Owls, Trolls & Dead King’s Skulls: The Art Of David Thiérrée

jeudi/08/06/2017
319 Views

 

Owls, Trolls & Dead King’s Skulls: The Art Of David Thiérrée
Date de sortie: 31 Mai 2017
Éditeur: Cult Never Dies

 

S’il y a une chose dont je raffole, c’est d’entrer dans un monde imaginaire touffu, sans compromis et riche de nuances et de perspectives. C’est pour cette raison que j’adore la science-fiction, par exemple. Et bien en abordant le travail de David Thiérrée, je ressens la même sensation de plongée en apnée dans un domaine immense et inconnu. Son livre, Owls, Trolls & Dead King’s Skulls: The Art Of David Thiérrée, écrit avec Dayal Patterson, bien connu pour sa connaissance étendue du Black Metal, est une promenade (quoi que le terme soit un peu trop bucolique pour ces lieux) dans l’univers qu’il a mis en place depuis des décennies.

David Thiérrée est pratiquement autodidacte, on ne tiendra pas compte de son rapide passage dans une école d’art qui lui a laissé un souvenir peu amène. Il dessine depuis toujours, découvre le milieu Black Metal des années 90 et se passionne pour cette musique qui reflète ses états d’esprit les plus sombres. Il crée des pochettes d’albums pour des groupes de cette mouvance, puis se met progressivement à la Fantasy. Depuis quelques temps, il revient au Black Metal, et renoue avec une certaine noirceur.
Le livre qui nous occupe est une large sélection d’environ 200 images, en noir et blanc et en couleur. On y trouve également des interviews, de l’auteur et d’autres artistes, tels que Nergal ou Mortiis.

Ses dessins sont des œuvres fourmillant de détails, figurant souvent, comme le titre l’indique, des trolls et des chouettes. On perçoit dans les œuvres de David Thiérrée toutes sortes d’influences, de l’âge d’or de l’illustration Fantasy à Frazetta, en passant par Tolkien. Mais pour autant, c’est un univers original, plein de forces telluriques peu sensibles aux catégorisations manichéennes.

Je te recommande ce livre, et je t’encourage aussi à lire les interviews du bonhomme sur le Net (à commencer par la nôtre) : David Thiérrée est aussi captivant que son œuvre.

Leave A Comment