Interview avec Guernica du groupe ThunderMother

vendredi/23/02/2018
232 Views

Art’N Roll : Pour commencer, comment s’est passée ton arrivée dans le groupe ?

Guernica Mancini: Très bien, nous nous sommes toutes entendues dès le départ.

 

ANR : Vous êtes toutes arrivées en 2017, connaissiez-vous Filippa avant ?

Guernica : Moi je la connaissais, je l’avais déjà rencontrée à un concert l’année d’avant, lorsque j’étais encore avec un de mes anciens groupes et nous avions gardé contact.

 

ANR : Vous avez enregistré un album en moins d’un an, comment s’est passée la composition ?

Guernica : Lorsque nous sommes arrivées dans le groupe, Filippa avait déjà écrit une grosse partie des morceaux, c’est pour cela que nous avons été capables d’enregistrer un album dans un laps de temps aussi court.

 

ANR : Comment s’est passé l’enregistrement de cet album ?

Guernica : Nous avons enregistré au Studio Nordic Sound Lab à Skara, cela nous a pris 10 jours pour enregistrer 14 morceaux. On a décidé d’enregistrer « live » durant les sessions studio et nous sommes très fières du résultat. Et pour le reste c’est Plec Johansson, notre producteur qui a fait tout le travail de mix et mastering.

 

ANR : Comment s’est passée cette collaboration avec Plec Johansson ?

Guernica : C’est un plaisir de travailler avec lui. Il a une grande capacité à fournir une ambiance de travail relax et positive. Quand nous sommes arrivées pour travailler avec lui, nous avions déjà fait une bonne partie des arrangements donc il nous a apporté quelques suggestions mais le travail était déjà plus ou moins fait. Son boulot a été de faire en sorte que notre son sonne juste.

 

ANR : Un nouvel album avec un nouveau groupe, à quoi pouvons-nous, nous attendre en comparaison à l’album précédent « Road Fever » ?

Guernica : Un son beaucoup plus mature. Sur cet album nous avons été capables de garder les racines de ThunderMother tout en explorant de nouveaux sons. Nous avons une gamme d’inspiration beaucoup plus large qu’auparavant.

 

ANR : Tu es la chanteuse du groupe, composes-tu toi-même les paroles ou Filippa s’occupe aussi de cette partie ?

Guernica : Logiquement, je compose mes paroles mais pour cet album c’est en effet Filippa qui a composé la plupart des paroles. Mais le projet est d’être plus active dans la composition des paroles pour les albums à venir.

 

ANR : Qu’est ce qui t’inspire au quotidien dans ta vie d’artiste ?

Guernica : Prince est une énorme inspiration pour moi. Mais en tant que chanteuse / interprète, mon but ultime serait d’arriver à avoir la même présence que Robert Plant ou Freddie Mercury.

 

ANR : Vous faites référence à des groupes tel que ACDC ou Airbourne, est ce que ces groupes sont un peu une inspiration, un but, de devenir comme eux mais en version féminine ?  

Guernica : Notre ambition première est de grossir le plus possible. Donc oui, nous voulons devenir comme eux mais en tant que groupe de filles.

 

ANR : D’ailleurs, est-ce que le fait d’être des filles, vous a déjà mis des barrières pour évoluer dans ce milieu qu’est le rock’n roll ?

Guernica : Oh oui !! On a rencontré pas mal de barrières au cours de nos carrières mais rien d’insurmontable. Selon moi, on est parfaites pour ce que l’on fait.

 

ANR : Pour finir, Avez-vous d’autres activités artistiques que la musique ?

Guernica : Je suis nommée d’après un tableau très connu de Picasso donc je suppose que oui (rires).
J’adore l’art, j’adore aller à des expositions mais malheureusement je n’ai pas d’activité artistique autre que la musique. Peut-être un jour mais pour le moment je me concentre sur la musique.

Leave A Comment