Interview avec Don Foose d’All life all-in

samedi/30/05/2020
214 Views

Pensé comme projet en 2016, puis devenu rapidement groupe, All life all-in rassemble deux français, les rhônalpins Clem et Franco (guitare et basse, en provenance de Seekers of the truth), le batteur franco-irlandais Kevin Foley (Abbath, Benighted, Disavowed, Lofofora, etc…), ainsi qu’un vétéran de la scène hardcore (HxC pour les initiés) US : le chanteur Don Foose. All life all-in a publié en avril dernier son deuxième EP, « Letter of forgiveness »… Coup de fil matinal gorgé de positif !

Art’N’Roll : Mister Foose ?

Don Foose (chant) : (NDA : voix lente et détendue) Hi Romain ! Comment ça va ?

ANR : Bien, je voulais te poser la même question… Tu vas bien ?

DF : Je vais bien… Merci !

ANR : Où es-tu, durant cette période de confinement (NDA : entretien réalisé par téléphone le 24 avril 2020, jour de la sortie de l’EP, à midi CET) ?

DF : Je suis à Cleveland, Ohio.

ANR : C’est la première fois dans ta longue carrière que tu effectues une promo en pleine crise mondiale…

DF : (Rires) C’est la première fois que nous vivons une crise mondiale ! Cela touche tous les pays, tu sais… Je n’ai jamais effectué la promotion d’un album durant une crise mondiale (Rires)

ANR : Quel effet ça fait pour un gars de Cleveland, qui chante dans des groupes de HxC depuis presque quarante ans, d’être dorénavant le chanteur d’un jeune groupe lyonnais ?

DF : Franco et Clem m’ont parlé de leur projet en 2016. Je n’étais pas sûr dans un premier temps de m’y associer, parce que je ne savais pas précisément quelle musique ils voulaient jouer, et que je n’étais pas forcément partant pour un énième projet HxC… Ils m’ont envoyé leurs enregistrements, mélange réussi de HxC, de metal et de rock’n’roll, qui m’a immédiatement emballé ! J’ai donc écrit des textes sur leur musique, puis nous avons échangé nos travaux pendant quelque temps, afin d’avoir suffisamment de matériel pour en faire un premier EP. Nous avons ensuite organisé une tournée en Europe, réalisé des vidéos, et bénéficié d’un excellent retour de la part du public ! C’est donc de manière décontractée que nous avons travaillé sur ce deuxième EP, qui rassemble le meilleur de ce que nous avons pu produire ensemble à ce jour !

ANR : Après « The A7 sessions », « Letter of forgiveness » est donc votre deuxième EP. Le dossier presse nous dit que One life all-in serait davantage qu’un simple groupe de HxC, notamment en termes de « liberté artistique »… La première chanson de l’EP, « Letter of forgiveness », est effectivement plus « complexe » que d’autres morceaux du genre…

DF : Ouais, je pense que cela vient de Clem. Clem est un fantastique guitariste, qui ne se contente pas de faire des barrés sur son manche. Il joue avec beaucoup de feeling, il est groovy… Et sur cet enregistrement nous sommes parvenus à dépasser les limites du genre HxC… Nous avons puisé notre inspiration ailleurs, notamment chez Faith no More, Iron Maiden, Gorilla Biscuits…

ANR : C’est probablement dans cet esprit que figure dans cet EP « 83rd dream », une reprise de The Cult datant de 1984…

DF : C’est dans cet esprit que nous avons décidé de faire cette reprise, et de nous l’approprier. Nous sommes très satisfaits du résultat.

ANR : Qui a eu cette idée ?

DF : C’était mon idée, j’ai convaincu Clem et Franco de la reprendre. Nous avons d’abord réalisé une maquette qui sonnait bien… Lors de notre passage en studio, Kevin a ajouté ses parties de batterie, et nous avons réalisé que c’était désormais une toute autre chanson que l’originale de The Cult…

ANR : Au passage, cela me donne envie de connaître tes groupes préférés…

DF : J’aime le bon vieux HxC straight edge, comme Uniform Choice, Chain of Strength ou Youth of Today… J’aime le vieux punk rock comme Black Flag, Minor Threat… J’aime aussi des trucs plus classiques comme Fleetwood Mac, Van Halen, Iron Maiden, Judas Priest… Pour ce qui est de mes influences en tant que chanteur, je citerai Faith no More, tous ces artistes qui possèdent de grandes voix et qui groovent… Un de mes groupes préférés est Know the Score, personne n’a jamais entendu parler d’eux…

ANR : Je chercherai promis (NDA : c’est fait) A ce sujet, la sixième et dernière chanson de votre EP s’appelle « Discharge »… Est-ce un hommage (NDA : à Discharge, un groupe de punk hardcore britannique fondé en 1977)…

DF : Ouais (Rires) Quand Clem et Franco m’ont envoyé leurs maquettes, je me suis immédiatement dit que le début de ce morceau sonnait comme du Discharge ! Le nom de la chanson était tout trouvé ! J’ai ensuite écrit les paroles, elles parlent d’aider les plus jeunes de ce monde à se trouver…

