Interview avec le groupe Nocturnal Pestilence

dimanche/22/04/2018
177 Views

A l’occasion du nouvel album Fire & Shade du groupe tchèque Nocturnal Pestilence, j’ai eu l’occasion d’échanger avec ses membres concernant le groupe et l’avenir de ce dernier.

AnR : Bonjour et merci pour votre temps. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre groupe ?

Alena : Salutations à toutes les lectrices et tous les lecteurs d’Art’N Roll ! Nocturnal Pestilence est un groupe de Metal basé à Prague, en République Tchèque. Actuellement, nous avons quatre membres : moi au chant, Matyas, qui joue de la guitare et compose la plupart de notre musique, LinK joue des touches et Theo est notre bassiste. Récemment, un batteur talentueux, Ilya Tabachnik (Welicoruss) s’est joint à nous en tant que joueur de session. Nous avons formé Nocturnal Pestilence en 2010, mais nous nous connaissons depuis beaucoup plus longtemps puisque nous avions un groupe de rock avant.

 

AnR : Compte tenu de la variété des sons de vos morceaux, comment décririez-vous le genre du groupe ?

Matyas : C’est une question difficile à répondre. Nous avons tous des antécédents différents en ce qui concerne la musique, c’est peut-être pour cela que vous pouvez entendre beaucoup d’influences différentes. Pour moi, en tant que compositeur, la base est le black metal. Cela ne veut pas dire que tout le monde sera d’accord sur ce point, mais pour moi, c’est l’essence récurrente que l’on retrouve dans notre musique sous différentes formes.  Nous avons beaucoup d’autres influences comme le punk, le thrash, le néo-metal, le rock, les bandes sonores, la musique classique et même du synthwave/prog. Mais ce n’est pas de la musique pour tout le monde. Les gens ouverts d’esprit devraient être capables de « sentir et de partager » notre vision. Ce n’est certainement pas de la musique pour les poseurs. Donc, si je devais utiliser une étiquette, ce serait du blackened metal.

 

AnR : Pouvez-vous nous parler un peu de l’album que vous venez de sortir le 7 avril ?

Alena : Fire & Shade est notre troisième album studio et à mon avis, ce n’est un grand pas en avant pour nous. Nous avons travaillé sur cet album pendant presque 3 ans et pendant ce temps nous avons été influencés par de nombreuses personnes ainsi que par les événements qui se sont produits dans nos vies. Chaque chanson de cet album est comme un miroir de nos sentiments et évoque les différentes émotions que nous avons vécues. Nous espérons réussir à non seulement partager notre expérience, mais aussi laisser résonner partager ces sentiments avec toutes les auditrices et tous les auditeurs. Nous sommes ici ensemble, tous ensemble, nous avons eu beaucoup d’inspiration venant de gens du monde entier, donc nous croyons que Fire & Shade sera une histoire inspirante pour vous, espérons que vous apprécierez notre musique.

 

AnR : Avez-vous prévu une tournée ?

Alena : Nous n’avons pas encore de date de tournée, mais nous avons de tels projets. Cependant, pour le moment, nous nous concentrons sur les répétitions avec le nouveau batteur afin de nous préparer pour les concerts. Nous aimerions nous produire sur scène à partir de la fin de l’été et nous sommes toujours à la recherche d’opportunités. Nous n’avons pas fait de concert pendant un certain temps, donc nous devons d’abord faire savoir aux promoteurs que nous sommes de nouveau prêts à monter sur scène. Cela va de pair avec la promotion de Fire & Shade, donc il y a encore beaucoup de travail devant nous et nous sommes évidemment très excités par tout cela. Quoi qu’il en soit, restez informé sur nos dates de tournée éventuelles. La seule date certaine concerne la release-party pour le nouvel album, qui aura lieu à Prague le 19 octobre (un peu loin d’ici mais j’ai hâte d’y être. Ce sera un événement très spécial.)

 

AnR : Quelles sont vos influences pour cet album ?

Matyas : Musicalement parlant, je dirais que cet album est plus groove par rapport à nos précédents albums. Il y a plusieurs facteurs à considérer à cet égard. Premièrement et avant tout, nous avons utilisé un batteur de session (Sheafraidh) pour Fire & Shade. Deuxièmement, on a un son plus moderne (Seabeast Production) qui correspond exactement à notre vision pour cet album. Troisièmement, nous avons affiné notre approche de composition pour que les chansons soient plus directes et « propres » qu’auparavant. Je pense que cet album a une ambiance « black’n’roll-ish ». Il y a aussi de nouvelles influences. Nous avons aussi utilisé des voix claires d’une manière légèrement différente.

