HOT on the rocks!

Interview Goulamas’K février 2018

dimanche/18/02/2018
572 Views

 

 

 

 

 

 

Art n’ Roll : Pouvez-vous présenter le groupe en quelques mots? Qui sont les membres, quel est votre parcours depuis votre création en 1999?

Le groupe Goulamas’K s’est créé dès son origine pour s’engager politiquement, humainement et culturellement.
Dès le début en 1999, on a opté pour le style festif ska ragga latino et au gré des changements de zicos il a évolué en ska punk trad’. Si on a gardé la ligne de conduite culturelle et linguistique occitano-catalane de nos terrains de prédilections qui se situent dans la garrigue et sur la scène on aime quand même varier les plaisirs et les styles musicaux (métal trad’ reggae bourrin).
On est 6 sur scène avec une rythmique classique batterie : Angel, basse : Néné, guitare : Flo, un duo trombone : Yannick, sax alto : Gordon, qui régulièrement change d’instruments pour aller s’accoquiner avec des cornemuses catalanes ou gasconnes, des grailles catalanes et le bouzouki irlandais et Fred chanteur lead qui tchatche en occitan catalan français espagnol, Gordon le sax alto écossais chante en anglais.
On a 6 albums auto-produits et on travaille le prochain qui sortira en 2019 pour les 20 ans du groupe.

 

AnR : «Goulamas» signifie négligé et brouillon, pourquoi ce choix de nom pour votre groupe?

C’est un mot occitan languedocien qui effectivement signifie sale, mal appris, bordélique et qui est utilisé affectivement au quotidien par chez nous donc c’est plus humoristique que méchant.

 

AnR : Pour ceux qui ne vous connaîtraient pas, vous utilisez différentes langues et des instruments occitans dans vos compositions. Pourquoi cette diversité linguistique et l’utilisation d’instruments traditionnels?

L’occitan et le catalan sont mes langues maternelles donc c’est tout naturellement que je l’utilise au quotidien avec le français.
On trouve important de défendre nos cultures, pas parce qu’on pense qu’elles sont supérieures aux autres. Mais en défendant les cultures occitane et catalane, on défend toutes les autres cultures pour ne pas finir dans une uniformisation frigide et stérile que l’on nous impose. S’il est vrai qu’il est important que nous puissions tou(te)s communiquer ensemble cela ne justifie pas de le faire en écrasant les autres.

 

AnR : Quelles sont les groupes qui ont influencé et influencent encore votre style?

Ça va de la Mano Negra à Rammstein, de Bob Marley à Ange, de Pink Floyd à Gene Vincent, de Marty à Metallica, des Specials aux Sheriff ……

 

AnR : Quels sont les thèmes abordés dans vos chansons?

En ouvrant les journaux et en suivant l’actualité les sujets chauds hélas ne manquent pas. Donc un mélange de thèmes qui parlent de politique, de social, d’humain, de révolte, avec un regard sur l’international, les cultures des peuples avec un peu d’amour autour.

 

AnR : Le visuel de votre dernier album est intéressant: deux arbres en miroir, celui du haut est desséché, l’autre fleurissant. Une symbolique particulière?

Oui! On peut croire que l’arbre est mort mais tant que ses racines sont vivantes l’espoir est permis.

On peut être ces racines!

On doit être ces racines!

 

AnR : Vos textes parlent beaucoup de luttes, quels sont vos coups de gueules actuels dans ce monde qui part en couille? Avez-vous un message particulier à passer: optimiste ou pessimiste par rapport à la Catalogne?

La liste est trop longue, j’en oublierai sûrement, le monde est redevenu fou. On croyait avoir vu le pire et que tout ça était derrière nous et on s’est laissé endormir par les blabla politiques mielleux.

Et ça va nous péter à la gueule.

Pour la Catalogne je suis optimiste mais tant que les grands médias n’expliqueront pas la vérité sur le problème catalan, le gouvernement Espagnol un des plus corrompus d’Europe aura encore des beaux jours devant lui.

 

AnR : Et, mis-à-part la musique, vous avez d’autres occupations artistiques?

Nous aidons et organisons depuis 1994 des concerts sur notre village et nous venons d’ouvrir un espace culturel occitan de proximité où il y a de nombreuses activités et réjouissances qui s’y passent.

 

Site web: http://www.goulamas-k.com/

Dernier album: «Resisténcia» (sorti en décembre 2016)

Interview par mail réalisée par: The Kat & Krapule

 

Leave A Comment