Interview BEYOND THE STYX Vendredi 16 Juin 2023 – Hellfest 23

samedi/01/07/2023
731 Views

En ce deuxième jour de festival, j’ai rencontré Adrien et Arnaud de BEYOND THE STYX, groupe de Metal Hardcore originaire de Tours, dont le dernier album SENTENCE est sorti en 2019. Un excellent moment partagé grâce à leur bonne humeur et leur rire communicatif !

 

ART’N’ROLL : Salut les garçons, heureuse de vous rencontrer, vous pouvez vous présenter ?

BEYOND THE STYX : Oui également, alors moi c’est Adrien, je suis batteur et Arnaud, guitariste.

ANR : Vous venez de Tours, c’est bien ça ? Il y avait un super festival country / rock là-bas qui n’existe plus malheureusement…

Adrien : Oui c’est vrai c’était top, il y avait de belles têtes d’affiches, c’est dommage qu’il ai été supprimé.

ANR : C’est sûr ; Alors votre style, si je ne me trompe c’est du Metal Hardcore / Trash ?

Adrien / Arnaud : Plus Metal Hardcore, en fait.

ANR : Le groupe s’est créé réellement en quelle année ?

Adrien : En 2010, et notre première date c’était pour la fête de la musique à Tours en 2011. Donc on peut dire officiellement que le groupe tourne depuis cette date.

ANR : Quel accueil avez-vous reçu lors de cette première date ?

Arnaud : Moi je n’y étais pas (rires) je suis arrivé en 2019

Adrien : Oui il n’était pas né en 2011 (rires). L’accueil, c’était sympa car c’était dans un bar, le Buck Mulligan’s qui fait tout le temps les fêtes de la musique et qui invite toujours des groupes, pas des DJs. Et puis c’est un bar Rock’n’Roll, il y avait beaucoup de monde, on a joué à 5 dans 5m2 ; De plus le patron adore le métal, donc c’était génial !

ANR : Super ! Alors j’ai noté que pour le moment vous aviez déjà fait une démo, un EP et 3 albums, dont le dernier « SENTENCE » est sorti en 2022.

Adrien : Oui c’est bien ça.

ANR : C’est votre second passage au Hellfest ? Ou on m’aurait donné de mauvaises informations ? (Rires)

Adrien : Non le premier ; en 2022, c’était uniquement pour des interviews, pour la sortie de l’album.

ANR : Et donc cette année, vous jouez sur la scène de la Warzone ?

Adrien : Oui et avec la Valley à côté c’est plus sympa, le site parait plus grand et je trouve plus cohérent de les avoir mis l’une à côté de l’autre, car même si les styles sont différents, parfois les influences sont les mêmes. C’est plus logique. Et du coup, que la Temple et la Altar soient plus éloignées, c’est mieux, il y a moins de mélange de styles.

ANR : Oui c’est sûr, ça permet de bien différencier les genres et du coup le public s’y retrouve mieux.

ANR : Du coup ? Stressés, heureux ? Hâte de jouer ?

Arnaud : Et bien en fait, je n’ai même pas encore mis un pied à la Warzone depuis qu’on est arrivé, je n’ai pas vu comment c’était maintenant !

Adrien : Oh t’es vraiment un bébé ! (Rires)

ANR : Tu n’y es jamais allé ?

Arnaud : Si, mais là ça doit être mon corps qui m’empêche d’y aller, je vais toujours à la Valley, j’irai peut-être tout à l’heure !

Adrien : Oui en fait tu préfères la vallée de Dana toi ! (Rires)

Arnaud : Stressé, heu, oui je pense qu’il y aura du stress c’est sûr, juste avant, genre 1 seconde avant, mais j’ai hâte d’y être !

ANR : Oui il va falloir tout donné, comme ça l’an prochain, vous ferez la Mainstage ! (Rires)

Adrien : Ah ? Ok ! Tu connais déjà la programmation de l’an prochain ? (Rires) Mais en fait la Warzone c’est très bien, ce n’est pas une « sous-scène », c’est même mieux qu’une mainstage pour le style que nous faisons. Elle est idéale !

ANR: Du coup, est-ce que vous avez adapté votre setlist pour le Hellfest ou est-ce la même que lors de vos concerts ailleurs ?

Adrien : Et bien, au niveau de la setlist, disons que ça fait un an qu’on tourne avec le nouvel album, donc on a testé plusieurs sets, on a fait environ 4 moutures de sets, il y a des morceaux qu’on a joué mais qu’on a arrêté, des anciens qu’on a repris et certains qu’on avait envie de jouer parce que ça nous faisait plaisir.

Donc là pour le Hellfest, on a un temps limité à 30 minutes, donc on a forcément réduit car d’habitude on joue 35 / 40 minutes grand maximum donc on a réduit un tout petit peu la voilure. Mais on a ajouté des petites choses, faudra venir nous voir pour ça ! (Rires) Des petites surprises !

ANR: Pas de soucis, on va essayer c’est promis !

Adrien : Oui ça devrait aller à 11h, tu viens avec un petit café !

ANR : Et quelles sont les news depuis le dernier album ? Est-ce que vous avez des projets ?

