Chronique de Ravnsvart – Mortem

mardi/15/10/2019
108 Views

Mortem

Groupe : Mortem
Album : Ravnsvart
Label : Peaceville Records
Date de sortie : 23 septembre 2019
Note : 18/20

Un parfum de nostalgie traverse notre histoire ces dernières années, que ce soit au travers des biopics au cinéma ou des documentaires que l’on peut trouver sur le net. Pour ce qui concerne notre chère Musique, le black metal ne déroge pas à la règle avec ce désir de reformation, ou plutôt d’un projet, qui à une époque lointaine devait voir le jour en Norvège.

J’ai nommé MORTEM !!!! (Ne pas confondre avec le groupe de death metal péruvien !)

En 1989 Marius Vold et Steinar Sverd (Arcturus) décident de former ce projet malsain pour se démarquer de la scène black metal norvégienne. Euronymous et Dead vont les rejoindre et sortir une première démo intitulée Slow Death. Par la suite, les membres vont prendre d’autres chemins et former leurs propres groupes qui pour la plupart seront des piliers de la scène black metal.

Pour Mortem le nom sera enterré durant de longues années, mais a donné naissance à des groupes cultes comme Mayhem, 1349 ou Arcturus qui ont fait les gros titres de la presse norvégienne (Lords of Chaos). Aujourd’hui il y a ce désir de raviver le cadavre de Mortem par le duo Marius / Steinar et, dans un élan de nostalgie, être rejoints par… tenez-vous bien !! Hellhammer à la batterie et Tor Stavenes à la basse(1349), comme si finalement l’histoire du black metal avait encore des secrets à nous raconter.

L’album débute par une musique sombre qui fait tout de suite penser à Cradle par le côté symphonique, avec un clip présent sur le net… et un clin d’œil à Abbath ! Ravnsvart pourrait devenir un classique parmi les classiques de black metal symphonique. Même constat avec le 2ème titre Sjelestjler, une œuvre dérangeante au possible et représentative de la scène black des années 90, comme Blood Horizon où les blasts beat martèlent la batterie à un niveau plutôt élevé tout comme les guitares !

Certains morceaux, comme Truly Damned, dans un moment de douce musique envoûtante pourraient faire verser une larme chez certains d’entre vous avant de continuer dans un black cruel.
Un grand moment de pur bonheur musical !!! On constate que les arrangements de musique symphonique sont extrêmement bien placés… ce qui n’est pas toujours le cas pour beaucoup de groupes de ce style.

Demon Shadow pourra vous faire penser à un mix du meilleur d’Immortal ! Un titre martial avec des touches de heavy dans les solos, et toujours ces moments calmes…
Une vraie carte postale de forêt hivernale… J’en ai eu la chair de poule !!! GRANDIOSE !!!

Ne loupez pas la fin de l’album et ses accents de welcome to hell ! ÉNORME !! Croyez-moi :

L’album black metal de l’année !

Tags

Leave A Comment