HOT on the rocks!
Interview de abduction (mardi/19/12/2023)
interview de black river sons (mardi/07/11/2023)
Interview avec Dave Ellefson (mercredi/01/11/2023)

RAISMES RAISMES FEST 2012, 08 Septembre 2012

lundi/10/09/2012
862 Views

En ce samedi 08 septembre, le soleil est au beau fixe.
L’équipe du RAISMES FEST est au top.
J’arrive à 10h00 pétantes (c’est quoi donc que ce minuscule panneau indiquant le RAISMES FEST sur la route ? Ils se sont bien rattrapés avec l’énorme & génial écriteau ornant le haut du portail du site !!!)
Une organisation qui a travaillé durement pour nous livrer une édition 2012 de qualité avec des guests de renom tel que Napalm Death pour les plus extrêmes & Girlschool pour vous les femmes (quand on voit le nombre d’hommes dans la foule pendant le set on sait bien que c’est pour faire plaisir à madame… j’y crois vachement !)

Une organisation souriante malgré la pression d’une journée bien plus que remplie !

La glacière dans la voiture, le pass sur le poignet, le BC avec moi, le micro appareil photo pour les instantanés (on verra ce qui est « sauvable ») et la bière : « Go go go ça va péter ! »

 

11h00 : BEATING MOSQUITO ou « Des jeunes gens plein d’avenir »

Métal Progressif, Valenciennes [Fr]
1 Bassiste, 1 Batteur, 1 Guitare & 1 Clavier.

Le son est plus que correct en ce début de matinée même si la guitare est un chouïa trop haute au niveau de la sonorisation & le clavier en retrait (au début puis bien mis en avant par la suite par l’ingénieur son).
On ressent un poil de nervosité chez eux quand au fait d’ouvrir cette édition 2012.
Néanmoins ils s’en sortent avec brio.
C’est carré, ça transpire parfois le vieux Dream Theater (5ème & dernier morceau : magnifique reprise Dream Theater jouée avec passion & sans pains !!!) mais ça a le mérite de vouloir se démarquer, ça a du potentiel mais ça reste un poil statique niveau jeu de scène des briques.
Un petit défaut qui se corrigera avec l’expérience car ils ont tout juste la vingtaine !
Personnellement, je ne leur souhaite que du bon car ils ont LE potentiel pour se faire un nom
Retenez BEATING MOSQUITO

 

11h30 : IRMINSUL ou « Retour vers le futur »

Hard Rock un poil Heavy, Oise [Fr]
1 Bassiste / Chœurs, 1 Batteur & 1 Guitariste / Chanteur.

Le son est bon pour ce premier concert sur la grande scène.
Il faut que je précise de suite que mon objectivité a été mise à l’épreuve car IRMINSUL est un de mes coups de cœur de la journée dès le premier morceau !
Comprenez qu’en plus ils ont quelque chose de sympathique & de sincère chez eux :
Un look 80’ assumé & sexy (d’où le titre « retour vers le futur » un peu tiré par les cheveux / poils de barbe)
Une set list puissante & bien rodée : c’est carré & ça envoie !!!
Ils chantent en français sans que les paroles sonnent niaises.
Ils sont pro (le jeu de slap maîtrisé sur le 5ème morceau & la perte de baguettes sur le 6ème morceau, qui plus est, est un nouveau morceau, ne s’est pas ressentie sur le jeu du batteur)
Et ils sont très sympathiques (mention spéciale à Guillaume)
IRMINSUL a une vraie présence scénique !!!
Bref : Je vous les recommande !!!

 

12h05 : DEAD’N’CRAZY ou « Douce Folie »

Rock parfois progressif un tantinet heavy voire métal, Oise [Fr]
1 Bassiste, 1 Batteur, 1 Guitare, 1 Clavier & 1 Chanteur.

