Chronique de 3 – Sven Gali

samedi/06/06/2020
170 Views

Auteur : Sven Gali
Titre : 3
Label : RFL Records
Sortie le : 12 juin 2020
Note : 11/20

Être chroniqueur requiert une certaine curiosité, voire un sens certain de l’aventure, lesquels sont très souvent récompensés. En termes de culture gé principalement. Une volonté de découverte. En l’occurrence Sven Gali. Inconnu au bataillon. Pas de dossier presse. Une exploration s’avère nécessaire. OK ! Un groupe de hard & heavy canadien de la fin des années 1980 et du début des années 1990… Des analogies viennent de suite à l’esprit (Warrant et Skid Row… si l’on considère Sebastian Bach comme Skid Row à lui seul). Qui a fermé boutique en 1996 (la ou les causes prévisibles tombant sous le sens) après deux albums publiés en 1992 et 1995 ainsi qu’une nomination aux JUNO awards 1993 (too bad…). Qui s’est reformé en 2007 à l’occasion d’un concert donné dans l’Ontario (devant être restitué dans un DVD jamais sorti), et qui publie ces jours-ci un EP rassemblant les trois simples issus de la nouvelle mouture (le chanteur Dave Wanless, le guitariste Andy Frank, le bassiste Shawn « T.T. » Minden, ainsi que deux nouveaux venus). Les fichiers sons sont accompagnés d’une photo du groupe, voyons voir… à ce stade des investigations, celle-ci correspond à l’idée que l’on peut se faire des revenants : de fringants quinquas rock-metal ! Quant à la musique, surtout : quatre morceaux en treize ans, ce n’est pas besef afin d’apprécier valablement la valeur d’une formation. A moins que celle-ci ne soit l’objet d’un culte (pour le moins discret visiblement) en son pays : une date étant (ou plutôt serait…) prévue pour octobre dans l’Ontario (à l’instar de celle de reformation des danois de Dizzy Mizz Lizzy, principalement organisée au Danemark). Cessons.

Et laissons parler la musique. Premier constat, éclatant : la production est ostensiblement contemporaine. Du rock nord-américain massif. Après prise d’info, elle est signée David Bendeth (Paramore, Breaking Benjamin, Bring Me The Horizon) cela va de soi, coule de source même… Très contemporaine (accords graves espacés doublés au synthé, lourde basse, effets sur la voix, samples, boîte à rythme, hurlements du chanteur en backing vocals, alternances entre chant clair et murmures concernés…), ce qui laisserait planer un léger soupçon d’opportunisme au-dessus de la présente entreprise. Un retour sur son passé auditif et visuel s’imposant afin d’en savoir plus : deux disques dans une veine alors creusée par Skid Row ou Thunder, et une apparence à l’avenant… Cohérent. Nos hommes vivent et évoluent avec leur temps. Du travail bien fait, mais dépourvu d’une réelle inspiration, voire de personnalité tout court… Joué à la guitare sèche « 3 » ne ressemblerait à pas grand-chose. A recommander aux amateurs de rock US des années 2000 et 2010. Au cas où vous vous demandiez ce que « Sven Gali » signifierait, il s’agirait vraisemblablement d’une référence à Svengali, un hypnotiseur imaginé par le romancier français George du Maurier dans son feuilleton « Trilby » publié outre-Manche en 1894, adapté neuf fois au cinéma et à la télévision entre 1908 et 2013. Un « Svengali » désigne, dans l’anglais courant un manipulateur malintentionné, une « défense Svengali » est une stratégie d’avocat d’essence conspirationniste consistant à présenter l’accusé comme un pion au sein d’une organisation élaborée. Curiosité récompensée…

Tags
,

Leave A Comment