REFERENDUM DE LA REDACTION 2017

vendredi/29/12/2017
637 Views

Depuis 1966, année où la datation Carbone 14 atteste formellement de l’apparition de la presse Rock dans le monde occidental, le référendum de décembre constitue toujours le moment fort des douze mois écoulés, celui du bilan, cher à Michael Kael. N’ayant pas les moyens bureaucratiques d’organiser un référendum des lecteurs, et estimant que les Best of persos des chroniqueurs n’intéressent que modérément ledit lectorat, la Crewte d’Art n’ Roll a organisé pour la deuxième fois son référendum de la rédaction. La première édition avait été fort utile et agréable à faire et à consulter, nous ayant aidé à mieux connaître notre collectif et à bien brosser l’état des lieux de la belle année 2016.
Quid à l’instant T + 1 ? Ceci donnerait cela pour l’exercice 2017…

Une fois encore, toutes les tendances, chapelles, tribus et sous-factions de la musique aimée sont représentées dans le référendum d’Art n’ Roll. Voire plus loin encore, comme en atteste la présence de SIGUR RóS (pour leur classieux concert au Grand Rex), ou de groupes également mis en avant par la jeune garde : HIKARI et IN HEARTS WAKE (Metalcore) ou Petit Biscuit (Electro)…

Les valeurs sûres sont là : UDO, ICED EARTH, HELLOWEEN, BODY COUNT, OBITUARY, etc… Présence très remarquée de PROPHETS OF RAGE (trois fois désigné groupe de l’année), le supergroupe rassemblant Chuck D, le mecton de CYPRESS HILL et les trois instrumenteux de RAGE AGAINST THE MACHINE a finalement gagné tous ses paris, y compris chez nous. Les folkeux nordisants de WARDRUNA font de même le plein des suffrages (quatre votes, dont deux fois meilleur concert de l’année), et le Thrash teuton à visage humaniste de KREATOR revient également quatre fois, ce qui prouve l’extrême éclatement de notre musique (ou notre ouverture d’esprit, à vous de juger…).

Aucun groupe ni genre ne bouffe tous les autres. Nouvelle recrue 2017 (et ancien, entre autres, de Nova, Charlie Hebdo ou de Gogol 1er), Patrick Durin a assuré avec brio la présence du Punk Français : BAD TRIPES, LES SALES MAJESTES, BAGDAD RODEO ou encore CANNIBAL PENGUIN (dont l’Odyssée vous avait été chroniquée en nos pages ART ZONE) en témoignent.

Côté concerts, les choix de la Crewte d’Art n’ Roll oscillent entre petites salles Franciliennes (le Backstage O’ Sullivans et La Comedia, Montreuil y font leur apparition)… et le Hellfest. Comme si tous ces satanés parigots se télétransportaient l’espace de trois jours en un autre et unique lieu que le 11e arrondissement de la capitale administrative : cette année, le caniculaire Hellfest a fait le plein des suffrages grâce aux prestations de LINKIN PARK, de SUICIDAL TENDENCIES et de WARDRUNA. Mais pas que.

Deux Zénith, un POPB (Fuck le Naming, cela s’appellera toujours Bercy pour nous), un Stade de France y sont désignés meilleur concert (effets EPICA, HELLOWEEN, METALLICA et GUNS’N’ROSES). Sans compter la récente importation du mythique Loolapalooza à Paris (prestation des RED HOT CHILI PEPPERS). D’autres concerts et Festivals ont été pour nous des instants forts de l’année, forts comme la tempête de pluie du Fall of Summer, ou de celle de serpentins lors des concerts de KREATOR…

A réflexion faite, les vrais évènements des douze derniers mois furent plus scéniques que discographiques… D’où le fait que certains votants ont contrarié le règlement en votant pour trois concerts… Et d’où l’absence de grands noms s’étant pourtant distingués sur scène… Et oui ! Aucune des trois grand’ messes printanières de 2017 à l’Olympia (dans l’ordre : GOJIRA, GHOST et DEFTONES), pas plus que l’ascendant DOWNLOAD FESTIVAL (et son Line up qui lorgnera de plus en plus en 2018 sur celui de ROCK EN SEINE…) ne sont répercutés dans ce Best of. Idem pour l’affiche SEPULTURA / KREATOR de février. Le super concert du petit Prince DEVIN TOWNSEND de janvier au Bataclan, est pareillement passé à l’as : celui-ci se rattrape en étant cité artiste de l’année par une de nos piliers…

