HOT on the rocks!

Europe/ Tax the Heat à l’Olympia le 15 novembre 2016

jeudi/01/12/2016
3 012 Views

189771-europe-en-concert-a-lolympia-de-paris-en-novembre-2016Europe/ Tax the Heat à l’Olympia le 15 novembre 2016

30e anniversaire de l’album “The Final Countdown” (1986)

 

C’est dans cette mythique salle de l’Olympia que le groupe suédois Europe vient fêter avec nous le trentième anniversaire de l’album qui les a fait connaître au monde entier « The Final Countdown ».

Afin d’assurer la première partie, on a un petit groupe anglais qui met le feu à la salle avec son rock énervé et communicatif « Tax the Heat ». Malgré leur look plutôt hipster / jeune garçon de bonne famille, leur musique, elle, n’est pas sage du tout. Elle semble sortie tout droit des années 70. Leur dynamisme est contagieux et donne bien envie de « groover » comme le dirait si bien leur compatriote Austin P. Groupe à suivre car bien sympa.

 

 

Set list :

WAR OF KINGS : Hole in My Pocket, The Second Day, Praise You, Nothin’ to Ya, California 405 (Joey Tempest on guitar), Angels (with Broken Hearts), Days of Rock’n’Roll, Children of the Mind, Rainbow Bridge, Vasastan, Light it Up, War of Kings.

THE FINAL COUNTDOWN : The Final Countdown, Rock the Night, Carrie, Danger on the Track, Ninja, Cherokee, Time has Come, Heart of Stone, On the Loose, Love Chaser

Après cette petite mise en bouche bien agréable, le plat de résistance arrive : Europe. La scène est minimaliste et n’est composée que de deux grands écrans. Joey Tempest toujours aussi charmeur et sexy :p, un line-up (qui a bien bougé ces dernières années) qui est le même qu’en 86 : John Norum, Mic Michaeli, John Levén et Ian Haugland …

Question set list, les garçons ont fait simple : dernier album joué dans son intégralité (et dans l’ordre !) ponctué de clips diffusés sur les écrans. Je ne ferais pas la chronique de cet album puisque finalement la première partie du show se résume un peu à ça, « War of Kings » transposé sur scène… Le public enthousiaste mais sans plus attend avec impatience la deuxième partie, à savoir « The Final Countdown ». Finalement, on est bien là pour ça…

Le compte à rebours commence dans une ambiance hystérique tandis que les premières notes mystiques au clavier arrivent. Et là c’est l’enchaînement des titres, « Rock the Night », leur superbe ballade « Carrie »… Joey et sa bande se sont échauffés sur « War of Kings » et on a droit maintenant à leur chef d’œuvre (désolée si je m’emporte mais nostalgie quand tu nous tiens !!) en 10 titres. A défaut de supers effets pyrotechniques ou autres effets visuels, ils nous ont concocté toute une série de vidéos d’époque avec notamment des souvenirs de leurs nombreux passages en France, leurs fans. Le groupe joue à fond la nostalgie et ça marche !! Ninja, Cherokee, Heart of Stone… autant de titres, autant de hits. Le public a été à la hauteur et a répondu au groupe sur tous les titres. Les morceaux n’ont pas pris une ride et sont toujours aussi efficaces.

Mon seul regret : j’aurais préféré qu’à la place du dernier album ils jouent un best of de leur carrière… 7 doors Hotel, Superstitious… je pense que ce genre de morceaux seraient bien mieux passés que « War of Kings ». Sur ce coup-là, ils ont fait dans la facilité.

En dehors de ça, la soirée a vraiment été parfaite !! Un gros merci au groupe pour leur énergie et leur talent toujours présent 30 ans plus tard !! (Dragon en mode groupie :p des étoiles pleins les yeux !!)

Tags

Leave A Comment