ANR : Votre logo, ainsi que la pochette de cet EP, sont davantage conformes à l’idée qu’on se fait de l’esthétique HxC… Cette dernière reprend ses codes visuels (couronne, fleurs, coiffure de « bird », trait caractéristique du tatouage…), et est dessinée par Dave Quiggle (NDA : également à l’origine de graphismes utilisés par les Foo Fighters, Michael Jackson, Sick of it All, ou encore Queens of the Stone Age)… Il semble que ce soit toi qui l’aies contacté…

DF : Ouais ! Dave Quiggle est un très bon ami. Il joue de la guitare dans un groupe nommé xDISCIPLEx A.D., et qui joue du HxC straight edge chrétien. Il est d’Erie, une ville de Pennsylvanie, et réside désormais en Californie. C’est également un artiste tatoueur très réputé… J’ai été bluffé par ses derniers travaux, et je me suis immédiatement dit que c’était exactement ce qu’il nous fallait pour la pochette de notre EP !

ANR : Tu es en charge de l’écriture des textes : quelles sont tes sources d’inspiration, et diffèrent-elles de ce que tu pouvais écrire dans ton précédent groupe (NDA : The Spudmonsters) ?

DF : Pas spécialement, mes paroles sont identiques à celles d’avant : elles sont inspirées par la vie, mettant en avant le côté positif des choses, la bonne attitude à adopter afin de faire face aux problèmes liés à l’existence… La chanson « Letter of forgiveness » parle de mon passé, des erreurs que j’ai pu commettre, des choses fausses et des mauvaises décisions prises : c’est à la base, une lettre ouverte à Dieu…

ANR : Une « Redemption song » ?

DF : OUAIS, il y a de cela ! C’est une chanson de redemption, une chanson de reconnaissance aussi… J’écris être désolé des erreurs que j’ai commises, mais j’écris également être reconnaissant de ce que cela m’a apporté… C’est une chanson très belle… Les sujets que j’aborde proviennent du quoditien, de l’existence… La chanson « Hey man ! » évoque, par exemple, les reseaux sociaux, tous ces individus qui ne font que démontrer aux autres que leurs vies sont supérieures : « Hey man, regarde-moi ! Hey man, regarde-moi ! »… Je suis moi aussi présent sur les reseaux sociaux, mais dans l’optique de m’amuser et de prendre du bon temps… Cette chanson a été composée à la manière de Circle Jerks, avec beaucoup de dérision… Dans notre groupe, tu sais, nous essayons de rire au maximum, de ne pas nous prendre au sérieux…

ANR : La mouvance HxC est réputée pour sa discipline et l’observation de codes souvent stricts… Observes-tu des particularités propres à la scène ainsi qu’au public français, des différences avec la scène US ?

DF : Oui, j’ai pu observer beaucoup de différences… Avec mon groupe précédent, les Spudmonsters, nous avons joué à Paris, à Strasbourg, à Lyon, et à chaque fois que nous nous sommes produits en France, le public nous a toujours manifesté sa joie d’être en notre compagnie ! Les gens vivent la musique et dansent, donnant l’impression d’une foule très amicale, ne loupant pas une miette de notre prestation ! Une foule, de plus, réellement heureuse de venir après nous féliciter en coulisses…

ANR : La scène et le public HxC sont-ils plus violents aux USA ?

DF : Oui et non, ça dépend…

ANR : Des lieux ?

DF : La plupart de villes partout aux USA sont plus violentes, de toutes façons…

ANR : Le public français est-il plus pacifique ?

DF : Ouaiiiiiis ! Le public français est plus compréhensif… Plus attentionné… Cela se ressent dans la façon qu’ont les gens de se comporter dans la fosse, de venir nous saluer après le concert, de rester traîner, voire de faire potes avec nous…

ANR : Vos photos semblent témoigner de cet état d’esprit positif, ainsi que d’une belle entente entre musiciens : vous souriez ou riez sur tous les clichés… Vis-tu cette nouvelle partie de ta carrière comme une renaissance ?

DF : Oui, j’aime cela, je joue de la musique depuis trente ans et des bananes, tu sais…

ANR : Quel âge as-tu ?

DF : Cinquante-et-un an (Rires) Les années passent, et c’est agréable mine de rien,… Je suis particulièrement content de pouvoir démarrer une nouvelle partie de ma carrière en Europe, là où les gens ne t’oublient pas, continuent à venir te voir dans tes concerts, sont amicaux et compréhensifs avec toi… J’ai tourné à travers l’Europe avec plusieurs groupes différents, et à chaque fois j’en conserve un excellent souvenir, nice…

ANR : Quels sont les endroits où tu préfères chanter ?

DF : J’aime la France, l’Allemagne est toujours great, la Grande-Bretagne également… J’aime aussi l’Italie, jouer dans les alpes, la Suisse, l’Autriche… La République Tchèque, la Pologne…

ANR : Les concerts sont réputés être violents en Pologne, non ?