Nous noterons, comme l’an passé, la présence de nombreuses formations Françaises dans notre référendum. REGARDE LES HOMMES TOMBER, BLACK BOMB A, SINSAENUM, et ARKAN, lesquels avaient porté haut le flambeau hexagonal en 2016, sont remplacés cette année par ULTRA VOMIT (quatre votes), TAGADA JONES (deux), BLISS OF FLESH, SINSAENUM (rebelote), AqME, IGORRR, THE GREAT OLD ONES, FULL THROTTLE BABY, THE ARRS, PERTURBATOR ou encore par les super copains des STICKY BOYS… Et nul doute que cette passion ne retombera en 2018, puisque certains disques et concerts Français sont attendus par certains de chez nous comme la dinde de Noël par Tonton Albert (LOUDBLAST, TELEFERIK…).

Ah oui ! Et pour finir sur la date citée ab initio : la grande différence entre le paysage Rock de 1966 et celui de 2017, est l’évident recul de la mainmise des deux géants du Monde anglo-saxon sur cette musique. Autant, il y a cinq décennies écouter du Rock pouvait faire de vous une cinquième colonne à la solde de la Perfide Albion ou des Yankees aux yeux de vos parents ou grands-parents, autant tous les pays d’Europe ou presque sont dorénavant représentés. Et ceci est patent chez Art n’ Roll : les Allemands bien sûr (HELLOWEEN, KREATOR, DER WEG EINER FREIHEIT, KADAVAR, UDO, TANKARD), les Suédois (ARCH ENEMY), les Néerlandais (AYREON, ASPHYX, EPICA), les Norvégiens (WARDRUNA), les Islandais (SIGUR RóS), les Hongrois (DALRIADA), les Belges (AMENRA), les Suisses (NOSTROMO), les Finlandais (ORANSSI PAZUZU), les Grecs (SEPTIC FLESH) ; et le Monde devient à vous, comme le chante si bien Alissa White-Gluz : les Australiens (ZOMBIE MOTORS WRECKING YARDS, IN HEARTS WAKE), les Japonais (CRYSTAL LAKE), les Canadiens (ARCHSPIRE, BEYOND CREATION, DANKO JONES, DEVIN TOWNSEND), les Brésiliens (CAVALERA CONSPIRACY). Le succès cette année de WARDRUNA, musique folklorique scandinave, en atteste. Sinon, et en plus des deux-trois Blockbusters de 2017, les groupes US plébiscités chez nous ne sont pas en reste : le plus souvent des formations de H/C, de Death / Black, ou de Thrash Metal (OBITUARY en tête).

Mais notre musique est, véritablement, une musique du monde. Et ce n’est pas le partenariat conclu il y a deux mois entre Art n’ Roll et le label Polymorphe Records qui risque de changer la donne : en prévision, encore plus de chroniques de groupes Brésiliens, Malaisiens, Japonais ou autres…

Voici les suffrages, par ordre de réponse :

FRANCK P.

Albums de l’année :

  1. « Incorruptible » (ICED EARTH)
  2. « Panzer Surprise ! » (ULTRA VOMIT)
  3. « Empyrean » (BLISS OF FLESH)

Groupe ou artiste de l’année : prophets of rage
Concert de l’année : Helloween (Le Zénith, Paris)

 

RAY GLO

Albums de l’année :

  1. « Bloodlust » (BODY COUNT)
  2. « La peste et le choléra » (Tagada Jones)
  3. « Supersonic Rock’n’Roll » (Zombie Motors Wrecking Yards)

Groupe ou artiste de l’année : prophets of rage
Concert de l’année : Red Hot Chili Peppers (Lolapalooza, Paris)

 

SOUNNE

 Albums de l’année :

  1. « Gods of Violence » (KREATOR)
  2. « Relentless Mutation» (ARCHSPIRE)
  3. « Ashes » (SINSAENUM)

Groupe ou artiste de l’année : DALRIADA
Concert de l’année : BEYOND CREATION (Le Gibus, Paris)

 

PAULINE

Albums de l’année :

  1. « Ocean ate Alaska » (HIKARI)
  2. « Ark » (In Hearts Wake)
  3. « Presence » (PETIT BISCUIT)

Groupe ou artiste de l’année : Crystal Lake
Concert de l’année : In Hearts Wake (Backstage O’Sullivans, Paris)

 

MARION D.

