HOT on the rocks!

Bring the noise – Punish Yourself / Dagoba

samedi/14/12/2013
815 Views

Jeudi 5 Décembre

Punish Yourself / Dagoba, Divan du Monde

 

Ce soir, la crewte sort en meute ! Premier étape, le Royal Bar, juste à côté du Divan du Monde, histoire de se mettre en jambe (ça, ça veut dire qu’on s’hydrate avant l’effort) puis entrée dans le vif du sujet ! Punish Yourself est déjà sur scène : les ayant vus au Hellfest cet été, je trouve leur prestation un peu étriquée… Evidemment, la scène est plus petite, le public beaucoup moins nombreux qu’à la Warzone et la Pleine Lune de juin, entre autres, donnait une atmosphère particulière au concert de juin dernier. Il me semble quand même que le chanteur manque d’énergie.
Le groupe enchainera quand même les titres devant des spectateurs un peu passifs. Ont-ils senti le même manque d’entrain ? Peut-être attendent-ils Dagoba… En tous cas, il n’y a pas grande interaction entre le groupe et le public, à part pour annoncer l’avant-dernier morceau, ce qui est un peu léger à mon goût. On aura droit à 15 titres tirés du nouvel album, « This Is My Body, This Is My Gasoline », « Zombie Room », et d’autres plus anciens « (Let’s Build) A Station in Space » ou « Gay Boys in Bondage » par exemple.

 

L’attente est longuette entre les deux sets. Alors on discute, pis on s’hydrate encore, sous la haute autorité du chef de crewte, autorité bienveillante, cela va sans dire !

Nico, de Ouï FM (car oui, il faut te préciser à ce stade du récit que ce concert est organisé par ladite station de radio dans le cadre du festival Bring the Noise), Nico donc, nous fait une petite introduction chauvino-marseillaise, mais de bon esprit, pour annoncer Dagoba, groupe devenu en peu de temps un poids lourd de la scène Power Metal.

Les musiciens arrivent un par un sur la musique de Dracula (celui de Coppola) et dès les premières notes de « I reptile », nous balancent une énergie dingue ! Je suis tout près de la scène, sur le côté, et la dose d’énergie que je prends est presque physique ! Evidemment, la fosse réagit immédiatement en se transformant en mosh pit endiablé. Etant très téméraire, certes, mais pas ce soir-là, je préfère prendre du recul (nan, je ne fuis pas, non non non), et rejoindre la crewte devine où ? Oui, au bar.

Et bien, même au premier étage, le son de Dagoba émoustille ! Le groupe 11 titres dont « The Nightfall and All Its Mistakes », « Black Smokers » et « The Great Wonder ».

On le savait déjà puisqu’on a assisté à la soirée de présentation du prochain Hellfest (http://www.artnroll.net/home/hellfest-2014/) mais Dagoba annonce à son public qu’il participera à l’édition 2014 !

Et puis il est temps de rentrer, décembre n’est pas propice aux after endiablés figure-toi !

Mais rassure-toi, le prochain épisode de ma vie en crewte ne tardera pas, puisque j’ai le concert de Death Angel à te raconter, et je peux déjà te dire que ce concert-là fut également grandiose !

 

 

Leave A Comment