Interview Volker Avril 2017

dimanche/30/04/2017
703 Views

 

Art n’ Roll : Tout d’abord, peux-tu présenter le groupe et chacun de ses membres ?
Ulrich : VOLKER est composé de John A. (batterie), Manu P. (basse), Jen Nyx (chant) et moi-même Ulrich (guitare).

AnR : Est-ce que tu peux dire comment s’est formé Volker ?

Ulrich : Manu et moi-même voulions depuis pas mal de temps monter un groupe plus orienté « Rock » et sortir un peu de la scène extrême. Nous avons proposé à Jen le projet, elle a été aussitôt emballée. Elle a apporté toute l’imagerie « horror » à VOLKER.

AnR : Et le nom Volker, que signifie-t-il ?

Ulrich : Rien en particulier à vrai dire. On trouvait juste que le mot sonnait bien. On souhaitait éviter un nom en anglais pour plus d’originalité.

AnR : Sur Facebook, vous citez de nombreux groupes des années 80-90. Comment vous définiriez votre style pour ceux qui ne vous connaissent

Ulrich : VOLKER est un mix de Grunge/Rock gothique et de Sludge pour sa touche métal. Nous ne cherchons pas à faire dans la dentelle ou le sympho…. on cherche plutôt le coté « Punk » , au-delà de nos influences musicales je pense que c’est cela qui nous rapproche de la scène des 80/90’s.

Les thèmes abordés tournent autour de l’horreur, la mort, les sorcières…. beaucoup de choses liées aux vieux films d’horreur et d’épouvante en fait.

AnR : Le groupe vient de Bordeaux, quel est l’environnement Rock dans cette ville qu’on ne connaît pas forcément pour sa scène Metal ? (groupes, concerts, salles… )

Ulrich : J’avoue que l’activité scénique de la ville a eu des jours meilleurs par le passé mais il y a beaucoup de groupes de Rock et de Metal sur Bordeaux. Pas mal d’ailleurs tournent beaucoup, je pourrais citer GOROD par exemple. Il y a un assez gros vivier de petites formations qui ne demandent qu’à jouer, mais les conditions pour faire tourner une salle à Bordeaux sont de plus en plus compliquées. J’ai vu depuis une quinzaine d ‘années tellement de salles s’ouvrir et fermer peu de temps après ….

AnR : L’album « Dead Doll » vient de sortir (le 28 avril), vous avez déjà reçu des retours de la part des critiques ?

Ulrich : Oui, les chro et les critiques commencent à tomber ! Elle sont pour l’instant toutes très bonnes.

On espère que ça va continuer sur cette lancée. Mais on n’est pas stupides, on sait très bien que certains n’accrocheront pas à l’album et pondront une critique mauvaise. C’est le jeu ! Il faut savoir l’accepter. Les critiques négatives sont parfois tout autant intéressantes.

AnR : Comment vous préparez-vous à la release party ?

Ulrich : Rien de très fantasmagorique il faut être honnête. C’est surtout pour marquer le coup et profiter de l’occasion pour partager quelques verres avec ceux qui souhaitent rencontrer le groupe, et découvrir l’album dans son intégralité ailleurs que dans leur salon.

(La release party a eu lieu aux Furieux, à Bastille, le vendredi 28 Avril)

AnR : Est-ce qu’il y aura une tournée ?

Ulrich : Oui on travaille sur le booking actuellement, mais pour l’heure nous ne pouvons rien annoncer.

AnR : Qui a créé l’artwork de « Dead Doll » ?

Ulrich : C’est le boulot de Manu, c’est lui qui gère tout le coté graphique de VOLKER. On aime bien travailler le plus possible de manière autonome, cela nous permet de vraiment coller avec nos idées nos envies et rester cohérent dans nos projets.

AnR : Comment se sont faites les collaborations avec Arno STROBL et CNX ?

Ulrich : On cherchait un Guest pour le morceau « Suicidal Love Addict », on a tout de suite pensé à Arno, on lui a présenté le projet il a adoré ! Jen et lui se sont mis ensuite à bosser sur la mise en place. On a laissé carte blanche à Arno… et on a eu raison !

Pour ce qu’il y est de CNX on voulait faire un remix de « YELL » dans un registre complètement différent, et plus orienté électronique. On connaissait déjà les talents de CNX, et ce qu’il nous a pondu est juste énorme, on a vraiment été bluffé par son taff !!

La version US de « Dead Doll » comportera d’autre bonus inédits, cette fois ci remixés par STRUGG.

AnR : Vos thèmes tournent autour de la sorcellerie, l’au-delà, et toute l’imagerie propre aux anciens films d horreur et d’épouvante… du coup on a envie de connaître vos livres et films préférés ?

Ulrich : Nosferatu, Black Sunday, Zombies, Blair Witch … les film de Rob Zombie … Bref du vieux du moderne, pas mal de choses en fait car on a chacun ses périodes et styles préférés. Par exemple moi je suis plus orienté vers Clive Barker et Hellraiser, tandis que Jen elle est plus Elvira …

Les thèmes abordés dans VOLKER sont principalement tous liés à Jen.

AnR : Est-ce que vous avez des hobbies artistiques (hors musique) ?

Ulrich : Pas vraiment non, d’autres passions oui, mais rien d’artistique. La musique est réellement notre activité principale.

Merci !

La chronique de « Dead Doll » est sur notre site !

Leave A Comment