HOT on the rocks!
Interview de Fractal Universe (dimanche/13/10/2019)
Interview de Shaârghot (jeudi/10/10/2019)
Interview avec Elodie Sawicz (mercredi/25/09/2019)

Ze Hellfest of 2014 : Dust Edition!! Part 1

vendredi/04/07/2014
886 Views

IMG_0039-1

Donc. 2ème Hellfest pour moi, et ça n’a pas forcément commencé aussi facilement que pour ma première fois. Des papiers d’identité ? Pour quoi faire ? La grève de la SNCF ? Quelle bonne idée pour faire Paris-Clisson ! Heureusement, j’arrive à bon port grâce à des compagnons de co-voiturage foufous, sans me perdre (ou presque) ! En arrivant sur le site jeudi soir, les changements annoncés par les organisateurs sont bien là : accès restreint au camping, passerelle métallique pour traverser la départementale. Les stands de bouffe qui entourent le Metal Corner me font fortement penser à ceux qu’on voit dans d’autres festivals moins extrêmes…

Au niveau du public, même impression de déjà-vu ailleurs… le dress code ressemble fort à ce que j’ai pu voir à Rock en Seine. Bon, ne restons pas sur cette impression et attendons le début des concerts pour avoir la dent dure. Après tout, on est là pour la musique, pas pour mater les hipsters qui se sont égarés !

IMG_8880-1

Donc vendredi matin, je commence sous la tente de la Valley avec Caspian et son post-rock très aérien. Petit massage des organes internes de bon matin, ça fait toujours plaisir ! J’enchaine avec l’interview de Phil Cope de Kylesa, dans un espace presse chaud comme l’enfer.

IMG_8921-1

Le soleil sera de la partie pendant les 3 jours ! La poussière aussi d’ailleurs, ça pimentera les circle pits et donnera un côté Burning Man à notre fest’ préféré !

IMG_9174-1

Le manque de points d’eau est un peu (très peu à vrai dire) compensé par la fraicheur relative des bosquets du Royaume du Muscadet et les bars qui semblent plus nombreux.

IMG_8962-1

IMG_8966-1

Le hic : le comptoir est en métal, chauffé à blanc car exposé direct au soleil. Mais reprenons le fil : direction la Altar pour voir Loudblast. La tente est pleine à craquer et le groupe nous met une bonne baffe !

IMG_8710-1

Incroyable le monde qui est déjà présent sur le site ! Il est difficile d’avancer à travers la foule bien dense, et nous ne sommes que vendredi !! Mais j’arrive malgré tout devant la Main Stage 1 pour voir Therapy ? Cette édition du Hellfest comptera de nombreux moments nostalgie, et entendre « Isolation » et « Nowhere » me balancent à l’époque honnie de mes 15 ans.

IMG_8839-1

Puis j’effectue une translation à droite, pour essayer de voir Rob Zombie sur la Main Stage 2. Mais la prestation est pénible, contrairement à celle qui s’est tenue au Bataclan quelques jours auparavant. Déçue, je trainasse à la Valley devant Kadavar : dégaine de hippie et son un poil psychédélique (les 70’s seront bien représentés cette année d’ailleurs), mais énergie bien rock et lourde. Puis arrive Kylesa et là, pour moi, c’est le premier vrai kif du Hellfest 2014 ! Une heure de pur bonheur : Laura Pleasant et Phil Cope maintiennent notre attention grâce à leur charisme. C’est tour à tour planant et explosif, le public est pris par la passion du groupe qui se fait visiblement plaisir. On sent clairement l’échange d’énergie distillée de bonne grâce de part et d’autre de la scène. Pas besoin de long discours, la foule qui se masse jusqu’en dehors de la tente bouge et applaudit abondamment !

IMG_9011-1

IMG_9023-1

Quand je ressors, Iron Maiden est déjà en place sur la Main Stage 1. Leur concert sera peut-être bon, mais par contraste avec l’intimité créé par Kylesa avec son public, je ne peux m’empêcher de trouver un peu inerte la foule qui écoute la Vierge de Fer en brandissant des smartphones.

Evidemment des écrans géants retransmettent le concert, mais quitte à regarder un écran, je préfère acheter le DVD live et le regarder confortablement installée dans mon canap’ !

Allons donc plutôt voir Watain sous la Temple !

IMG_9222-1

Le groupe entre en scène avec du retard, je trouve le son mauvais, et les ayant déjà vu au Trabendo quelques mois auparavant, je m’éclipse.

Des amis me feront rager le lendemain : j’ai raté Electric Wizard et Kvelertak qui envoyaient du lourd. Tant pis, je me console en pensant à la longue journée du samedi qui m’attend, et la piscine du gite qui me rafraichira aux heures les plus chaudes !

The Kat

Photos par Olivier Gestin!

Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 

[simpleviewer gallery_id= »57″]

Leave A Comment