Mark Deutrom, The Value of Decay

dimanche/25/03/2018
593 Views

 

Groupe : Mark Deutrom
Album : The value of Decay
Date de sortie : 06 avril 2018 (ré-édition, 1ère sortie : 11 avril 2011)
Label : Season of Mist

 

Mark Deutrom est connu notamment pour avoir été un des nombreux bassistes des Melvins. Il y est retsté entre 1993 et 1998 pour les albums « Prick », « Stoner Witch », « Stag », « Honky »…
Avec le groupe culte des années 90, il a été amené à tourner avec rien moins que Tool, Nirvana, Nine Inch Nails, Kiss, entre autres. Autre collaboration de taille, il a joué live avec SunnO))) pour plusieurs dates aux US et en Europe.

L’album en chronique ici, « The value of Decay » est sorti pour la 1ère fois en 2011. Season of Mist le ré-édite avec un bonus track, « Dim Candle ». Au total, l’auditeur dispose de 16 titres pour presque une heure d’écoute. Une écoute pour le moins variée, avec le sieur Deutrom à tous les instruments excepté la batterie, pratiquée par Cully Symington.

Relativement expérimental, les morceaux sont assez éclectiques, passant d’ambiances enlevées à d’autres plus solennelles, ou même très sombres. Les fans du Rock des années 90 devraient y retrouver de nombreuses influences, assez logique vu l’historique du musicien : Melvins, Mike Patton, Tool, ou même Jane’s Addiction.
Un morceau découpé revient à 4 reprises, Love Story. Dans le même genre, « Au printemps », fait figure d’intermède pas vraiment primesautier malgré son titre, plutôt compassé, joué par le Hill Country String Quartet.
Lourd également, « Buried in the Jewel », très bon ambassadeur du style Sludge. De même que le morceau suivant, un poil plus remuant, « Victors Closet ».

Plus aérien, mais sans perdre la saturation des guitares, « Cities of Gold » amène presque de la légèreté à l’album. Légèreté du son également pour Blood Fairies, mais pas pour l’ambiance, très inquiétante, un peu à la façon de la bande-son du Dracula de Coppola.

Pour conclure, The Value of Decay est un must-have pour tout fan des Melvins ou du Stoner en général, même si personnellement, je le trouve un peu trop expérimental.

En ligne :
http://www.markdeutrom.com/
https://www.facebook.com/markdeutrom/

Leave A Comment