En retapant, au propre, mes fiches gribouillées pendant les concerts, j’essayais de me rappeler ce groupe.
Honnêtement j’ai ressenti moins d’enthousiasme pour eux juste après IRMINSUL
Tout simplement parce qu’ils sont un poil plus lourds & lents au niveau du style.
Erreur de programmation ou souhait éclectique ?
Je penche pour le second & trouve ça bien comme initiative même si je contastait beaucoup plus d’allées que de venues pour ce set. Peut être auraient ils été plus à leur place à une autre plage horaire ?
Dommage car ils ont un bon son ambiant, on distingue chaque instrument sauf la voix, androgyne, en retrait (mais une fois ajustée le son deviendrait, malheureusement, brouillon)
L’usage de loops & bandes est bien géré.
L’ensemble des compositions (6 si je ne me trompe pas) est correct & agréable d’écoute.

 

12h30 : MAX PIE ou « TRUE HEAVY METAL »

Heavy Progressif [Be]
1 bassiste / Choeurs, 1 batteur, 1 Guitariste & 1 Chanteur.

Dicton du jour de Fest “quand c’est du belge, c’est du bon” et c’est vrai !
Du vrai heavy metal avec le son lourd actuel, les breaks batteries, les vocalises aigues et les solos ultra rapides.
Une assurance / présence scénique indéniable !
Le chanteur n’hésite pas à remercier plusieurs fois l’organisation du Fest & rappeler que tout ce jour n’aurait pas eu lieu sans la passion ! [Sans compter un morceau spécialement pour aujourd’hui]
Une bonne ambiance générale, un groupe en phase avec le public, avec la fosse acquise, de la sincérité, de bonnes compositions : “quand c’est du belge, c’est du bon
Quelques petits bémols : le son au niveau des cymbales en retrait (le batteur tapait comme un bœuf pour se faire entendre au début du set) & la voix parfois borderline (mais ça c’est la fougue qui l’emporte parfois)

{SET LIST}

  1. SIFE OF DIME
  2. FORMATTED
  3. GRAVE
  4. SOLDIER
  5. SEPTEMBER
  6. SEAL
  7. GONE

Une technicité évidente avec du cœur : MAX PIE
Merci !

 

13h15 : TYSON BOOGIE ou « Rock’n Rolla Baby !!! »

Hard Rock, Lille [Fr]
1 Bassiste / Chanteur, 1 Batteur & 1 Guitariste / Chanteur.

LA claque : ça dépote et c’est bon !
C’est carré, ça gueule, c’est rauque et c’est du hard rock parfois psyché parfois stoner mais tout le temps efficace
Un nom de groupe bien trouvé car chaque morceau est un uppercut !!!
Sans m’avance, je dirais 7 morceaux qui se sont enchaînés avec fluidité (6, 7 ou 8 mais bon dieu, continuez !)
Une présence scènique avec un trio enflammé !!!
Mon second coup de cœur du jour : Je vous les recommande fortement : TYSON BOOGIE
!!!

 

13h45 : VOODOO SIX ou « Great Loud Sound ! »

Hard British Rock voire Loud Rock, [GB]
1 Bassiste, 1 Batteur, 1 Guitariste / Choeurs, 1 Guitariste Soliste & 1 Chanteur.

Tout d’abord, je remarque LA voix du chanteur : Chaleureuse, puissante & présente !
Ils ont un son lourd & prenant &, comme me l’indiquait Matt Pearce, l’un des guitaristes, l’une de leur influence est le grand Led Zep : cela expliquerait, en partie, ce son lourd mais aérien à la fois.
J’ai passé, comme chacun(e), devant la grande scène, un moment mémorable.
La foule a été plus que présente pendant le set de VOODOO SIX qui nous a régalé de 8 morceaux dont un nouveau

{SET LIST}

  1. Others [Like The Others Did]
  2. No Friend [No Friend Of Mine]
  3. Falling Knives
  4. Take Aim
  5. Take The Blame
  6. Something For You
  7. Sense Of Swim [New Song]
  8. Long Way From Home

Mention spéciale au chanteur pour la justesse de son chant.
De magnifiques solos (parfois en question réponse).
C’est mon troisième coup de cœur de la journée et surtout LE favori de la journée !
La relève est assurée avec VOODOO SIX

 

14h25 : THE LONG ESCAPE ou « The Trip »

Alt Rock / Métal Eclectique, Paris [Fr]
1 Bassiste / Chœurs, 1 Batteur, 1 Guitariste Soliste, 1 Guitariste / Chanteur.