DF : Il y a un esprit positif en Pologne…

ANR : J’entends par-là physiques…

DF : Ouaiiiiiis, très physiques… La fosse est très impliquée là-bas, les gens n’arrêtent pas de pousser pendant tout le concert, et j’aime cela.

ANR : Si tu avais un adjectif ou un mot afin de définir chacun de tes trois acolytes au sein de One life all-in, Clem, Franco et Kevin, tu choisirais spontanément quoi pour qui ?

DF : Pour Clem ?!? C’est dur de mettre juste un mot !

ANR : (Rires) Oui, j’en suis conscient…

DF : OK ! Je te donnerai deux mots…

ANR : D’accord !

DF : … Oh mec, ce sera finalement trois mots ! TIMIDE – INCROYABLE – TALENT ! C’est un mec timide…

ANR : OK, c’est OK ! Franco ?

DF : Franco ? Franco ? Marrant… Incroyable… Talent ! Franco est toujours en train de blaguer…

ANR : OK ! Et Kevin ?

DF : Kevin ? … Oh mec ! … Kevin, wow !!! Kevin parle mieux l’anglais que moi ! Kevin, est un des meilleurs batteurs que je connaisse… Ohhhh ! … Je dirais : intelligent… Incroyable…

ANR : … Talent !

DF : Talent !

ANR : Tu as parlé de blagues, de choses amusantes vécues au quotidien dans ce groupe… La différence d’âge et d’expérience d’avec tes comparses est donc accessoire ?

DF : La différence d’âge ? Je ne connais même pas les âges des autres membres ! Je sais que Franco est proche de Clem, et que Kevin est jeune… Nous sommes toujours en train de nous amuser et de rire, nous ne sommes définitivement pas comme les autres groupes de HxC à tatouages et à l’attitude menaçante, nous sommes ensemble afin de prendre du bon temps et afin d’expérimenter notre musique au jour le jour, pas pour aboyer… Je profite du talent de Clem, des blagues de Franco et de l’intelligence de Kevin.

ANR : Un concert de HxC est souvent synonyme d’épreuve physique… Afin de rester en forme, tu as publié en 2014 « Raw life », un livre dans lequel tu recommandes aux lecteurs de manger sainement et végétarien, et proposes recettes de cuisines et élixirs naturels… Tu animes également un site Internet (NDA : fooseforlife.com sur lequel il est par ailleurs possible de se procurer les disques de One life all-in…) en qualité de Coach personnel diplômé…

DF : Ouais, ouais… C’est ma façon de vivre depuis longtemps. Je suis Coach de vie, j’enseigne aux gens comment vivre et manger sainement. Comme tu l’as dit, j’ai publié « Raw life » à ce sujet, afin d’aider les lecteurs à se désintoxiquer le corps, à adopter un état d’esprit sain… Je me déplace dans des écoles, dans divers établissements, dans des bars également, afin d’y donner mes conseils, j’y dédicace aussi mon livre…

ANR : Quel est le dernier truc que tu as cuisiné ?

DF : Quel est le dernier truc que j’ai cuisiné ? (Rires) C’est une question amusante ! Heu… C’était hier, j’ai cuisiné… du tofu !

ANR : Tu es de Cleveland, un site Internet du coin (NDA : clevescene.com) te qualifie à ce titre de « Local hardcore hero »… Tu es également féru d’activité physique… Tu supportes quelles équipes ?

DF : Ouais, ouais… Football ou…

ANR : Comme tu veux…

DF : Je supporte les Cleveland Browns ! L’équipe de football américain, pas de soccer, de football  (Rires) J’aime les Cleveland Browns…

ANR : Pour finir : quel est le dernier album, ou la dernière chanson que tu as écoutée, aujourd’hui ou hier ?

DF : Pas aujourd’hui, vu qu’il est sept heures du matin ici… La dernière chanson que j’ai visionnée à vrai dire, est le clip que nous avons récemment réalisé pour « Hey man ! »… J’ai maté la vidéo, elle est assez marrante !

ANR : « Hey man ! » est plus HxC, au sens traditionnel, que certains autres morceaux de votre EP, je pense surtout à « Letter of forgiveness »…

DF : Oui, « Hey man ! » est plus dans le style des Circle Jerks : du punk hardcore, avec des paroles amusantes… Tu préfères quel morceau de l’EP ?

ANR : « Letter of forgiveness » est ma chanson préférée, j’adore l’intro…

DF : YEAAAAAAH ! C’est la première que nous avons composée… J’adore la batterie de Kevin dessus… Ce morceau est idéal pour démarrer en trombe un disque ! Merci beaucoup !

ANR : De rien ! Je devrais plutôt dire que c’est à moi de te remercier pour cet agréable moment : passe une bonne journée Mister Foose… Take care !

DF : Merci pour le temps que tu as consacré ! Bye-bye !!!

Leave A Comment