HOT on the rocks!

Sticky PostBukowski – The Sticky Boys – Haunted Hunters, le 15 Mai au Divan du monde

vendredi/24/05/2013
829 Views

Ce la fait une éternité que je n’ai pas mis les pieds dans une salle de concert mais il était impensable de rater la « release party » de l’album Hazardous creatures de Bukowski.

En arrivant au Divan du monde je vois déjà une foule longue comme mon bras cela confirme ce que j’ai entendu depuis plusieurs semaines, le tout Paris Rock/métal est là.

J’arrive à l’heure pour le début de Haunted Hunters, un peu surprise car étant dans un concert placé sous le signe du Rock n Roll je ne m’attendais pas à voir un gars tout seul sur scène accompagné de sa guitare. Petit set acoustique sympa même si je ne vois pas le rapport musical avec les 2 groupes qui vont suivre. Comme me l’a fait remarqué ma collègue The Kat nous avons affaire à un homme orchestre, en plus de sa voix et de sa guitare nous aurons le droit à un peu d’harmonica et d’autres choses rythmé pour l’accompagner dans ses chansons. Nous aurons même la chance …ou pas! De le voir dévier une de ces chansons en Call me maybe …. Que dire à part « ok monsieur merci c’était bien mais là va falloir s’en aller. »

 

C’est au tour des Sticky Boys de rentrer sur scène, le ton change radicalement et ces 3 grands gaillards hyper lookés nous balancent un « Bang That Head » et là, BIM ! Grosse claque, la première chanson n’est pas fini que je suis déjà fan de ce bon Rock’n Roll qui est un mix de Motorhead et ACDC. Ces gars ont une énergie de malade et savent comment faire bouger le public. Ils nous enchainent des titres de leurs albums  This Is Rock’n Roll  comme « The World Don’t Go’ Round ». Avec le chanteur qui a une voix qui nous fait penser à quelqu’un que nous connaissons très bien qui s’appelle Lemmy et ses deux acolytes la température a grimper d’un cran dans le Divan du monde, on pourrait presque les écouter et regarder encore longtemps cette super performance mais pas sure qu’ils tiennent le rythme plusieurs heures comme ça à tout donné et tirent donc leur révérence sur un «  Big Thrill » et laissent la place aux Bukowski en quittant la scène sous des applaudissements largement mérité.

 

Bukowski arrive et c’est avec « The Downtown Revenge » de l’album The Midnight Sons qu’ils ouvrent le bal sur une audience on ne peut plus ravie. Le ton est posé les mecs sont là pour faire du bon gros Metal et c’est avec la deuxième chanson « Pillbox » de l’album Amazing Grace que les premiers Slams d’une longue série commencent.

C’est encore sur un titre de l’album Amazing Grace que nous avons la première surprise de la soirée avec Nico de The Arrs qui vient poser sa voix sur « Misanthropia », l’ambiance est à son comble avec les dreads de l’enfer de Nico qui tournent dans tous les sens et sa voix qui colle plutôt pas mal au son de la chanson.

Nous aurons du faire preuve de patience pour entendre des chansons du nouvel album mais c’est pour encore plus les savourer au moment venu et Bukowski nous régalera avec « Hardtimes », « Keep Your Head On », « Hazardous Creature » de l’album éponyme, nous aurons aussi le moment calme de la soiree avec  « The Maze ».

Nous aurons la deuxième surprise de la soirée avec la venue de David de Noïd sur « Car Crasher ».

C’est sur « My name Is Kozanowski” et “Hit The Ground Again” que nous quitteront les Bukowski sans rappel mais après une super performance d’une heure et demi.

Ce fut une release party comme on les aime, un bon équilibre entre les titres du nouvel et des anciens albums. Je vous conseille vivement de checker si les Buko passent par chez vous pour écouter les chansons de Hazardous Creatures.

 

C’est donc comblée et les oreilles heureuses que je rentre chez moi.

[simpleviewer gallery_id= »36″]

Photos : A. Obennt / © 2013 A. Obennt Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

Leave A Comment