THE LONG ESCAPE est une fusion de styles variée, maîtrisée & assez originale au final.
La voix m’a fait pensée à Brandon Boyd d’Incubus tant le timbre s’en rapproche sans ce côté pleurnichard & sirupeux.
C’est relativement carré, prenant & je ressens l’envie de me le laisser porter par leur musique.
Ce n’est pas pour rien que Metalorgie lui a donné son « coup de cœur de l’année 2011 »
Un prix mérité & justifié. Surtout qu’en live on se livre à une mise à nu.

{SET LIST}

  1. I AM YOUR SAVIOR
  2. RETURN TO CHAOS
  3. THE BIG PLAN
  4. UPON THE HEAD
  5. CRISIS
  6. LOW CLASS CITIZEN

Merci à aux membres de THE LONG ESCAPE pour leur disponibilité & leur gentillesse
Je vous les recommande afin que vous puissez passer un bon moment en leur compagnie au sein de leur voyage sonore 😉

 

14h55 : 77 ou « That ’70s Show »

Hard Rock, [Espagne]
1 Bassiste / Chœurs, 1 Batteur, 1 Guitariste Soliste (Dément) & 1 Guitariste / Chanteur.

Ok, je préviens de suite car sur le coup de l’émotion je n’ai pu me contrôler lors de ma fiche. Je vais oser écrire des gros mots donc si vous êtes une personne puritaine : 77 est LE groupe dans lequel vous rêviez être quand vous étiez adolescence dans les 70’ pour emballer !
Maintenant, vous pouvez allez à la fiche concernant le groupe suivant !
La personne puritaine mais pas vous.
Oui.
Vous.
Vous savez comme quoi que les mots « bordel », « putain », « moule burnes » sonnent très 70’
Car 77 est 70’
Le look, le son, les « pantalon patte d’eph », le matériel, la gueule et la voix !
Car « putain de bordel ! » mais qu’est ce qu’est plaisant & revigorant que 77
Parlons en de 77 et de l’origine du nom : « Let There Be Rock » des ACDC !!!
Alors le set : UNE claque
Le son : UNE claque (la voix sonnant un poil Bon Scott mais c’est si bon)
L’attitude : rock n roll
En ces temps de musique autotune, vocoder et autre merdouilles électrotechniques : MERCI !!!
Du rock et du vrai !!!

{SET LIST}

  1. YOUR GAME
  2. HIGH DB
  3. HARDWORKING LIAR
  4. THINGS
  5. LETS TALK
  6. GIMME ROCK N ROLL
  7. BIG
  8. WE ARE 77

Quoi que vous aimez je vous les recommande.
77 est un bon cru.

 

15h40 : TANK ou « BULLDOZER !!! »

Death Métal Mélodique & Méthodique, Paris [Fr]
1 Bassiste, 1 Batteur, 2 guitaristes & 1 Chanteur.

Gagnant du Metallian Battle Contest 2009 (Lyon) donnant droit à deux dates prestigieuses : Wacken Open Air (Allemagne) + MetalCamp (Slovénie)
Ce n’est pas rien mais ce n’est qu’un début pour TANK ou plutôt Think Of A New Kind
Think Of A New Kind est lourd, brutal & chirurgical.
Oui, Think Of A New Kind est le groupe que vous invitez chez vous pour dératiser & virer les squatteurs mais aussi pour faire LA chouille entre potes !
Car Think Of A New Kind est efficace, rapide & incisif (Dexter ?)
J’ai adoré leur set un poil trop court mais je me rattraperais car j’ai un rappel de TANK à faire !

{SET LIST}

  1. INTRO TRACK1
  2. LIFE EPITAPH
  3. RAVEN’S CRY
  4. UNLEASH THE CRAVING
  5. T.A.N.K. 09
  6. BEAUTIFUL AGONY
  7. THROUGHT THE DISGRACE
  8. BROTHER IN ARMS

Leur set list papier m’a bien fait rire (voir photo) et donne le ton : Sous son côté gros dur il a un cœur (d’acier inoxydable avec des lames acérées tout de même) !
Merci Think Of A New Kind

 

16h10 : MELECHESH ou “MELEKESH”

Black Métal, [Pays Bas – Israël]
1 Bassiste, 1 Batteur, 1 Guitariste Soliste & 1 Guitariste / Chanteur.

