imperial jade

Chronique de On the rise – Imperial Jade

mercredi/30/10/2019
118 Views

On the rise

 

Groupe : Imperial Jade
Album : On the rise
Label : Listenable Records
Date de sortie : 25 Octobre 2019

 

Le groupe dont je vais te faire la chronique défie un peu les codes. Commençons par leur nom : Imperial Jade. Tu t’attends à un son asiatique, avec ce nom de restaurant chinois ? Et bien non, c’est un groupe barcelonais. La pochette de leur 2ème album, “On the Rise”, éclaire un peu sur leur son, mais en aucun cas on ne peut s’attendre en voyant ce dessin qui lorgne vers un Dali amateur de symétrie, au mélange de genre qui nous attend tout au long de l’écoute de ces 10 titres.
Ca commence avec “ You Ain’t Seen Nothing Yet”, qui pose les bases : une voix très claire, un rythme entrainant de country boostée au Rock.

Avec “Sad For No Reason”, on tombe dans le bayou et sa guitare en glissando irrésistible. C’est vraiment étonnant d’écouter ce mélange de genres plutôt marqué US, mais produit par des Catalans.
Avec “The Call”, on bascule dans le psyché, mais ça fait même pas mal! Les Catalans redressent la barre avec le morceau suivant, “Glory Train”, très Soft Rock. Les titres relativement courts donnent une impression de dynamisme, les moments mid-tempo alternant avec d’autres plus rapides, tout en restant du côté doux du Rock.
Pour compléter le tableau, quoi de mieux qu’une ballade? Ce sera “ Lullaby In Blue”, à la mélodie complexe sans être artificiel, blue jazz, et cette voix poignante…

Chaque chanson revisite un genre du Rock des années 70-80, période connue pour avoir produit des titres à rallonge, plus que critiqué par les Punks. Avec “On the rise “, on garde les bons côtés du Classic Rock et on vire les démonstrations de maestria qui finissent vite par lasser.

“ Keep Me Singin” ouvre avec la voix d’Arnau Ventura, presqu’a cappella. Il demande à ce qu’on le laisse chanter, et il serait difficile de lui répondre non. On a même envie de chantonner avec lui, c’est dire !

“Heatwave” et “Rough Seas” reprennent le flambeau des groupes sudistes des années 70 en lui ajoutant un je-ne-sais-quoi funky. Quant à “Struck By Lightning” il surprend par son instrumentation très Hard Rock 70’s, tout en contraste avec une voix totalement vaporeuse et psychédélique, pour un résultat tout à fait convaincant !

“ Hand of the Puppeteer Master” fait irrésistiblement penser à un Pink Floyd qui aura fricoté avec les Beatles. Et l’album se conclut avec « Believe Master » et un nouveau mélange : blues du bayou, rock psyché, Soft Rock.

Même si tu n’es pas fan de Classic Rock, ce disque est une petite douceur à ne pas manquer pour son originalité et sa capacité à revisiter des genres très datés, sans tomber dans le pastiche.

Liste des titres :

  1. You Ain’t Seen Nothing Yet
    2. Dance
    3. Sad For No Reason
    4. The Call
    5. Glory Train
    6. Lullaby In Blue
    7. Keep Me Singin
    8. Heatwave
    9. Rough Seas
    10. Struck By Lightning
    11. Hand of the Puppeteer Master (Bonus track)
    12. Believe Master (Bonus track)

Leave A Comment