HOT on the rocks!
Interview de Qamelto (jeudi/04/04/2024)
Interview de Myrath (jeudi/07/03/2024)
Interview de abduction (mardi/19/12/2023)

Hellfest – Dimanche 18 Juin 2023 – Après la pluie, le beau temps…

vendredi/21/07/2023
757 Views

Et oui ! Le beau temps ne pouvait pas durer! Il fallait que nous ayons un « flashback » de l’an passé. Il est vrai que le second week-end 2022, nous n’avions pas été épargnés et ce matin, la pluie nous rappelle qu’elle aussi aimerait bien profiter du festival! Mais on s’en serait bien passé….

Fort heureusement, nous avions la possibilité à l’espace Vip de pouvoir suivre les concerts sur les mainstages mais sans le son (heu la sono sert à quoi alors!). Bref, matinée compliquée mais heureusement le soleil nous a fait l’honneur de refaire une apparition et enfin, nous avons pu profiter de cette dernière journée empreinte de nostalgie car bientôt il faudrait retourner à la vie réelle.

J’ai laissé ma nénette au chaud sous une grosse serviette de bain achetée au merch et confortablement installée dans un transat Jack Daniels (Rires) et j’ai trouvé le courage de me rendre vers la mainstage 2 pour quelques instants. SKYND, groupe de True Crime, originaire d’Australie, a bravé les éléments. Leurs morceaux étonnants, traitent de meurtres, de tueries ou de tueurs en série (« Richard Ramirez », « Columbine » ou encore « Edmund Kemper »…). La prestation scénique de la chanteuse fut captivante et malgré le public quelque peu clairsemé, il aurait été dommage de les louper.

 

Juste après se produisait FLORENCE BLACK, trio de rock gallois dont le chanteur Tristan THOMAS était en grande forme. Le son était énorme, mêlé à la puissance vocale de son leader. Personnellement je ne connaissais pas du tout et je vous invite à découvrir ce groupe qui vaut vraiment la peine d’être vu sur scène.

 

J’espère ne pas dire de bêtises en vous parlant de THUNDERMOTHER ! En effet, mon acolyte Romain les a rencontrées et il me semble qu’il était ravi :). Sur scène, quelle énergie! Les suédoises n’ont pas à rougir de leur prestation par rapport à d’autres groupes masculins. La musique, la voix, tout est raccord, en gros du bon hard rock comme on l’aime. Bravo les filles!

Avant d’aller me sécher un peu, la pluie ne m’ayant pas épargnée, je fais un petit passage à la Temple pour THE OLD DEAD TREE. Ce n’est pas la première fois que je les vois mais pas au Hellfest. Le décor est simple, les tenues très sobres. Les guitares oscillent entre puissance et et calme, le tout sur un rythme bien rythmé. Encore une fois je ne suis pas déçue de la performance, c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure confiture!

 

Après un peu de repos et maintenant que je suis sèche, (il était temps, ce ne serait pas le moment de s’enrhumer), retour vers la Mainstage 2 pour ELECTRIC CALLBOY. Ils sont attendus de pied ferme par une foule imposante. Sans surprise, le public s’enflamme dès l’arrivée du groupe sur scène. Le show est puissant, et les aficionados dansent au rythme des tubes qu’ils aiment  » Techno Train », « Hypa Hypa », « Pump It »… Le contrat est rempli! Une performance d’une grande qualité et menée avec brio.

On ne va pas s’arrêter en si bon chemin, sur la Mainstage 1 devait se produire INCUBUS. Mais flash de dernière minute, ils ne se produiront pas. Ce sont les aléas des festivals mais OHHH Surprise! Un groupe vient les remplacer en dernière minute et qui vois-je débarquer tous souriants, CRISIX, mes chouchous! Cette fin de festival se termine vraiment bien. Personnellement c’est un groupe que j’ai vu l’an dernier au Hellfest Warm Up Tour à Bordeaux et j’avais réellement accroché. Fidèles à eux-mêmes, le set a été grandiose, le public réceptif et la preuve en est le gigantesque circle pit qui s’est créé. La preuve que même les changements de dernière minute peuvent être d’excellentes choses.

 

Je finirai mon périple par les grandioses, je dirai même les génialissimes TENACIOUS D. Jack Black et Kyle Gass en forme (dans tous les sens du terme) et un show à la hauteur de leur réputation. Le petit sketch sur les futurs effets pyrotechniques en cours de préparation ont bien amusé la galerie. Les incontournables tubes issus de leur film The Pick of Destiny raisonnent au soleil couchant (« Kickapoo », « Beelzeboss ») de même que le fameux « Tribute ». Des personnages hauts en couleur et tellement attachants et simples. Une note de fin pour moi mais quelle note !

Clap de fin……. Il est temps de repartir non sans un brin de nostalgie. Mais toute bonne chose à une fin…

 

 

 

Leave A Comment