Interview de Sandy MacKinnon, bassiste du groupe Royal Tusk

vendredi/31/05/2019
461 Views

Art’N Roll : Pour commencer, présentes nous ROYAL TUSK ?

Sandy MacKinnon : Je m’appelle Sandy, je suis le bassiste du groupe, on vient du Canada et c’est la première fois que nous jouons en France.

ANR : Bienvenue chez nous ! Avez-vous apprécié ces deux concerts français ?

Sandy : C’était tout simplement incroyable. Tous le monde aime le rock’n roll ici j’ai l’impression, le public a l’air vraiment passionné par la musique.

Nous étions un groupe d’ouverture et parfois les gens s’en fiche de la première partie alors qu’en France, le public nous a accueilli les bras ouverts, ça fait vraiment plaisir.

ANR : Le groupe a fait ses débuts en 2013. Que peux tu nous dire sur ce qu’il s’est passé depuis pour le groupe ?

Sandy : On a commencé en 2013 avec Dan à l’époque. Nous sommes des amis de longues dates, on a grandi ensemble, on a même déjà eu des groupes ensemble. Avant on faisait du punk et quand le groupe a commencé à s’essouffler on s’est dit que ça pourrait être cool de monter un groupe de rock. Par chance, on est tombés sur de vraies bonnes personnes gentilles et bosseuses à la fois. C’est plus que ce qu’on aurait pu espérer.

ANR : Comment s’est faite cette tournée avec Monster Truck ?

Sandy : Nous nous sommes rencontrés à l’époque où nous avions notre groupe de punk il y a quelques années. On tournait avec Jeremy et Steve qui eux aussi étaient dans un groupe de punk et on est restés amis.
On était en tournée de 6 semaines aux US en début d’année quand on a reçu l’appel pour nous proposer la tournée européenne afin d’ouvrir pour Monster Truck et autant te dire que ce genre de proposition tu ne la refuses pas.
Ce qui nous arrive est vraiment génial, je pense que nous avons joué nos meilleurs concerts durant cette tournée et on s’amuse aussi beaucoup. On vit notre rêve sur scène chaque soir.

ANR : Quelles sont les influences de ROYAL TUSK ?

Sandy : On a tous des gouts un peu différents mais on a tous le même intérêt pour la « Heavy Music » que ce soit de Black Sabbath au Death Metal.
Les Beatles sont une grosse source d’inspiration car pour nous ce sont les meilleurs compositeurs au monde.

ANR : Et concernant la composition de votre musique, ça se passe comment ?

Sandy : On compose beaucoup lors des répétitions, on se fait des petites sessions jam et on arrive à en sortir quelque chose ou alors, quelqu’un arrive avec un riff de guitare et on construit quelque chose autour de ça.
Pour les paroles, on travaille ensemble avec Dan.
Pour résumé c’est très aléatoire mais par exemple si l’un de nous trouve une chanson complète et nous la présente on rajoute chacun un peu d’épices et ça fini par obtenir un plat complet à la fin.

ANR : Pour les paroles, aimez vous aborder des sujets un peu engagés ou vous préférez rester sur des sujets plus légers ?

Sandy : Sur cet album, nous avons vraiment fait attention aux paroles. Sur le précédent on a écrit des chansons d’amour par exemple, c’est ce que nous étions à l’époque mais on a un peu changé.
Le monde évolue, des choses terribles se passent. Prends le morceaux « Aftermath » par exemple, on ne cherche pas forcément à dire aux gens ce qu’ils doivent faire mais on essaie de leur faire prendre conscience de ce qu’il se passe, être plus conscient.
Vous, les français, vous avez été touché par quelque chose d’atroce en 2015 ou alors encore à Miami dans la boite de nuit, on est très sensibles de ce qu’il se passe dans le monde et on essaie de dire aux gens qu’ils ne peuvent pas continuer à ignorer ces atrocités et qu’il faut se battre contre ça.
Donc, nous ne voulons pas seulement faire du rock’n roll et faire passer un message comme quoi la vie est fun, on veut vraiment dire ce que l’on pense même si les sujets sont graves mais ça n’enlève pas que nous sommes des personnes très positives dans la vie de tous les jours.

ANR :  On vous découvre à peine en France, quelle chanson recommanderais-tu aux gens s’ils devaient écouter une chanson pour se faire une idée sur ROYAL TUSK ?

Sandy : Cela dépend des gens. Mais je vais te conseiller un morceau que j’aime jouer sur scène et cette chanson est « Freedom ».

ANR : Quels sont les projets de ROYAL TUSK ?

Sandy : Vu les réactions que nous avons eu sur cette tournée, il est nécessaire que nous revenions vite mais on a déjà beaucoup à faire.

Tags

Leave A Comment