Interview avec PHLEGETON et GUILLEMOTH de Wormed

jeudi/27/07/2017
349 Views

Interview avec PHLEGETON (chant) et GUILLEMOTH (basse) de Wormed au Hellfest 2017.

 

Art N Roll : Le dernier album « Krighsu » est sorti sur le label Season of mist l’année passée. Comment ont été les critiques de l’album ?
Wormed : Les retours ont été excellents ! Season of mist a bien mis en avant l’album et nous avons eu beaucoup de chroniques, d’interviews et nous sommes maintenant encore plus connus qu’avant et ce dans beaucoup de pays. On est vraiment content de ce qui nous arrive.

 

ANR : Vous avez récemment tourné avec Benighted. Comment s’est passée la tournée ?
Wormed : C’était dingue et génial ! Et les autres groupes de la tournée étaient aussi terribles : UNFATHOMABLE RUINATION et OMOPHAGIA. On a que des bonnes choses à dire sur ces gars.
Et le tourneur (Redback promotion) a fait aussi un super boulot sur cette tournée, tout le planning était impeccable. On n’a vraiment pas à se plaindre, on a eu plein de bons souvenirs tous les soirs et on était tous soudés.
Et même si certains soirs, Benighted ramenait plus de monde, nous alternions tous les soirs nos places en tête d’affiche.

 

ANR : Question toute fraiche (Ndlr, le groupe vient de jouer quelques heures avant l’interview) : comment s’est passé votre show au Hellfest ?
Wormed : C’était génial ! Le son était super, on était très à l’aise pour jouer, beaucoup de monde pour nous voir même si était encore tôt et une équipe technique super pro ! On se sent comme des vrais rock stars (rires) !
Et c’est un gros show pour nous. Je pense que c’est un des plus gros shows qu’on ait faits jusqu’ici.
On avait pris avec nous notre ingé son français qui avait fait la tournée avec Benighted donc il connait notre musique et savait quoi faire pour nous sur scène.

 

ANR : A propos du Hellfest, il y a-t-il des groupes que vous comptez voir jouer ce weekend ?
Wormed : Beaucoup ! Et on en loupe aussi beaucoup malheureusement. Là, on n’a pas pu voir Animals as leaders par exemple. Ces gars sont fabuleux. Sinon, il y a des groupes comme Dodheimgard ou Cryptopsy qu’on voudrait voir. Ce n’est pas évident de tout voir, il y a tellement de groupes et on a tellement de choses à faire (prendre nos douches, etc.).

 

ANR : Tout votre concept musical parle de science-fiction. D’où cela vient-il et quelles sont vos inspirations ?
Wormed : Dès le début, on a voulu s’éloigner des thèmes « classiques » du Death Metal, les trucs gores, le sanglant etc… et faire quelque chose de différent.
Au début on parlait de l’espace, le cosmos et aussi de science-fiction en général. Mais maintenant, on mélange plusieurs styles de SF et de science (la vrai, pas celle de fiction). Les paroles suivent une logique entre les albums, une histoire qui bien ancré dans le concept du groupe.
Dans l’histoire du dernier album, Krighsu est le dernier humain cybernétique survivant dans le cosmos. Les paroles racontent son combat contre la technologie et les super-ordinateurs. Il y a beaucoup à en dire alors le plus simple, c’est encore de lire les paroles (rires).

 

ANR : Il y a-t-il quelque chose que vous n’avez pas encore fait avec le groupe que vous aimeriez faire ?
Wormed : On aimerait pouvoir tourner dans des pays que nous n’avons pas encore vu, comme l’Asie ou l’Australie. Et aussi, faire ce genre de concerts avec un truc en plus, comme les croisières métal par exemple (Ndlr, 70.000 tons of metal, Barge to hell, etc..).

 

ANR : Vous êtes actifs depuis presque 20 ans maintenant. Comment avez-vous vécu l’évolution de l’industrie musicale ?

Wormed : Houuu question difficile (rires) ! Le groupe a pas mal évolué depuis le temps. Il y a eu pas mal de changements de line-up et chaque nouveau membre à amener ses influences dans le groupe. Je pense que la musique est devenue plus facile d’accès avec l’évolution du groupe.

Il y a toujours plein de blast, mais on est passé de quelque chose de fort chaotique à une musique plus compacte, plus contrôlée.

 

ANR : Quelle est la prochaine étape pour le groupe (tournée/album) ?
Wormed : On a encore quelques dates dont le Download à Madrid, puis à l’Obscene extreme en République tchèque.
Et d’ici novembre, on devrait rentrer en studio pour enregistrer le prochain album.
On reçoit déjà pas mal de propositions de tournées avec d’autres groupes donc on va essayer de goupiller tout ça et de repartir sur les routes d’ici là.

 

ANR : Quel est votre souvenir le plus dingue en tournée ?
Wormed : Notre show au Meatlocker dans le New Jersey ! C’est l’endroit le plus dingue où on n’ait jamais joué.
C’est un club un peu pourri mais l’ambiance y est géniale, avec des câbles et des tubes qui pendent au plafond, des piliers au milieu de la salle, des stickers et des tags un peu partout, on se serait cru dans Mad Max (Ndlr, allez voir sur google, cette salle est assez improbable). On a joué à 4h du matin, les gens étaient bourrés et tombaient dans tous sens. C’était un joyeux bordel !

 

Tags

Leave A Comment