HOT on the rocks!

HATEBREED – THE CONCRETE CONFESSIONAL

dimanche/15/05/2016
962 Views

Hatebreed - The Concrete Confessional - Artwork

 

Groupe: Hetebreed

Album: The Concrete Confessional

Date de sortie: 13 mai 2016

Label: Nuclear Blast

Note: 9/10

 

 

Salut les crapauds !! Me voilà de retour parmi les Kro-Nikeurs et je reviens avec du lourd !

Et oui le combo du New Haven vient encore de frapper, et il a frappé fort avec « THE CONCRETE CONFESSIONAL » sorti le 13 Mai 2016 chez Nuclear Blast Record.
L’album est court 13 titres 33minutes, retour aux sources du hardcore, les morceaux sont donc courts, mais percutants et intenses.
Le son est vraiment génial et merveilleusement équilibré, la batterie de Matt Byrne frappe le crâne à la perfection, et son comparse Chris Beattie le soutien génialement avec le son rond et groovant de sa basse. Les riffs guitares sont profonds et lourds et te tabassent le cervelet comme les CRS tabassent les hippies place de la république (c’est pour dire si ça cogne sec !). Le chant de Jamey Jasta vient rajouter à tout ce bon mélange une haine et une agressivité monumentale, il a des choses à dire et il ne va pas se priver !
Donc un album très Hatebreed (sans déconner ??), dans la vague de « SUPREMACY » ou encore « RISE OF BRUTALITY » avec quand même quelques surprises. Cet album explore pas mal de choses, on y entend même Jamey chanter ! Mais genre pour de vrai !! Ça surprend mais ce n’est pas désagréable (que les puristes se rassurent ça n’arrive qu’une fois dans tout l’album sur « Something’s off »). On est aussi un peu surpris par le solo de « Slaughtered In Their Dreams » qui fait trèèèèèèèès Death (là j’avoue j’ai pas compris). Après le premier morceau de l’album hyper percutant « A.D », le second titre « Looking Down The Barrel Of Today » parait fade et inachevé, mais la déception ne dure pas puisque le reste s’enchaine sans reprendre son souffle.
On a le plaisir de retrouver les backvocals bien connus de nos Ricains, qu’on a grave hâte d’aller scander avec eux sur scène.  L’ambiance de l’album est fédératrice, et donne envie d’être vu en live, parce qu’encoreune fois le quintette a taillé cet album pour la scène. Mais soyez prévenu ça va être lourd, clair, précis, direct dans ta gueule.
Ils ont vieilli, mais contrairement à beaucoup d’autres ils ne se sont pas ramollis, ils en ont encore dans le slip !

Pour faire simple un album génialissime, parfaitement travaillé, qui mérite amplement ses trois ans d’attente. C’est lourd, c’est brutal, c’est profond, ça va te remuer les viscères bien profond (vomit pas non plus le bon pti plat de maman !). Un album qui sera encore plus agréable à entendre en live je pense, donc les gars on vous attend de pied ferme en France !

Alors maintenant, tu fonces chez ton disquaire (va pas à la fnac c’est des voleurs !) ou directement sur le site de Nuclear Blast.

 

Leave A Comment