HOT on the rocks!
Interview de Fractal Universe (dimanche/13/10/2019)
Interview de Shaârghot (jeudi/10/10/2019)
Interview avec Elodie Sawicz (mercredi/25/09/2019)

Interview du groupe brésilien SavageZ

mardi/03/09/2019
162 Views

Art N Roll a échangé avec le groupe brésilien de Technical Death Metal SavageZ. Le groupe a récemment signé chez Polymorphe Record, l’occasion de ressortir « New Dimensions ».

 

Art’N Roll :  Pour commencer, pouvez-vous nous présenter SavageZ ?

Ahnysha: Salut! Tout d’abord, nous sommes très reconnaissants d’avoir la chance de parler un peu de SavageZ aux lecteurs d’Art n ’Roll ! Les membres du groupe sont Ahnysha Krust (chant), Felipe Morgoth (guitare), Rogers Rocha (guitare et chœurs), Rodolfo Mnac (basse et chœurs) et Hugo Andrade (batterie).

Rogers : Felipe et moi avions déjà joué ensemble dans un groupe de death metal local il y a 10 ans. Hugo et Ahnysha avaient déjà été compagnons du groupe auparavant. Pour ainsi dire, nous avons tous une formation metal et avons déjà joué ensemble.

 

ANR :  Votre style musical est décrit comme du » Death Metal Technique », quelle est la différence entre votre style et le « Death Metal » que nous avons l’habitude d’écouter ?

 Mnac : Tout d’abord, je tenais aussi à vous remercier pour cette opportunité ! Sinon pour répondre à ta question, on a tous des influences différentes ; Néanmoins, ce qui nous unit, c’est le fait d’aimer les rythmes très soutenus, le chant guttural, les solos déments. Certains pourraient appeler ça de la technique, mais ce n’est qu’une étiquette.

Morgoth : Le « death metal technique » est une étiquette à laquelle nous ne sommes pas habitués, mais depuis la sortie du clip « Deformed », nous avons été étiquetés de la sorte.
En gros, on joue du bon vieux Death Metal, mais un peu plus rapide et plus complexe. Nous sommes influencés par les pionniers du genre tels que Death, Atheist et Cynic, mais quand on écoute notre musique, on peut remarquer beaucoup plus d’influences, ce qui ne fait pas de nous une simple réédition de ce qui existe déjà.

 

ANR :  Vos paroles sont assez antireligion, plutôt haineuses et dénoncent la nature humaine. Avez-vous des sources d’inspiration à citer ? Ou est-ce juste la vie quotidienne qui est très inspirante ?

Morgoth : La fiction va de pair avec la réalité. Si vous regardez autour de vous, vous verrez surement une histoire horrible. Les livres et les films sont une grande source d’inspiration pour nous, mais notre réalité quotidienne chaotique est devenue de plus en plus fréquente dans notre musique.

Mnac : Nous sommes également inspirés par la philosophie, la littérature et le cinéma, en particulier les films d’horreur, mais notre source d’inspiration principale est notre propre vie : problèmes engendrés par des religions soutenues par des systèmes politiques pathétiques, cultures fondées sur l’idiotisme et la haine, et voilà comment on arrive à tout cela. Il serait très difficile pour nous d’ignorer simplement ce que nous voyons donc on observe et on le transforme en musique.

 

ANR :  Vous avez sorti « New Dimensions » en 2017 en autoproduction et le ressortez via Polymorphe Record, êtes-vous satisfait de cette réédition ?

Morgoth : En fait, nous avons commencé à le produire en 2017, l’année de la sortie du single « Deformed », mais nous n’avons terminé le disque qu’en 2019.
Nous l’avons d’abord mis à disposition sur des sites de streaming, puis nous avons publié une version physique au Brésil et ensuite on a signé chez Polymorphe Records en Europe.
Sans aucun doute, le moment tant attendu de « New Dimensions » est sa sortie en Europe par Polymorphe, ce qui est absolument incroyable pour nous.

Rogers : Oh oui ! être signé par Polymorphe a beaucoup aidé avec la promotion de « New Dimensions » et du groupe lui-même. Récemment, la version européenne est arrivée en Asie et est disponible chez Jackhammer Music au Japon.
C’est incroyable !

 

ANR :  Comment s’est passée la signature avec Polymorphe ? Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Morgoth : Nous nous sommes rencontrés sur Internet. Ils avaient déjà produit des groupes que nous connaissons, alors nous les avons contactés et avons montré ce que nous faisions à Fred, qui a été très à l’écoute depuis le tout premier contact.

 

ANR :  Maintenant que vous avez signé en Europe, avez-vous des projets de tournée en Europe ?

Morgoth : Bien sûr ! Nous contactons actuellement des gens pour tourner tout en cherchant la meilleure façon de faire.

 

ANR :  Je sais que vous venez de rééditer « New Dimensions » mais travaillez-vous sur du nouveau matériel à publier prochainement ?

Ahnysha : Nous avons actuellement un peu de matière en phase de préproduction, mais nous allons davantage accélérer le rythme de création d’ici quelque temps.
Nous avons aussi de nombreux projets pour promouvoir « New Dimensions », notamment parce qu’il est le résultat de beaucoup de sang, de sueur et de larmes. Nous allons donc nous concentrer sur cela pendant encore quelques mois.

Leave A Comment