REFERENDUM DES AMIS 2018

jeudi/27/12/2018
172 Views

Hier, entre la dinde et le digestif, ANR vous servait son référendum en guise de fromage ; aujourd’hui, ANR vous offre également le dessert : le référendum dit « des amis d’ANR ». Afin de souligner la véracité des liens amicaux tissés au fil des années entre les chroniqueurs / photographes d’un côté, et les musiciens de l’autre, Marion et moi-même avons sondé les artistes et groupes parmi les plus proches de notre association, leur posant une seule et unique question : « Quel serait selon toi, l’album de l’année 2018 ? ».

Vous en conviendrez, le caractère concis voire arbitraire de ladite interrogation n’a pas manqué d’en soulever une autre chez nombre de nos interlocuteurs… Pourquoi un et pas trois ? Ou cinq ? Ou dix ? Comme nous, ces femmes et hommes sont passionnés : ainsi, sélectionner c’est éliminer des talents qu’ils aiment, voire de tuer leurs idoles et modèles (coucou AXL Rose et Sigmund Freud). Aucune symbolique, sinon, dans le choix du nombre un. Symbolique il y aurait, toutefois, dans la diversité des nationalités de nos amis (la majorité d’entre eux possédant, bien entendu, une CNI frappée du sigle RF…), ainsi que dans celle de leurs choix. Car, si la majorité d’entre eux appartient à la mouvance Metal : classique (HIRAX, VENOM INC.), Death (ASPHYX, PUREST OF PAIN, APOFENIA, AFFRONT, DEFLESHER, SINSAENUM), Thrash (PSYCHOÏD), Hardcore (LOFOFORA, BLACK BOMB A, THE BUTCHER’S RODEO), Alternatif (AqME), Gothique (SHAÂRGHOT, VOLKER), Symphonique (DELAIN), Sludge (DELIVERANCE), et tendance Stéphane Collaro / Evier Metal (ULTRA VOMIT) ; d’autres, se rattacheraient au Rock indé (TELEFERIK)… ainsi qu’au Rock’n’Roll tout court (LA SOURIS DEGLINGUEE).

Pour cette raison, inutile de chercher à analyser ou à disséquer lesdits suffrages (hormis que le fait que le dernier JUDAS PRIEST est revenu cinq fois chez nos sondés), les réponses délivrées se suffisant à elles-mêmes, certaines étant motivées et d’autres point, avec dans l’ordre (approximatif) des répondants :

 

MEREL BECHTOLD (DELAIN, PUREST OF PAIN, MAYAN) (NL) :

Damned Soul, RIVALS

 

REUNO (LOFOFORA, MADAME ROBERT) (FR) :

At Abbey Road Studios, LAURA MVULA WITH METROPOLE ORKEST – Conducted By Jules Buckley
« J’écoute beaucoup de Blues et de Soul Music lorsque je suis chez moi ou dans ma voiture… Et puis je ne veux pas déranger mes enfants en bas âge avec ma musique Metal… ».

 

JULIEN HEKKING (AqME) (FR) :

Kamikaze, ENINEM
« Quand notre civilisation occidentale prouve encore et toujours sa médiocrité, voici la réponse de mon White Trash préféré».

 

MARTIN VAN DRUNEN (ASPHYX) (NL) :

Monolith of Madness, MONOLITH

 

FRED QUOTA (DELIVERANCE, VSPR, BLVL) (FR) :

Aidattu tulevaisuus, Teksti-TV 666
« Un groupe finlandais qui chante en Finnois, ça me fait penser à Kvelertak qui ferait du Shoegaze. J’adore le fait qu’ils alignent cinq guitares, j’imagine que ça doit être la guerre sur scéne. Energique, nostalgique, adolescent, ça défonce».

 

TONY DOLAN (VENOM INC.) (GB) :

Firepower, JUDAS PRIEST
« Un seul album ?!? C’est trop dur ta question ! Un certain nombre de disques me viennent tout de suite à l’esprit. Et puis, le prochain Overkill ne sortira pas cette année, même si je l’aime déjà (Rires) Juste un album… Hummmmm : FIREPOWER !!! Damn, c’est evident, cet album est juste grand».

 

KATON W. DE PENA (HIRAX) (USA) :

Firepower, JUDAS PRIEST
« Wow ! Donne-moi une journée que je te répondes, c’est réellement une dure question… En fait, non, sans trop se faire mal à la tête, le dernier Judas Priest pourrait facilement être considéré comme le meilleur album de Heavy Metal de l’année. Je peux dire en tous cas que c’est l’un d’entre eux… ».