Tout d’abord, l’appellation black métal est, à mon goût, restrictive tant MELECHESH est une fusion de tant de choses aussi variées que du trash, du doom, du prog, du black, des rythmes ethniques et j’en passe…
Un peu comme à l’époque du ROOTS de SEPULTURA pour résumer.
On étiquette plus vite que son ombre.
Ensuite, c’est restrictif car MELECHESH est MELECHESH
C’est ultra carré avec un gros son et une aura dantesque.
LA claque en ce milieu de journée de fest.
L’utilisation intéressante de bandes sonores mystiques, des voix scandées, des cris, de la douleur pour un seul but : L’osmose musicale.
Imaginez le décor : Un taureau gigantesque avec 6 bras dont un soleil, une musique extrème parfois arabisante, des percussions tribales, un chant varié & habité.
Le charisme du chanteur est palpable.
Chaque tête fixée vers la grande scène.
Ce concert est un putain de concert !
Quel concept ! Quel groupe !

{SET LIST}

  1. ILLUMINATION : THE FACE OF SHAMASH [C]
  2. SACRED GEOMETRY
  3. LADDERS TO SUMERIA [C]
  4. GRAND GATHAS OF BAAL SIN
  5. TRIANGULAR TATTVIC FIRE
  6. GHOULS OF NINEVEH
  7. REBIRTH OF THE NEMESIS [C]
  8. CARAVANS TO UR [C]

MELECHESH ou LA figure de proue de l’éclectisme du RAISMES FEST : Merci !

 

16h55 : SUPERSCREAM

World Métal, Seine Maritine [Fr]
1 Bassiste, 1 Batteur, 2 guitaristes & 1 Chanteur.

Tout d’abord, la fatigue ça joue des tours.
Car le RAISMES FEST est composé d’une petite scène dite « découverte » et d’une grande scène dite « grande scène » (non, je ne l’invente pas).
Pourtant c’est très bien fait car l’une est en face de l’autre : chaque set se déroule l’un après l’autre.
« RAISMES FEST ou la galanterie musicale »
Revenons à nos moutons : SUPERSCREAM
Sans vouloir être dur je n’ai pas accroché à leur musique.
La voix, sympathique, m’a fait penser à Layne Staley. Elle est juste un poil trop haute là où le groupe était un poil trop faible niveau sonore.
Ce qui nuit parfois à un set.
Et ce fut le cas aujourd’hui.
Rajoutons une présence scénique exagérée.
Je suis resté pendant tout le concert mais rien n’y fait : nada convaincu.

Navré pour SUPERSCREAM dont j’irais les revoir pour les apprécier dans de bonnes conditions.

 

17h25 : THE ANSWER ou « Old School Sound »

Hard Rock Old School, [GB]
1 Bassiste, 1 Batteur, 1 Guitariste & 1 Chanteu.r

THE ANSWER : Un très bon son bluesy avec une voix proche parfois de Rod Stewart.
THE ANSWER : Un chanteur dévoué à la cause rock n roll.
THE ANSWER : Un batteur se faisant plaisir & des breaks bien péchus.
THE ANSWER : Une réputation live pas volée !
C’est psychédélique, c’est lourd sans être écrasant, ça a du mordant, ça cogne et ça sonne !!!
Il y a des relents pas désagréables de Led Zeppelin : j’aime !
THE ANSWER : Quelle présence scénique !
Ce groupe est aussi bon en studio que sur scène.

{SET LIST}

  1. UNDER THE SKY
  2. VIDA
  3. TROUBLE
  4. COME FOLLOW ME
  5. MENPHYS WATER
  6. ROCK N ROLL OUTLAW
  7. NEVER TOO LATE
  8. PREACHIN’
  9. TORNADO + SOLO
  10. TOO FAR GONE
  11. WASTE YOUR TEARS

18h35 : FLUXIOUS ou « KESAKO ? »

Jazz Métal, [Fr – Suisse]
1 Bassiste, 1 Batteur, 1 Guitariste & 1 Chanteuse.

