HOT on the rocks!

Sticky PostInterview de The Last Embrace avec Pierre-Henri

lundi/30/09/2013
719 Views

ANR : Tout d’abord est-ce que tu peux nous présenter le groupe, son histoire ?

Pierre-Henri : Ouais, je peux faire ça ouais. Donc le groupe s’est formé en 98 par Olivier et Vick qui lui n’est plus dans le groupe, c’était l’ancien bassiste et actuellement nous sommes sur une formation avec Chris à la batterie, Antony à la basse les deux provinciaux du groupe. Donc Sandy au chant, Olivier à la guitare et moi au clavier. Donc un EP qui est sorti, deux albums et l’album acoustique qui sort en Octobre.

ANR : Sur cet album, vous avez repris d’anciens morceaux, pourquoi ?

P-H : Oui, c’est des versions acoustiques, on fait pas mal de concerts acoustiques et on a eu pas mal de retours positifs, c’est une des facettes du groupe donc on s’est dit qu’on allait faire ça. Ça devait être un EP au départ, mais on ajouté pas mal de morceaux que ça en fait un album.

ANR : Vous avez fait une reprise, pourquoi ce morceau ?

P-H : Oui, une reprise de Portishead. C’est Olivier et Sandy qui sont fan de ce groupe-là, on le joue régulièrement en acoustique donc on s’est dit on va le mettre sur l’album !

ANR : Pourquoi avoir décidé de faire un album avec seulement deux « inédites » ?

P-H : Bah les inédits c’est pas vraiment des morceaux. Y a ce qui sert d’intro pour le morceau Inside, qu’on a décidé de mettre sur une plage à part pour des raisons diverses et variées et un autre qui est entièrement vocale qui a été écris par la chanteuse. Donc pas de morceaux original parce-que… Parce-que ! Disons qu’on a déjà commencé à bosser sur l’album électrique suivant, vu qu’Alexi, le batteur a quitté le groupe, le temps de retrouver un batteur ça nous a donné l’opportunité d’enregistrer ces morceaux-là. Donc on est partis sur le set acoustique que l’on a déjà et que l’on a réarrangé avec des flûtes des violons…

ANR : ET d’une façon générale, comment se passe la composition des morceaux ?

P-H : La composition c’est Olivier et moi puis bosser en répète avec basse, batterie, chant et réarrangé par tout le monde puis moi je m’occupe en post-production des arrangements de flûtes, violons…

ANR : Et pour l’enregistrement de cet album ?

P-H : C’était relativement long, on a pris un an et demi pour l’enregistrer, vu qu’on bosse à côté. On a enregistré guitare clavier puis le chant, ce qui est illogique entre temps on a trouvé le batteur donc on a enregistré basse, batterie et on a terminé par les violons et la flûte.

ANR : Et t’as des petites anecdotes à nous raconter sur le déroulement de l’enregistrement ?

P-H : On a usé beaucoup de slips il faut le savoir ! Non, des anecdotes y en a pas vraiment car le fait d’avoir tout fait séparément, on était pas tous en studio. Tu vois moi j’ai enregistré les claviers chez moi, la guitare ça s’est géré avec Emmanuel Rousseau de 6 :33 et le chant… Chez Manu je crois et le violon et la flûte encore dans un autre studio. Donc tu vois pour les anecdotes. Si moi j’ai kiffé de voir les violons écris et enregistrés avec des gens très talentueux, c’est tous des pros. Et vraiment ce côté-là, voir ce que t’as composé prendre forme… C’est pas vraiment une anecdote mais c’est un petit plaisir.

ANR : Est-ce que vous avez une tournée de prévue ?

P-H : Dans l’immédiat non. On va essayer d’organiser des dates acoustiques car c’est plus simple à organiser. Après en électrique y a des dates qui sont en train de se mettre en place pour fevrier mars, ça sera plutôt dans le sud de la France, une mini tournée. Y aura surement des dates uniquement guitare chant pour le côté acoustique.

ANR : Et quelles sont vos influences ?

P-H : En gros on est tous un peu différents. Olivier c’est plus ce qui est acid folk, folk, pink floy et compagnie. Moi c’est plus ce qui est rock progressif 70’s et trucs récents. Sandy c’est tout ce qui est musique celtique, le batteur il a un groupe de deub à côté et le bassiste il n’a que nous, il nous aime.

ANR : En dehors de la musique, vous avez d’autres activités artistiques ?

P-H : Non, que la musique. Sandy est infographiste mais je ne sais pas si on peut dire que c’est une activité, c’est son boulot.

 

Merci et bonne soirée !

Leave A Comment