 

MATTHIEU BAUSSON (ULTRA VOMIT) (FR) :

Songs of Praise, SHAME
« – Sympa et see you (de loin) le vendredi soir au Hellfest – Yes ça marche, ça être énorme, salut ANR !».

 

MANARD (ULTRA VOMIT) (FR) :

Firepower, JUDAS PRIEST
« Après un album précédent un peu mou, revoilà le Priest en très grande forme !!! Je ne m’y attendais pas, et la claque n’en a été que plus forte !!! Leur meilleur album depuis « Painkiller » !!! On retrouve tout ce qui fait la légende : gros riffs velus. Grosse production. Aucun titre à jeter et un Rob Halford qui gère son âge comme personne !!! Bref, lorsqu’ils sont inspires comme cela, Judas Priest est tout bonnement intouchable».

 

ARTHUR KAYSER (DEFLESHER) (FR) :

The Legacy of Shi, Rise of the Northstar
« Sans hésitation, c’est un album que j’attendais depuis longtemps, car je suis fan de ce groupe, et j’ai pris ma claque en l’écoutant».

 

ELIZ MURAD (TELEFERIK) (FR – LIB) :

Amir, Tamino et Nakamura, AYA NAKAMURA
« Les deux mélangent leurs racines orientales (pour Tamino) et Africaines (pour Aya) avec des styles musicaux très différents, très contemporains, des albums très personnels et ambitieux. J’ai hate de voir l’évolution de ces jeunes artistes».

 

ARNO VINCENDEAU (TELEFERIK) (FR) :

Close but no Cigar, DELVON LAMARR ORGAN TRIO
« Je les ai découverts sur Youtube avec une session de KEXP à la sortie de la video. J’ai ensuite envoyé un message au groupe et la Manager m’a répondu. On a ensuite échangé nos maquettes avec elle ainsi qu’avec leur guitariste, avec lequel j’ai un peu parlé. De bonnes vibes».

 

BRUN’O KLOSE (SHAÂRGHOT) (FR) :

Lifa, HEILUNG
« Juste pour les récompenser de leur magnifique album studio (« Ofnir ») qui precede ce Live enregistré au Hellfest, et qui m’a retourné. Pas facile cette question… ».

 

MARCELO MICTIAN (AFFRONT) (BR) :

Ritual, SOULFLY

 

ULRICH WEGRICH (VOLKER) (FR) :

Firepower, JUDAS PRIEST et Here come the aliens, KIM WILDE
« Pas evident ta question, je suis obligé d’en citer deux».

 

ARNO DHENAIN LE BOURHIS (BLACK BOMB A) (FR) :

Black Bomb A, BLACK BOMB A

 

GISSELLE ESCVDERO (APOFENIA) (ARG) :

Miasma, MORTE

 

MARTIN FURIA (Producteur) (ARG) :

Firepower, JUDAS PRIEST

 

 ETIENNE SARTHOU (AqME) (FR) :

Wasteland, UNCLE ACID AND THE DEADBEATS
« J’aime bien leurs premiers disques sans pour autant être tout à fait fan. J’avoue néanmoins que ce dernier album possède un truc en plus par rapports aux précédents. Les morceaux me paraissent plus aboutis, l’ambiance embrumée et mystérieuse m’a captive, et j’écoute ce disque régulièrement, d’un bout à l’autre sans avoir à passer des chansons. Sans réinventer le genre, le Rock psyché se porte bien avec de tels groupes».

 

VINCENT PEIGNART-MANCINI (AqME, THE BUTCHER’S RODEO) (FR) :

Comme De Niro, MADAME ROBERT

 

FREDERIC LECLERCQ (DRAGONFORCE, SINSAENUM) (FR) :

« Je n’ai acheté aucun album paru en 2018. J’ai été très concentré sur Sinsaenum, entre notre premier album puis par la tournée».

  

KIKO (PSYCHOÏD) (FR) :

Overtures of Blasphemy, DEICIDE
« C’est un album riche et simple à la fois. La Tracklist defile, et on est agréablement surpris par la diversité des riffs. Cela reste du Deicide dans la couleur et ça ne se répète pas à mon gout. La voix de Benton est toujours aussi majestueusement maléfique ! Coeur de Coeur spécial pour le morceau « Seal the Tomb Bellow », qui arrache bien sa Mémé».

 

TAI LUC (LA SOURIS DEGLINGUEE) (SAIGON S/ SEINE, FR) :

 One Dozen Berrys, CHUCK BERRY
« Mon album préféré de 2018 est paru en 1958, c’est celui où figure « Sweet Little Sixteen » ».

 

Leave A Comment