Alena : J’ai écrit la plupart des paroles de l’album et en termes d’inspiration, c’est un reflet poétique de l’époque turbulente que nous avons traversé. Nous sommes très honnêtes envers nous-mêmes et nous voulons être honnêtes envers nos fans, alors nous partageons avec eux un véritable chapitre écrit par notre expérience. La forme est parfois très abstraite et lyrique, mais c’est ainsi que j’utilise les mots pour décrire les sentiments intérieurs et l’intuition. Les paroles suivent la musique, mais aussi la forment en lui donnant un sens qui met l’accent sur le message émotionnel des chansons.

 

AnR : Pouvez-vous nous en dire plus sur la pochette de l’album ?

Matyas : Un grand merci à Dahlien (Dahlien Design) pour son incroyable travail sur la pochette de l’album. Il y a beaucoup de symbolisme. À vrai dire, il a fallu un certain temps avant que nous soyons satisfaits de l’ébauche. Nous voulions qu’il soit minimaliste mais en même temps très expressif et symbolique. C’était un peu difficile à expliquer à Dahlien mais après avoir fourni les démos de l’album, le reste lui est venu tout seul.

Alena : Pour moi, la pochette de l’album est très personnelle, parce qu’il y a beaucoup de symboles qui viennent directement du subconscient et qui me font penser à toutes les personnes qui ont participé au processus créatif derrière l’album. La lune représente une approche profonde, presque magique, de la production de la musique, tandis que le soleil est la source de l’inspiration. Les mains représentent la vie, les hommes et leurs relations. La couleur rouge est aussi très importante. Pour notre prochain album, nous travaillerons encore plus avec l’expression visuelle pour créer un plaisir artistique plus sensible et plus satisfaisant.

 

AnR : Quels sont les progrès du groupe depuis I, Eternity ?

Matyas : Je pense que nous avons fait un grand pas en avant non seulement en tant que personnes mais aussi en tant que musiciens. L’expérience que nous avons acquise nous a aidés à grandir de différentes manières. Nous avons commencé à prendre notre musique plus au sérieux – nous avons établi une façon d’aller de l’avant.  Vous savez, de mauvaises choses sont arrivées, de bonnes choses également, et nous voulons donner à notre musique le meilleur de nous-mêmes. Nous avons essayé de nous améliorer de toutes les manières possibles, de la composition à production. Et ce n’est qu’un début, nous espérons aller plus loin à l’avenir.

 

AnR : Comment se déroule le processus de réalisation d’un morceau ?

Matyas : D’habitude, j’écris une structure de base pour la chanson, puis Alena écrit les paroles et LinK ses arrangements. Bien sûr, il s’agit d’un processus dynamique, surtout récemment, car nous essayons de travailler davantage les morceaux et ce, à tous les niveaux. Ce qui est vraiment important à mentionner, c’est ce que Seabeast a apporté pour cet album. Il y a beaucoup d’ajouts intéressants de sons et d’effets sonores sur les voix grâce à lui, ce qui a rendu le son de l’album beaucoup plus varié et intéressant.

 

AnR : Comment se passe votre contrat avec Polymorphe Records ?

Alena : C’est vraiment génial et nous en sommes très heureux. J’aimerais remercier Fred pour la promotion de notre album et pour sa coopération jusqu’à présent. Nous croyons qu’ensemble nous pouvons faire de cet album un succès !

 

AnR : Comment se passe le tournage de votre vidéo pour The Blood ?

Alena : Le tournage aura lieu très bientôt et nous sommes en train de finaliser tous les préparatifs. Nous allons travailler avec NinetyTwo Production sur cette vidéo et puisque ce sera notre première expérience majeure dans le tournage de vidéo musicale, espérons qu’ils soient aimables et coopératifs. Ces gars sont expérimentés et très talentueux, alors j’espère que le résultat sera excellent et j’ai hâte de le partager avec vous. Il y aura beaucoup de symbolisme dans la vidéo se référant aux paroles de la chanson qui tournent autour de la libération des chaînes, sentant la liberté devant lui, mais en portant toujours les stigmates de l’oppression précédente.

 

AnR : Merci beaucoup pour votre temps, en vous souhaitant le meilleur pour la suite 😊

Alena : Merci beaucoup pour cette opportunité ! Nous vous souhaitons beaucoup de lecteurs satisfaits. Merci de votre attention et de votre soutien Jetez un œil sur notre CD, qui est maintenant disponible sur le shop de Polymorphe Records !

 

 

Leave A Comment