Mudweiser, Loading Data, Walnut Grove DC au Gibus, 19 mars 2018

vendredi/23/03/2018
723 Views

 

 

 

 

 

 

 

 


Mudweiser, Loading Data, Walnut Grove DC

Gibus, 19 mars 2018

Le printemps est là dans quelques heures, mais l’hiver résiste et nous balance de la neige. Oui, on est le 19 mars, et il a encore neigé dans la capitale. Une bonne raison pour se réchauffer au Gibus en écoutant du gros son ! Ce soir, sous l’œil (peu) attentif du chef, je m’apprête à écouter 3 groupes français mais tout à fait experts dans la maitrise d’un genre musical a priori plutôt anglo-saxon, voire US. Mais ce soir, foin des frontières, le rock n’ roll est international, donc français, aussi.

Première partie, que je prends en cours de route pour cause de passage préalable au Cheese Day avec la collègue Mamy, première partie donc, c’est Walnut Grove DC, petite ville bien sympathique de la série « La petite maison dans la prairie »… pardon, je m’égare. Walnut Grove DC, c’est un groupe en provenance de La Rochelle pour nous délivrer un rock bien râpeux, rocailleux, nourri au bourbon. Pour le moment, pas trop de monde, mais il faut dire que les conditions ne sont pas optimales : premier jour de la semaine, neige et température négative… Heureusement, ça va se remplir petit à petit. Reuno rejoint les rochelais pour un titre, « Roskov », plus dense et plus chaloupé que les autres. Je note les tatouages bien Old School des zicos, mais aussi les petits nains de jardin posés sur les ampli. Dernier titre qui  m’évoque le blues, ne serait-ce que pour le slider utilisé par le guitariste à la longue barbe ZZ topienne…

Courte pause, le temps de suivre les copains au fumoir, et voici le tour de Loading Data, qui malgré les apparences, n’est pas composé de perdreaux de l’année, puisque le groupe est un des premiers représentants du Stoner en France, depuis la fin des années 90, pas moins. A la basse super grasse, Louise, qui a rejoint le groupe depuis quelques années. Des années 90, on en trouve des traces, ne serait-ce que dans la chemise de bucheron du chanteur aux multiples surnoms, ou la robe de Louise, très riot grrrl. Mais ne nous attardons pas sur ces vils détails vestimentaires. Le son de Loading Data, tel que défini par le groupe lui-même, c’est du Heavy groove rock. Groove indeed ! La voix à l’accent californien pur jus, est digne d’un crooner. Le son est hyper lourd, et bien groovy comme annoncé.  Les quelques ratés du batteur ne suscitent que la rigolade de la part de ses acolytes. Clairement ce soir, on est entre potes, attirés par la bière et le son crasseux. Et côté son, on est ravis : Loading Data joue pas mal de titres de son album Double Disco Animal Style, comme « Armageddon », « I’m not gonna take it ». D’autres albums sont représentés avec « Do it on the beach » ou « Circus Blues ». Le tout est comme une double crème de fuzz fondant sur le tympan. Miam !

Et voilà le tour de Mudweiser, avec le sieur Reuno au chant. Pas de doute, lui aussi officie depuis bien longtemps sur scène. Si tu le connais comme chanteur de Lofofora, ce soir il affiche une autre facette de son talent avec Mudweiser. Une facette Stoner sans aucun défaut, taillé dans le minerai Heavy le plus brut. La voix de Reuno se fait cassée comme celle d’un bluesman, tandis que batterie et basse se mêlent pour alourdir le propos. Les guitares prennent leur part pour donner de l’élan à l’ensemble. Le résultat ? Une musique de bayou abâtardie par une filiation Sludge-Doom. Reuno donne de sa personne, théatralise, se déhanche un peu à la Elvis. Toujours dans la tradition blues, il joue par moments de son harmonica et n’est pas avare de « Merci beaucoup » à la fin de chaque titre !
Difficile de ne pas se laisser prendre dans le Rock déchainé de Mudweiser, ma prise de notes en pâtit, mais c’est pour la bonne cause. Un concert aussi prenant, c’est rare !

On termine le show par une invitation à l’anniversaire de Below the Sun, organisateur de concerts Stoner depuis 3 ans. Au vu de la qualité de celui de ce soir, cet anniversaire est bien sûr incontournable. Rendez-vous est donc pris pour le 24 mars à l’International pour une nouvelle dose de gras auditif !

Leave A Comment