Adrien / Arnaud : La suite ? Et après ? (Rires)

Adrien : Y’a rien d’arrêté pour l’instant, en toute transparence on a composé… 2 riffs ! (Rires) non en fait 2 et demi ! Mais plus sérieusement, oui on parle quand même de l’avenir, chez qui on va aller enregistrer, comment cela va se passer mais y’a vraiment rien d’arrêté, on est pour l’instant sur ce dernier album qu’on a fait et qui nous plait. On a travaillé avec Christian Donaldson, qui est monumental, autant techniquement qu’humainement, c’est la meilleure rencontre qu’on ai eu pour l’instant dans le monde de la musique. C’est presque devenu un ami. On est même parti en vacances avec lui et sa famille donc c’était cool !

Donc on ne sait pas pour le moment si on pourra retravailler avec lui, si on ira enregistrer au Canada chez lui, s’il viendra en France, ou si on partira sur autre chose mais ce qui est sûr c’est qu’on fera un prochain album.

ANR : Le line up du groupe ? Il y a déjà eu des changements déjà, qu’en est-il à ce jour ?

Arnaud : Depuis 2019, ça ne bouge pas, depuis que je suis là ! (rires)

Adrien : En fait, du line up d’origine, il n’y a qu’Emile, le chanteur et moi, le batteur, donc depuis 2011. On a changé plusieurs fois, une fois de guitariste rythmique et 2 fois de guitaristes solistes et 1 fois de bassiste pour des raisons complètement diverses, que ce soit des raisons artistiques quand on était plus sur la même longueur d’onde, et puis pour des raisons aussi personnelles ou familiales, un membre du groupe est devenu papa lors de la sortie d’un des albums et il ne pouvait pas suivre en tournée donc il a préféré laisser la place mais on se voit toujours et on est en très bons termes. D’ailleurs j’ai fait un salon du vin avec lui il y a 15 jours ! (Rires)

ANR : Et donc Arnaud, tu es le dernier arrivé, le petit nouveau ! (rires)

Arnaud : Oui c’est ça le petit nouveau depuis 4 ans !

ANR : Quelles sont vos influences musicales ?

Adrien : En fait on est 5 dans le groupe et on a chacun des influences différentes.

Arnaud : Oui moi par exemple, je suis plus doom, c’est pour ça que le mélange Valley/Warzone ça va très bien je trouve, je suis très heureux, parce que je trouve qu’il y a des empreintes qui se mettent dans les 2, du hardcore, avec des moment un peu doom, ou le contraire, c’est cool ! Ca me va !

Adrien : Moi perso, je ne pense pas être influencé par des groupes que j’écoute, j’ai ma propre empreinte. Par exemple, je suis un fan inconditionnel de TERROR, mais j’ai l’impression qu’on ne fait pas du tout du TERROR pourtant j’en écoute au moins 2 fois par semaine. On a notre propre personnalité, même si on écoute plein de choses différentes, que ce soit du rock old school, de la fusion, et plein d’autres trucs.

Arnaud : Yohan, il écoute pas du tout ça, lui il est dans le funk, le disco, Daniel Balavoine ! (Rires)

ANR : Vous avez d’autres dates de prévues après le Hellfest ? Vous avez prévu quoi après ?

Arnaud : Ben on remet le matos dans le camion et roulez jeunesse !

Adrien : Heu maintenant c’est on plus proche de roulez vieillesse avec certains !

 ANR : Qui est le plus âgé dans le groupe ?

Adrien : C’est Emile, il vient d’avoir 38 ans.

ANR : (Rires) Ahhh 38 ans c’est vieux ? Bon je vais éviter de te dire mon âge alors !

Adrien : Bon allez plus sérieusement, pour les tournées, d’habitude on a deux façons différentes c’est-à-dire par nous-mêmes ce qui représente 80% des tournées, et 20% où on venait nous chercher l’année dernière mais cette année, ça s’est un peu inversé avec l’album qui a été bien reçu où là on vient nous démarcher au moins une fois par mois.

On a des propositions de dates, tout ça, on tourne essentiellement en France mais on fait aussi l’Espagne, le Portugal et on est même allé en République Tchèque l’an dernier.

ANR : Vous êtes programmés sur d’autres festivals ?

Adrien : Oui on a fait Aucard de Tours la semaine dernière, un festival de chez nous qui est bien implanté et qui est connu, et ensuite on aura le Xtrême Fest, le Macumba festival au sud de Rennes, et le Sylak aussi.

ANR : En dehors du groupe, vous avez une vie bien remplie car vous travaillez ? Comment arrivez-vous à pallier les deux ?

Adrien : Ah tu t’es renseigné sur nous ? (Rires) ; Et bien je dirais qu’on a des conjointes très compréhensives !

Arnaud : Moi je suis éducateur

Adrien : Moi je suis prof de musique, en lycée. Emile est éducateur aussi, David est sophrologue et Yohan il est menuisier.

On arrive à concilier les deux mais c’est une question d’orga, on a un agenda partagé avec ma conjointe où on met nos dates, etc…. Pour le moment il n’y a pas d’enfants, c’est plus simple mais Emile sera lui bientôt papa.

ANR : Merci beaucoup les garçons pour votre temps et votre super bonne humeur ! Bon festival et plein de bonnes choses pour la suite !

Adrien / Arnaud : Merci beaucoup à toi aussi !

 

Leave A Comment