HOT on the rocks!

Punish Yourself à la cigale le 11 octobre 2013

lundi/21/10/2013
845 Views

3 ans après leur dernier opus  « Phenomedia » les voilà de retour avec leur petit dernier « Holiday in Guadalajara » et pour cette occasion quoi de mieux que de promouvoir leur dernier album à la Zombie Rockerz Party qui a eu lieu le 11 octobre à la Cigales, en compagnie des groupes Sidilarsenet Le Catcheur, La Pute et Le Dealeur.

Cela fait une vingtaine d’année que les Toulousains sont sur la scène, acquérant de ce fait, une renommée et un succès que beaucoup souhaiteraient connaitre et leur passage sur Paris ne s’est pas fait sans bruit.

Les Punish Yourself ont la réputation d’en mettre plein la vue, d’être un brin (c’est même plus qu’un brin) déjantés, offrant un show digne de ce nom! Je ne pouvais donc passer à coté d’eux, surtout depuis le temps que je veux voir ce qu’ils donnent, c’était le moment ou jamais!

 

Décors inspiré de la fête des morts mexicaine: El Dìa De Muertos, avec squelettes et sombreros à la peinture phosphorescente, autel/arche en fleurs et lumières en tout genre, le ton est donné!

Un mixte entre ambiance cyber punk et et culte mexicain.

 

A peine les premières notes entamées le public est déjà électrisé: de là où j’étais placée, cela ressemblait à des sortes de vagues, s’entrechoquant les une aux autres, assez fun à voir!

Certain du public ont eu l’occasion de monter sur scène et de se joindre à leur perf, pour ensuite se jeter dans la fosse pour quelques petits slams assez comiques à voir parfois , surtout quand un mec se jette dans la fosse et que l’effet produit est une sorte de verre de terre s’écrasant sur le sol en se tortillant de tout coté pour essayer de se déplacer ^^ »)

 

Entre tenues fetish avec étincelles et bolas en feu, habits façon poupées mexicaines Del Dìa De Muertos (qui étaient d’ailleurs super sympa à voir), et partage par Miss Z de vodka avec le public du premier rang (dommage que j’étais trop loin, faisait soif dans la salle ^^) leur prestation était à la hauteur de mes espérances,  je n’ai pas été déçue, du début à la fin cela était vraiment génial, on en prend plein les yeux, le décors est juste terrible et le show un régale…

 

Mais toutes bonnes choses ont une fin, et voilà que retenti la fin du concert… Il se clôturera par Gay Boys in Bondage (une de mes préférées d’ailleurs)… le public en redemande encore et encore mais pas d’autres rappels, ce qui pour être honnête en a frustré plus d’un ….

 

Tout le long du concert, le public a répondu présent et en redemandait sans cesse, le groupe a su encore une fois mettre le paquet  et envouter le public, encore mieux que les séances d’hypnose et de transe.

Punish a réellement un don pour mettre le public dans tout ces émois, et plus ils jouent plus on en redemande. Ils ont réussi, au bout de toutes ces années, à acquérir une telle image, une telle atmosphère qu’on ne peut rester de marbre vis à vis d’eux…

Ceux qui ne les auraient toujours pas vu sur scène, un conseil, dès leur prochain passage, filer les voir, vous ne serez pas déçu!

Leave A Comment