HOT on the rocks!

Firewind – Immortals

dimanche/15/01/2017
993 Views

Firewind-Immortals

 

Groupe: firewind

Album: Immortals

Label: Century Media

Sortie le: 20 janvier 2017

Note: 9/10

 

 

Moi qui pensais que le Power Metal était un style en voie de disparition suite à trop de déceptions… voilà que débarque le nouvel album de Firewind, 4 ans après FEWS AGAINST MANY. Sincèrement, on se disait que ce groupe avait disparu car son fondateur n’est autre que GUS G, virtuose de la guitare qui s’est vite fait remarquer de l’autre côté de l’Atlantique et qui a été invité, par notre prince des ténèbres en personne, Monsieur Ozzy OSBOURNE, à venir le rejoindre comme guitariste solo dans son groupe. On ne peut refuser une telle invitation… Après quelques concerts aux states, Ozzy entreprend la fameuse tournée d’adieu de Black Sabbath, et c’est à ce moment-là que GUS décide de réveiller son premier groupe. Est-ce sous la pression des fans ? Ou suite aux premières parties de groupe comme Dragonforce ? Ou encore, suite aux différentes participations aux festivals très remarquées ?
Nos grecs de Firewind se devaient de revenir !

Fondé en 1998, par GUS, le groupe est vite remarqué par la qualité de leurs combos, et arrive à sortir de véritables tubes de pur power métal. On se souvient de MERCENARY MANS, morceau entêtant, et cette fameuse reprise réussite de FLASHDANCE (Maniac). Seule ombre à Firewind, le chant. Leur premier chanteur Kelly jette l’éponge pour se consacrer à Adagio, et est vite remplacé par Appolo PAPATHANASIO, mais il manque de charisme et de présence sur scène. Pourtant, sa voix collait parfaitement à leur musique. Mais, pour diverses raisons, ce dernier décide de stopper l’aventure. A ce moment, on se dit que Firewind est bel et bien enterré, surtout que tous les autres membres sont occupés par d’autres projets.
Mais finalement, pour notre plus grand bonheur, survient ce nouvel album, comme un bon plat grec, genre moussaka bien chaude.

IMMORTALS est donc leur 8ème album. Le premier morceau, HANDS OF TIMES, déboule et vous surprend comme un futur classique. Tous les ingrédients sont présents : clavier avec une mélodie qui ferait pâlir Stratovarius. Bref, un superbe titre de speed métal. Là, on se dit que le reste de l’album sera de la même veine, mais, n’en croyez rien, car Firewinds nous surprend tout au long du disque, avec des titres splendides qui donnent de véritables frissons, surtout au niveau des solos de guitare de GUS, et aussi, bien sûr, grâce au nouveau chanteur Henning BASSE (ancien de Metallium), dont le timbre de voix convient tout à fait à l’histoire de ce superbe album.

IMMORTALS raconte un fait marquant dans l’histoire antique de la Grèce : la fameuse bataille de Salamie, survenue en -480 avant J.-C., qui opposa les 300 spartiates du roi Leonidas et l’armée perse.

Voilà un nouvel opus que je vous recommande pour bien débuter cette année 2017 !
Et sachez que Firewind sera en concert le 22 février au Backstage à Paris.
J’ai bien envie d’aller y faire un tour…

 

Leave A Comment