Sticky PostSUPURATION + GOROD, 05 avril @ Le Divan du Monde

dimanche/07/04/2013
1 000 Views

481145SupurationParis20130405y

 

Comme à mon habitude, arrivé un peu tard et raté les 10 premières minutes de Gorod. Mais à peine le rentré dans la salle, c’est une vague de chaleur et d’énergie qui fout direct une claque. La salle est quasi pleine, du moins le bas, le haut n’étant pas ouvert. Et oui, c’est les 20 ans de Mass Hysteria à l’Olympia, dommage que la date soit tombée en même temps, mais il y a quand même assez de monde pour passer un très bon moment ! Bref le chanteur est déjà sur The Axe of God et vas-y que ça bouge dans tous les sens. Autant d’énergie sur scène que dans le public, ce qui est quand même preuve d’un bon show ! Le son est bon mais avec ce fichu mal de dos je n’ai pas d’autre choix que de me poser près du bar au lieu de sauter devant la scène ! Quelques titres tels que State of Secret, Programmers of decline et c’est après le rappel que Gorod nous quittera en ayant bien pris soin de remercier le public parisien ainsi que supuration.

Le temps de prendre l’air et un verre et Supuration arrive, 21h. Ça débute a avec « The old mirror pour enchainer avec Incubation ! Des écrans au plafond faisant le tour d’un bébé en gestation et autres « paysages » défileront tout du long. Ça fait vraiment plaisir de les voir sur scène. La dernière fois remontait pour moi à… Outch, faut pas compter, c’était avec Loudblast et Horresco referens, dans le début des années 90 je crois, quelque part comme l’université paris IIX, ça ne nous rajeunit pas tout ça. S’enchaineront ensuite The elevation (et là je commence à être aux anges…), soul’s speculum, the cube (et là, mon corps est là mais plus reste !), Sphérical Inner-Sides et encore bien d’autres. En concert me replongeant dans mes jeunes années, une prestation où il n’y a rien à redire, par contre c’est le public qui m’a déçu. Pas grand monde qui bouge hormis sautiller et bouger la tête… Où sont donc passé les hardos de l’époque ? Il y a pourtant de tous les âges ! Ils ont tous mal au dos comme moi ? Nan, pas possible ça… Mais bon, les revoir fut un tel plaisir que ce petit « inconvénient » passera à la trappe. Quel dommage que ce soit déjà fini, malgré tout de même plus d’une heure de show. Allez, sur ce bon moment et ces bons souvenirs, avec le froid qu’il fait, on va se réchauffer avec les copains !

Leave A Comment