HOT on the rocks!

Chronique de l’album Maltrér – Verheerer

lundi/05/02/2018
683 Views

Groupe : Verheerer
Album : Maltrér
Date de sortie : 19 janvier 2018
Label : Vendetta Records

Le Black Metal a de nombreuses patries, mais c’est plutôt aux pays du Nord de l’Europe qu’on pense quand on parle de ce style de musique.
Verheerer est originaire de Flensburg, Allemagne, tout près de la frontière avec le Danemark. Pas scandinave, mais presque. Le groupe, entouré de secret, est né en 2008, créé par BST et SMN et a sorti un EP en 2015, « Archar », déjà fort apprécié des chroniqueurs du genre pour son ambiance funeste.

En janvier 2018, le duo sort son premier album, « Maltrér » avec le label berlinois Vendetta Records. Peut-être un brin plus domestiqué que « Archar », il n’en reste pas moins extrême et plein de tout ce qu’on aime dans le Black.
Le premier titre, « Oratio », ouvre l’album avec un chant liturgique vite submergé par des accords lugubres, intro sans paroles ouvrant sur « Kultyst », véritable déluge de brutalité. La voix est à la fois gutturale et déchirée. Le morceau dure près de 9 minutes, mais s’offre plusieurs beaux changements de rythme, entraînant l’auditeur dans un dédale de plus en plus ténébreux.

« Vertigo », en mid-tempo martial, suit néanmoins le fil rouge véhément.
L’intro de « Maltrér » calme le jeu pour quelques instants avec une sonorité presque western. Mais le repos est de courte durée, chaque instrument se mettant à violenter les tympans de l’auditeur, pour son plus grand plaisir ! Et vient ensuite le titre que personnellement je préfère, « Anima Sola », débutant par un maelström sonore et se poursuivant par un déferlement de pure furie. La voix scande et régurgite, les riffs se succèdent, des moments de noire liturgie ponctue le tout, un pur bonheur ! Deux titres viennent ensuite, incursions supplémentaires dans des régions vénéneuses et bestiales.
Verheerer, le dévastateur, ne révolutionne pas le genre mais vient ajouter une pierre originale à l’autel du Black Metal. Même après plusieurs écoutes, cet album ne perd pas de sa puissance glaciale.

L’artwork a été réalisé par Miyume, avec un visuel pour chaque titre. La pochette en noir et rouge nous offre à voir des personnages vêtus de longues robes et de bonnets pointus, façon pénitent espagnol. Ils se suivent, remontent un promontoire rocheux d’où tombe un squelette perdant son aube. Une sorte de cycle incomplet sur fond de nuées apocalyptiques.

Liste des titres :
Side: Worship
Oratio
Kultyst
Vertigo
Maltrér
Side: Downfall
Anima Sola
Nachtfall
Heimgang

Leave A Comment