Tout d’abord, le son est très bon sur la scène découverte donc je distingue clairement chaque partie qui a toute son importance.
Je ressens l’envie & la passion de chacun(e) derrière ces compositions qui lorgnent parfois plus vers le métal que le jazz. Ce dernier terme est justifié par l’usage de certaines parties composées de manière polyrythmique (le mot est dans wikipédia)
Ensuite : la voix féminine est un bon choix même que celle-ci tend parfois vers le rauque.
Enfin : c’est frais & agréable après plusieurs doses de son saturé.
Pour autant il manque un petit quelque chose qui ferait que je sois plus réceptif à leur musique.

{SET LIST}

  1. UNFAIR
  2. POINT OF VIEW
  3. INSIDE
  4. SINNER
  5. VOODOO MOOD
  6. GAMES N’ TRIALS
  7. REACHING NOWHERE

19h00 : NAPALM DEATH ou “NAPALM DEATH !!!”

ENORME !!!

Encore besoin de vous présenter les Darons NAPALM DEATH ?
Première fois que je les vois en concert avec un son pareil (ça fait du bien) tant par le passé j’ai été déçu du travail de l’ingénieur son ou de la résonance de la salle
Mention spéciale à toute l’équipe & Hugo de Trepan’Dead pour leur travail [Merci aussi pour le coup de pouce spécial Set List]

Son énorme & juste (ce que je n’avais jamais eu auparavant dans un concert de NAPALM DEATH)
Ultra carrés sur 25 morceaux couvrant la carrière assez riche de NAPALM DEATH (la set list est chez votre serviteur au chaud)
NAPALM DEATH :
Voix démente & magistrale de la part de Barney
Guitare / Basse / Batterie : Genèse de la violence la plus brutale sans le rictus de joie sadique mais avec les cris de goret effectué parMitch Harris!!!
Shane Embury impérial sur sa basse (un brin sadomachiste cette dernière à la vue de ce qu’elle prend dans le corps)
Danny Herrera ou le cœur métronomique de NAPALM DEATH
Ils sont en phase avec le mosh pit (avez-vous déjà remarqué qu’être devant une souffleuse et un mosh pit ça faisait le même effet ?)

NAPALM DEATH :

  1. Fluidité d’enchaînements des structures ultra rapides
  2. Du grind évolué & évoluant (je serais curieux de savoir combien de groupes ont une carrière aussi riche qu’eux)
  3. Concert prenant aux tripes (et le reste du corps)
  4. batteur impressionnant
  5. barney discutant avec le public
  6. un son plus que satisfaisant
  7. barney s’excusant de son rôt
  8. mais bon dieu ! c’est NAPALM DEATH !!!

FOSSE

Une foule conquise d’entrée de jeu.
Par exemple : Pogo sur pogo pour partir en frénésie sur NAZI PUNKS FUCK OFF !!!
Beaucoup de vieux tee shirts de pochette d’albums de NAPALM DEATH
Des jeunes femmes bien plus virulentes niveau pogo que les hommes !!!

Un point négatif vis-à-vis de la sécurité : NE RENVOYEZ PAS LES SLAMMEURS DANS LA FOSSE !!! C’est con & dangereux !!!
Un point positif : quand on tombe dans le mosh pit, tout le monde s’arrête & te relève

Merci NAPALM DEATH pour nous avoir offert le plus beau concert de
NAPALM DEATH (jusqu’au prochain…)

Je pense que vous avez compris que c’était plutôt pas mal 😉

DANTESQUE !!!

{SET LIST}

  1. CIRCUMSPECT
  2. ERRORS IN THE SIGNALS
  3. EVERYDAY POX
  4. CAN’T PLAY, WON’T PLAY
  5. PROTECTION RACKET
  6. SILENCE IS DEAFENING
  7. THE WOLF I FEED
  8. FATALIST
  9. PRACTICE WHAT YOU PREACH
  10. QUARANTINED
  11. NEXT OF KIN TO CHAOS
  12. ANALYSIS PARALYSIS
  13. DEAD
  14. DECEIVER
  15. DEMENTIA ACCESS
  16. WHEN ALL IS SAID AND DONE
  17. UNCHALLENGED HATE
  18. NOM DE GUERRE
  19. SUFFER THE CHILDREN
  20. BREED TO BREATHE
  21. NAZI PUNKS FUCK OFF
  22. SCUM
  23. HUMAN GARBAGE
  24. YOU SUFFER
  25. INSTINCT OF SURVIVAL

20h15 : HOLOPHONICS ou

Métal, Isère [Fr]
1 Bassiste, 1 Batteur, 2 guitaristes & 1 Chanteur.

