The Dead Daisies au Trabendo le jeudi 8 décembre 2016

mardi/20/12/2016
897 Views

10Jeudi 8 Décembre, soit un tout petit peu plus d’un an après notre dernière rencontre, nous avons de nouveau rendez-vous avec Dead Daisies. Cette fois-ci, ça se passe au Trabendo avec les Irlandais de The Answer.
Comme il s’agit d’un concert de co-headline, les groupes jouent la même durée, c’est-à-dire 75 minutes, et selon les dates l’ordre de passage change. Grosse surprise quand on arrive et apprend que les Dead Daisies passent en premier. D’ailleurs ça va faire quelques déçus, des gens sont arrivés en retard pour ne voir que Dead Daisies, et au final sont arrivés à la fin de leur show.

2Depuis l’année dernière, il y a eu du changement au sein de Dead Daisies. Richard Fortus et Dizzy Reed ont décidé de quitter le groupe afin de pleinement se consacrer à la grande réunion des Guns N’ Roses et Doug Aldrich a rejoint les rangs en tant que guitariste.

Quelques minutes avant le début du concert, le Trabendo se rempli considérablement. Les lumières s’éteignent et le groupe entre en scène sur l’intro « Whole Lotta War Pigs », un mashup de Led Zep’ / Black Sabbath. Le concert débute vraiment avec « Long Way To Go » qui est aussi la chanson d’ouverture de leur dernier album « Make Some Noise ».

Durant ces 75 minutes, les deux derniers albums sont largement représentés avec « Mexico », « With You and I » ou encore « Midnight Moses » pour l’album « Revolucion » sorti en 2015 et 7 des 12 chansons du dernier album « Make Some Noise ».
Le groupe s’adresse à son public dès qu’il en a l’occasion, et l’invite même à aller voir sur Youtube la vidéo de « Song and a Prayer » dont ils ont l’air très fiers sans pour autant jouer le morceau sur scène.

Entre chaque morceau John Corabi et Marco Mendoza s’assurent que le public se sent bien et lui demandent à plusieurs « comment ça va Paris ? ».
Nous avons aussi le droit à un interlude de batterie du monstrueux Brian Tichy qui nous offre un solo de plusieurs minutes incroyable. Me trouvant sur le côté de la scène tout au long du concert j’ai vraiment pu apprécier sa performance. Malgré son côté majorette, à jongler avec ses baguettes, ce type est une machine de guerre niveau batterie.
5Les autres membres ne sont pas en reste, David Lowi créateur du groupe malgré son manque d’expérience et sa timidité sur scène, s’émancipe au côté de ces trois musiciens charismatique que représente John Corabi, Marco Mendoza et Doug Aldrich, donc même si on ne l’entend pas beaucoup, il occupe tout de même l’espace et arrive à se faire sa place. Pour les autres, j’ai envie de vous dire que John Corabi remplit son rôle de front man parfaitement. Marco Mendoza est égal à lui-même, il passe son temps à charmer l’audience féminine avec ses clins d’œil. Doug Aldrich a repris le flambeau avec succès et fait légèrement de l’ombre à Marco Mendoza dans le rôle du séducteur avec sa chemise ouverte.
Pendant cette heure et quart nous avons aussi le droit à un lot de reprises avec « Fortunate Son » de Creedence Clearwater, « Join Together » des Who, « Helter Skelter » des Beatles ou encore « Midnight Moses » de The Sensational Alex Harvey band qui clôture le show. Le groupe fait au total cinq reprises sur un set de douze morceaux.

Il est 21h30 quand arrive la fin du concert et à peine sorti de scène on retrouve le groupe à côté du bar pour une séance de photos et de dédicace pour le plus grand plaisir des fans.

Changement de plateau et place à The Answer, malheureusement au moment où The Answer monte sur scène une partie du public a quitté les lieux telle une envolée de moineaux. C’est donc dans un Trabendo légèrement plus parsemé que The Answer commence à jouer.
Cormac Neeson et le reste du groupe vont nous proposent une ambiance un peu plus bluesy et je crois que c’est cela qui va faire fuir les gens au fur et à mesure. Passer derrière l’énergie de Dead Daisies ne doit pas être chose facile.
Je comprends qu’il s’agisse d’une tournée co-headline mais honnêtement dans ce sens-là, ce n’est tout simplement pas efficace.6
The Answer donne une très bonne prestation, mais pas assez convaincante pour nous retenir. Une partie du public reste tout de même pour se laisser bercer par les morceaux que nous enchainent The Answer, avec un hard rock bluesy, dont eux seuls ont le secret. Mais il est temps pour moi de rentrer.

 

 

 

Leave A Comment