Albums de l’année :

  1. « AqME » (AqME)
  2. « Bloodlust » (BODY COUNT)
  3. « MASS VI » (AMENRA)

Groupe ou artiste de l’année : PROPHETS OF RAGE
Concert de l’année : SIGUR RóS (Le Grand Rex, Paris)



KRAPULE

Albums de l’année :

  1. « Savage Sinusoid » (IGORRR)
  2. « Sterilize » (UNSANE)
  3. « The Dusk in us » (CONVERGE)

Groupe ou artiste de l’année : IGORRR
Concert de l’année : NOSTROMO (La Maroquinerie, Paris)

 

PATRICK DURIN

Albums de l’année :

  1. « Les contes de la tripe » (BAD TRIPES)
  2. « Droit dans le mur » (LES SALES MAJESTES)
  3. « 3 » (Bagdad Rodéo)

Groupe ou artiste de l’année : Cannibal Penguin
Concert de l’année : BRAIN EATERS + NO HIT MAKERS + LORD FESTER COMBO + Bollocks Breakers (La Comedia, Montreuil)

 

DETOX

Albums de l’année :

  1. « Finistere » (Der Weg EIner Freiheit)
  2. « Runaljod – Ragnarok » (WARDRUNA)
  3. « Rough Times » (KADAVAR)

Groupe ou artiste de l’année : WARDRUNA
Concert de l’année : systèm OF A DOWN (Main Square Festival, Arras)

 

THE KAT

Albums de l’année :

  1. « Devil is fine » (ZEAL & ARDOR)
  2. « The Rising of the Lights » (ANTISECT)
  3. « Wild cat » (DANKO JONES)

Groupe ou artiste de l’année : ZEAL & ARDOR
Concert de l’année : STONED JESUS – BEASTMAKER (Petit Bain, Paris) 

 

DRAGON

Albums de l’année :

  1. « Panzer Surprise ! » (ULTRA VOMIT)
  2. « Avé » (VENOM INC.)
  3. « Reaching to Infinity » (DRAGONFORCE)

Groupe ou artiste de l’année : ULTRA VOMIT
Concert de l’année : UDO (La Machine du Moulin Rouge, Paris)

 

Pascal Jackson

Albums de l’année :

  1. « American Fall » (ANTI-FLAG)
  2. « Zero Days » (PRONG)
  3. « Psychosis » (CAVALERA CONSPIRACY)

Groupe ou artiste de l’année : ULTRA VOMIT
Concert de l’année : LINKIN PARK (Hellfest, Clisson)

 

ALEXANDRA
 
Albums de l’année :

  1. « Wolves In the Throne Room » (THRICE WOVEN)
  2. « You’re Welcome » (WAVVES)
  3. « Obituary » (OBITUARY)

Groupe ou artiste de l’année : /
Concert de l’année : METALLICA (POPB, Paris)

 

ASK

Albums de l’année :

  1. « Obituary » (Obituary)
  2. « Gods of violence » (Kreator)
  3. « Echoes of the Tortured » (SINSAENUM)

Groupe ou artiste de l’année : /
Concert de l’année : Suicidal Tendencies (Hellfest, Clisson)

 

MARTIN
Albums de l’année :

  1. « Farmakologinen » (Oranssi Pazuzu)
  2. « Thrice Woven » (WOLVES IN THE THRONE ROOM)
  3. « EOD : A Tale of Dark Legacy » (The Great Old Ones)

Groupe ou artiste de l’année : Wolves in the Throne Room
Concert de l’année : WARDRUNA (Hellfest, Clisson)

 

VIRGINIE V. MAMY

Albums de l’année :

  1. « Calling The Devil » (Sticky Boys)
  2. « La peste et le Choléra» (Tagada Jones)
  3. « Rock’N Brawl » (Full Throttle Baby)

Groupe ou artiste de l’année : THE ARRS
Concert de l’année : GUNS’N’ROSES (Stade de France, Saint-Denis) 

 

PISH

Albums de l’année :

  1. « Codex Omega » (Septic Flesh)
  2. « New model » (PERTURBATOR)
  3. « Relentless Mutation » (ARCHSPIRE)

Groupe ou artiste de l’année : PERTURBATOR
Concert de l’année : WARDRUNA (Hellfest, Clisson)

 

IMMORTALIZA

 Albums de l’année :

  1. « The Source » (AYREON)
  2. /
  3. /

Groupe ou artiste de l’année : Devin townsend
Concert de l’année : ASPHYX (Turock, Essen)

  

ROMAIN

Albums de l’année :

  1. « Gods of Violence » (KREATOR)
  2. « Will to Power » (ARCH ENEMY)
  3. « One Foot in the Grave » (TANKARD)

Groupe ou artiste de l’année : KREATOR
Concert de l’année : EPICA (Le Zénith, Paris)

Leave A Comment