Sticky PostLez Zepplin / Made in Deep @ New Morning 17/06/2013

vendredi/19/07/2013
933 Views
Ce soir 106db production nous propose deux groupes de tribute band, l’un Français Made in Deep qui se reforme et reprends du Deep Purple tandis que l’autre Lez Zeppelin est Américain de New York City plus précisément et reprends du Led Zeppelin.
Made in Deep attaque directement par « Highway Star », « Black Night », « Child in Time » et « Burn » qui seront correctement interprété en particulier par le chanteur Remy LAERONqui sur « Child in Time » a su être assez fidèle à l’original mais malheureusement
l’ensemble ne prends pas.

 

IMG_1611-1

 

Chaque musicien reproduit assez fidèlement chaque titre mais le public réagit timidement malgré une set list monstrueuse avec que des classiques du répertoire de Deep Purple mais rien à faire, Les Made in Deep ne parviennent pas à captiver l’attention. Seul le titre « Smoke on the Water » se verra un peu plus applaudit ce qui sera une bien maigre consolation après une heure de show.

 

IMG_1614-1

 

Mais voici enfin Lez Zeppelin, ce quatuor New Yorkais fondé en 2004 par la guitariste Steph Paynes, qui a subi pas mal de changement de line up mais qui est stable depuis quelques années maintenant. Ils ont sorti en 2007 leur seul album qui va composer la set list avec d’autres titres d’ailleurs mais on n’aura pas « Starway to Heaven » étonnement mais tous les standards de Led Zeppelin y seront et personnellement je ne savais pas à quoi m’attendre, c’était une totale découverte ce tribute band. Des les premiers accords de « Good Times, Bad Times » j’ai vite compris que les 2 heures de show allaient faire très mal.

 

IMG_1989-1

 

On s’en prend plein la tronche avec l’énergie qu’elles dégagent en particulier la chanteuse, les poses qu’elles prennent sont bien évidemment inspirées de Robert Plant ou de Jimmy Page, avec des looks des années 70 et une vrai complicité qui justement faisait défaut aux français de Made in Deep. La guitariste change de guitare pour adapter le son et une ambiance à chaque morceau, pour coller au plus près de l’original comme le faisait Jimmy Page, elle utilise l’archet comme à l’époque sur une telecaster ou
une Les Paul, pose avec la chanteuse et utilise meme une gibson avec un double manche bref ça fait le show.

 

IMG_1730-1

 

La chanteuse n’est pas en reste, vocalement elle envoie du lourd ou parfois sa voix se rapproche de celle de Robert Plant dans sa meilleure période avec bien entendu les mimiques et poses qui vont bien. A la batterie ça blague pas non plus, c’est meme un poste primordial pour que le tout décolle et bah c’est le cas, un peu moins en finesse que John Bonham mais terriblement efficace et ça tape comme un bucheron mais tout en respectant la pâte du maitre.

 

IMG_1925-1

 

Comme dans Led Zeppelin, la bassiste qui est très mignonne au passage, est très discrète et assure également les claviers comme John Paul Jones à l’époque. Le groupe n’hésite pas également à improviser comme Led Zeppelin faisait avec assez de classe je dois avouer meme si j’ai pu remarqué que le jeu de la guitariste Steph Paynes n’était pas tout à fait aussi propre que le jeu de Jimmy Page avec quelques pains par moment comme sur « Since I’ve been loving you » mais heureusement ça ne gène en rien sur la qualité de la prestation.

 

IMG_1807-1

 

Le public en a pour son argent avec 2h de show et une set list monstrueuse, un vrai régal pour les nostalgiques mais aussi pour les autres.
Une vrai bonne surprise qu’il faut surtout pas manquer si Lez Zeppelin repasse nous voir.

 

IMG_1757-1

 

Un grand merci à Dominique de 106db Productions de nous avoir permis de réaliser ce live report dans de bonnes conditions

 

[simpleviewer gallery_id= »41″]
Photos : Olivier GESTIN / © 2013 Olivier GESTIN / INTO The Pit Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 

Leave A Comment