Interview avec Greg et Robin de Dog’N Style

dimanche/15/12/2019
168 Views

Art’N Roll : Pour commencer, pouvez-vous me présenter un peu Dog’N Style ?

Greg : Salut, moi c’est Greg, je suis chanteur et guitariste.

Robin : Et moi c’est Robin, bassiste du groupe.

Greg : Et donc nous sommes Dog’N Style, le groupe s’est formé à Epinal en 2013. Ça fait donc 6 ans que l’on évolue ensemble ce qui nous a donné l’occasion de faire environ 250 concerts dans une douzaine de pays en Europe. On a fait une paire de grosses dates avec une paire de gros groupes et on se marre toujours aussi bien.

ANR : D’où vient ce nom assez original ?

Robin : Ça part d’une bonne beuverie. On a essayé de définir ce que l’on aime bien dans la vie et donc c’est le rock’n roll et le doggy style. Le tout a donné Dog’N Style. C’est super fin, de bon gout. (Rires)

ANR : On vous retrouvait il y a quelque temps en ouverture du groupe de Phil Campbell, comment s’est passée cette date ?

Greg : On avait failli jouer avec lui en 2017 mais nous étions en tournée en Europe de l’Est donc on n’avait pas pu. Et là, on a eu le plan au pied levé, c’est Roger de Replica Promotion qui nous a mis sur le coup. La date s’est très bien passée, le public a été assez réceptif et nous on a passé un bon moment sur scène.

Robin : En revanche, on ne l’a pas rencontré car il est resté un peu planqué.

ANR : Parlons à présent de « Only Stronger », votre deuxième album produit par Rudy Lenners de Scorpions. Comment s’est passée la collaboration et que vous a-t-il apporté ?

Greg : Il nous a apporté de l’efficacité sur la construction des morceaux, comment amener un refrain correctement, comment réussir à ce que ton refrain explose au bon moment.

Robin : Il nous apporté une vraie direction artistique. De notre côté on a fait tout le travail de compo et lui sans changer ce que l’on lui apportait il arrivait à nous donner un fil directeur pour qu’il y ait plus de profondeur dans les morceaux. Il nous a permis de donner le meilleur de ce qu’on avait à donner tout en gardant le recul artistique nécessaire pour avoir un morceau efficace.

Greg : On l’a rencontré en plein processus de composition, on avait déjà une dizaine de morceaux qui étaient écrit. On l’a alors rencontré dans le cadre du live et on en a profité pour lui faire écouter et il nous a dit que c’était bien mais que ça méritait d’être approfondi. On a tout repoussé d’un an et on a pris le temps de travailler, il est venu plusieurs fois chez nous pour travailler sur la préprod et on est arrivés en studio avec 70% du truc final.

ANR : Pour cet album vous avez également fait une campagne ULULE qui a cartonné. Vous attendiez vous à un tel succès ?

Greg : On l’a lancé lorsque l’on enregistrait en studio histoire qu’elle dure un mois car si tu mets plus longtemps les gens oublient. Cette campagne nous a permis de financer la moitié de l’album. Le reste on l’a payé en auto-prod.

ANR : Comment se passe la composition au sein du groupe ?

Greg : On compose tous ensemble. Avant, pour les paroles c’était uniquement moi mais pour cet album Robin s’est un peu impliqué dans le processus. On s’inspire principalement d’expériences de vie ou les gens peuvent s’identifier mais on garde toujours un côté un peu fun.

Greg : on a tout de même essayé de mettre un peu plus de profondeur car avant les textes c’était vraiment secondaires, on ne se disait que ce n’était pas important alors que sur « Only Stronger » on a eu plus envie de dire quelque chose d’intéressant. Du coup, je le trouve mieux car il représente plus ce que l’on pense ou du moins ce que l’on pensait à l’instant T.

ANR : J’aimerais à présent parler de la pochette qui est haute en couleur, qui a bossé sur le développement du visuel ?

Robin : On est assez fan de films d’horreurs et d’actions des années 80 /90, on aime aussi la japanim, on adore tout ce qui est retro New Wave, tout ce qui est un peu à la mode en ce moment, retro électro. Et donc on a voulu les mettre en avant. Cela représente aussi le côté festif du groupe et du coup même sur scène on essaie d’amener ce visuel assez coloré et fun.

ANR : En plus de la pochette il y a le livret qui est totalement délire, qui a un gros coté geek.

Robin : C’est exactement ça, j’ai voulu faire comme un roman graphique. Toutes les paroles sont imagées directement en forme de bande dessinées. J’ai bien aimé ce concept et j’ai bien déliré dessus.

Greg : Ça nous a aussi pris beaucoup de temps car une page c’est un shooting photo donc s’arranger pour les personnes et le photographe soient disponibles en même temps.

Robin : Et ensuite il y a la post prod donc ça m’a pris un peu plus de six mois pour tout faire. On voulait passer un cran au-dessus en offrant quelque chose de plus qualitatif.

ANR : Quels sont les projets 2020 pour Dog’N Style?

Greg : Tourner ! On est partis pour tourner les deux prochaines années.

Robin : Peut être un autre clip pour l’été.

Greg : Et on va commencer tout doucement à réécrire deux ou trois trucs car il faut toujours penser avec un ou deux ans d’avance.

ANR : Pour finir, avez-vous d’autres activités artistiques que la musique ?

Robin : J’ai l’infographie.

Greg : Quand tu te consacres à une passion en général tu ne vis que pour ça. Du moins c’est comme ça que je conçois le truc, j’ai du mal à avoir le temps et même l’envie de me consacrer à autre chose de façon sérieuse et pérenne.

ANR : Un mot de la fin ?

Greg et Robin : J’ai soif !

Leave A Comment