Interview avec Julien et Clément du groupe Bukowski

samedi/14/07/2018
427 Views

Art N Roll a rencontré Julien Dottel et Clément Rateau, bassiste et guitariste de Bukowski, quelques heures après leur concert au Hellfest, pour discuter du nouvel album « Stranger », à paraître le 9 octobre prochain.

 

Art N Roll : Alors ce concert ce matin ?

Julien Dottel : Génial !

Clément Rateau : Avoir autant de monde à 11h40 c’était génial.

 

ANR : Vous avez pu jouer de nouveaux extraits ?

Julien : On a fait un morceau oui.

 

ANR : Mysterious Smile ?

Julien : Hé non ! (rires)

Clément : On est taquins.

Julien : On a fait « Mater Dolorosa »


 

ANR : Un mot sur le nouvel album « Stranger », qui sort le 5 octobre ?

Julien : Le 9 octobre, ça se bouscule, on a du retard.

Clément : On a commencé à composer cet album il y a un an et demi. On a gardé pas mal de trucs qui sortaient des balances, des riffs à la volée.

Julien : Il a fallu laisser le temps à Clément d’arriver, de recomposer une nouvelle famille. Puis lui a proposé des choses, moi aussi, on regarde si ça colle et si c’est le cas on prend. C’est comme ça que l’on fonctionne.

Clément : Ce qui est bien c’est que l’on a vraiment tous composé sur cet album.

Julien : C’est un travail d’équipe de rugby à 4 (rires)

 

ANR : Le départ de Fred s’est bien passé alors ?

Julien : Fred vit sa vie avec Mass Hysteria, on lui souhaite que du bien. On a eu la fraîcheur de Clément et son envie.

Clément : J’adore Fred, mais pour mi c’est génial qu’il soit parti ! (rires) On se connait tous depuis 15 ans, et on habite tous dans le même coin, c’est pratique pour composer et pour la logistique.

Julien : Clément nous a mis un petit coup de turbo, parce que les frères Dottel commencent à être vieux ! (rires) J’ai bientôt 40 ans !!

 

ANR : C’est pour ça que « Mysterious Smile » est un peu plus posé comme titre ?

Julien : Oui, mais t’as pas écouté tout l’album (rires)

 

ANR : Non, mais j’aimerais bien ! Ce qui est intéressant dans ce nouveau titre c’est tout le travail sur les ambiances, les nuances.

Julien : C’est exactement ça. On aime bien se laisser aller. On peut mettre du Clash dans un refrain, du Converge dans un couplet et faire des choses complètement différentes entre temps. On a le cerveau complètement farci. On voulait que la voix de Mathieu soit présente, et que tout soit très libertaire.

Clément : Si on faisait du Hardcore tout le temps on se ferait chier ! Et on avait aussi envie de se mettre en danger.

 

ANR : Si je comprends bien on doit s’attendre à un album très éclectique ?

Julien : Ah oui ! C’est le plus éclectique, on est allé plus loin, plus vite, plus lent, plus pire (rires).

Clément : Plus beau, plus fort (rires)

 

ANR : Côté production vous êtes retournés chez Francis ? Que vous a-t-il apporté ?

Julien : Tout à fait. Francis est un bon pote, il travaille de manière très organique. Il est un peu fou, mais il respecte le son du projet.

Clément : Il a plein d’idées, et parfois nous on est trop enfermés dans notre truc. Quand il vient nous poser une question, il nous met le doute et c’est dur mais c’est génial (rires). Parfois il en joue un peu et nous met le doute pour rien !

Julien : C’est une belle collaboration et l’album a une belle couleur.

Clément : Il est vraiment fort, dès le début il nous a fait un son de batterie, c’était fou !

Julien : Oui, j’en ai chialé en chaussette (rires). Merci Francis !

 

ANR : Et le titre « Strangers » ?

Julien : On habite dans un monde où les gens ne se respectent pas, quelles que soient leurs origines ou leurs religions. Tu es toujours le stranger de quelqu’un. Essayer d’être ensemble ce serait bien.

 

ANR : Une idée de rassemblement autour de valeurs communes alors ?

Julien : Oui, aimez-vous les uns les autres. Arrêter le pognon, et tout le reste.

 

ANR : Sortie prévue le 9 octobre, et après grosse tournée ?

Clément : La tournée commence en septembre et ça va donner !!

 

 

 

Tags

Leave A Comment