HOT on the rocks!

Chronique Dépérir

mardi/21/11/2017
798 Views

 

Groupe : Dépérir
Album : Dépérir
Date de sortie : 8 mars 2017
Label : HSP Productions

 

 

Aujourd’hui les petits amis, je vous emmène à Québec City, pour découvrir la scène Black Metal qui, comme tu le sais si tu es un peu pointu dans tes goûts, se fait une part intéressante dans le pays depuis quelques années, avec Forteresse, Monarque ou Brume d’Automne comme représentants notables entre autres.

Pour te mettre dans le contexte, la scène Black québécoise est francophone, pour ne pas dire francophile, voire même nationaliste selon les angles de vue (là-bas, on s’autorise à parler de Métal Noir et on est fier de mettre en avant son identité culturelle).
Dépérir, qui nous occupe présentement, ne se démarque pas des autres groupes avec ses paroles en français. D’ailleurs, le groupe compte des liens avec la France : Loki, le guitariste a officié avec Into Dagorlad (Black Metal hexagonal), et Sorthei, le batteur, joue aussi avec Inferi Gloria (Black de Grenoble) ou Pavillon Rouge (Industrial Black de Grenoble).
Côté paroles, la voix de Winterthrone, hurlée mais suffisamment claire pour une bonne compréhension, même par un néophyte, scande des histoires de nécrophile, de suicidaire. Rien de complètement neuf, on est en terrain connu, mise à part peut-être le français utilisé avec panache. Idem pour la musique. Ça ne révolutionne pas le genre, mais les riffs sont prenants et la batterie, bien qu’un peu en retrait, soutient voix et guitare avec une puissance certaine. C’est vicieux comme un piège à loup et froid comme les forêts canadiennes en hiver.

Vicieux comme l’intro de « Tourments De Mon Âme » à la guitare sèche façon camp de vacances, le soir autour d’un feu de joie, qui te désoriente avant de te balancer un hurlement en pleine poire. Froid comme la chair inanimée dont il est question à plusieurs reprises dans l’album.
« L’Empaleur » est une conclusion parfaite pour Dépérir, empaleur qu’on imagine plus sexuel que bourreau, quoique les deux ne soient pas exclusifs l’un de l’autre. Empaleur qui nous emporte dans un rythme plus rapide que les titres précédents et nous laisse pantelants et frustrés de ne pas en savourer plus.

Je t’encourage donc grandement à jeter une oreille sur Dépérir si tu as envie d’élargir tes connaissances dans le domaine Black Metal, ou Métal Noir comme ils disent par là-bas.

Liste des titres :
01 – Esprits Violés
02 – Triade Du Demiurge
03 – Shrapnel
04 – Tourments De Mon Âme
05 – Dépérir
06 – Le Misanthrope
07 – La Corde
08 – L’Empaleur

Leave A Comment