C’est un sacré coup de cœur que celui-ci : Un son qui se rapproche d’une reproduction batarde de 30 seconds to mars & TOOL
Oui, vous avez bien lu.

Comment oserais je mixer le groupe de Jared « tro bo goss » Leto & celui de MJK ?

Eh bien… Parce que ça a le son du premier album 30 seconds to mars & un côté TOOLesque.
C’est carré avec un son lourd un poil étouffé.
Pas de fioritures. La voix, portée par la rythmique ambiante, est limpide.
Le tout est saupoudré de petits solos rythmiques bien trouvés & tournés.
Ils ont un son actuel mais non typé à l’opposé des groupes d’aujourd’hui.

{SET LIST}

  1. MODERN FRIGHT
  2. TRAVEL DIARY
  3. LAST SIN
  4. WHY DO WE FAIL
  5. MENTAL GENOCIDE
  6. NEW LIFE

+ Morceau supplémentaire (retard pour la grande scène)

Un set trop court mais qui m’a permis de découvrir HOLOPHONICS en live.
Ayant eu le cd après le concert : Quand est ce qu’on se revoit ?

20h45 : GIRLSCHOOL ou « Genesis of the Riot Grrrl”

Heavy Metal, [GB]

GIRLSCHOOL : LA CLAQUE FEMININE !!!

Si tout groupe avait autant de niaque qu’elles au bout de 30 ans…
En plus c’est une ode à la MILF !
De l’humour aussi « c’est quoi ça ? » dixit Kim McAuliffe en tenant une 8.6 à la main.
Une basse qui ronronne et qui sait être lourde parfois (ok, Enid Williams joue divinement bien de la 5 corde, chante bien et est très jolie… On a le droit de fantasmer ? Non ?!)
Du lead impeccable tout vétue de cuir noir : Jackie Chambers
Une frappe lourde & un poil punk : Denise Dufort

 

GIRLSCHOOL : un excellent moment avec ces femmes dont je connaissais quelques albums et que je souhaitais voir un jour en concert
J’en sors ravi avec des étoiles dans les yeux (et des acouphènes bien costauds dans les oreilles)

GIRLSCHOOL : Chacune assure avec plaisir sa partie vocale
Un bel hommage à Ronnie James DIO avec « I Spy »

GIRLSCHOOL : c’est rock, c’est heavy, c’est sexy sans une once de vulgarité.

 

GIRLSCHOOL : Du slide sur un pied de micro (la guitare a gémi de bonheur), une traversée de scène en solo, un pied de micro tendu à la foule mais surtout du partage avec le public.

Une foule compacte pour GIRLSCHOOL :

Mon seul regret est que le concert se termine.

Merci GIRLSCHOOL

Malheureusement, suite à un slamm ayant mal tourné, je dus regagner mes pénates car ledit slammeur m’a violement claqué ses belles chaussures dans la tête.
En étant à mon énième slammeur renvoyé avec douceur par la sécurité j’ai du renoncer à ROZZ & PRETTY MAIDS
Foutue sécurité ! Néanmoins ce sont des gars gentils.

Merci à toute l’équipe du RAISMES FEST pour leur disponibilité, leur ponctualité, leur travail & leur bonté : on se revoit dans moins d’un an 😉

Merci à toi bénévole pour ton travail car sans ton aide : pas de Festival.

Merci à toi public d’être venu nombreux mais je t’en prie : fais nous un sold out l’année prochaine ! Fais toi plaisir & tu seras récompensé 😉

Merci pour l’accréditation !

Merci aux personnes croisées au gré du Festival 😉

Merci au webzine Art’n’roll 😉

Leave A Comment