vois-tu dans dix ans ?

AV : Toujours dans ce groupe, à faire de la musique, nous nous entendons très – très bien, l’ambiance est excellente, tout en sachant que cela fait des années maintenant que nous travaillons ensemble…

ANR : Nous avons parlé de « cinétique », quel est ton personnage de fiction préféré ?

AV : (Soupir) C’est compliqué… Je suis une série addict, et films… Je n’arrive pas à te répondre là spontanément, il faudrait que je fasse un tri…

ANR : Ton dernier concert ?

AV : Night flight Orchestra !

ANR : Peux-tu présenter ceci à nos lecteurs ?

AV : C’est le projet de Björn Strid et David Andersson de Soilwork, c’est hard rock des années quatre-vingt, du bon vieux hard rock ! Mon dernier concert avant le covid c’était The Night flight Orchestra, et mon dernier concert à ce jour c’est The Night flight Orchestra !!! (Rires)

ANR : Te rends-tu de temps à autres à l’opéra ?

AV : Oui ! (Rires) La dernière fois, c’était en Italie.

ANR : Ton artiste de variétés préféré ?

AV : Je n’écoute pas de musique française, je n’écoute pas de musique allemande, j’adore Dua Lipa, mais mon artiste préféré est anglaise et s’appelle Marina, elle n’est pas encore très connue. C’est mon artiste non-metal favorite.

ANR : Quel est le plus beau compliment que l’on t’ait fait ?

AV : (Rires) Qu’il y avait beaucoup de passion et d’émotion quand je chantais.

ANR : Que pourrait-on te souhaiter pour cette année 2023 ?

AV : Des concerts, des tournées… Je constate que c’est un petit peu compliqué en ce moment d’organiser des tournées, il y a beaucoup de groupes qui annulent actuellement leurs tournées pour des raisons financières, et il est difficile de trouver des gens pour travailler avec nous sur la tournée, même en septembre dernier c’était difficile de recruter. Ce n’est plus « donné » de tourner et d’avoir de belles occasions donc j’espère que notre tournée se fera. J’ai très envie de tourner comme l’an passé, de voyager, je n’aime pas rester à un endroit…

ANR : A ce propos, votre tournée de l’automne dernier vous a fait vous produire dans une dizaine de pays européens : quels pays as-tu découverts ?

AV : La Hongrie. Magnifique ! Le plus bel endroit où nous nous sommes produits, Budapest est incroyable. Je connaissais déjà les autres pays. J’ai été très surprise par la Hongrie et Budapest. Sublime !

ANR : Quels seraient les groupes avec lesquels tu souhaiterais que Xandria organise un jour une tournée ?

AV : (Rires) J’adorerais faire une tournée avec Nightwish ! C’est le rêve. Nous allons bientôt annoncer l’organisation d’une tournée avec Xandria en invité spécial : je ne peux rien dire à présent, mais je pense que l’affiche est parfaite, que je l’adore, et je pense que nos fans vont être ravis ! Cela sera annoncé très – très prochainement, c’est pour avril !

ANR : Un mot de la fin ?

AV : J’espère que vous allez apprécier cet album ! Nous espérons voir un maximum de spectateurs lors de notre prochain concert à Paris (NDA : date encore non annoncée)

ANR : Je te souhaite une très bonne soirée, merci pour ce rendez-vous !

AV : Merci beaucoup (Rires) A bientôt !

Leave A Comment