Interview de Dr Living Dead

jeudi/02/11/2017
192 Views

ART’N ROLL : « Cosmic Conqueror » succède à « Crush The Sublime Gods », comment s’est passée la composition ?

Dr Rad : J’ai principalement composé cet album seul. Pas que je le voulais absolument, mais ça s’est fait ainsi. Je pense que c’est plus amusant de composer tous ensemble mais on devait avancer sur la composition et il s’est avéré que cette fois-ci, c’est moi qui avais le plus d’idées. Je suis sûr que pour le prochain album, il y aura plus d’éléments venant de Dr Toxic comme cela a toujours été.

On a juste essayé d’avancer avec le départ de Crush. Et on se dit souvent «  Essaie toujours, donne le meilleur de toi-même et réinvente toi ». Nous sommes assez contents du résultat.

 

ANR : Comment le nom de « Comic Conqueror » vous est venu à l’esprit ? A quoi cela fait-il référence ?

Dr Rad : J’ai trouvé ce nom comme titre de chanson qui est, pour résumé, à propos du Docteur et comment il se retrouve avec tout plein de bactéries sur lui suite à ses voyages à travers les galaxies, et que cela affecte à présent toutes les personnes qui se retrouvent en contact avec lui. Un peu comme ce qui s’est passé avec les Conquistadors et ce qu’ils ont fait aux Aztèques. Je suis parti de cette idée et je l’ai un peu « doctorisée », donc là, vous avez un parasite nano technique de l’espace à la place d’un virus de la grippe. Et puis, on trouvait que c’était un bon titre d’album donc on a pas cherché plus loin.

 

ANR : Peux-tu nous parler des sujets que vous avez voulu aborder dans cet album. As-tu des sujets qui te tiennent à cœur ?

Dr Rad : Dans cet album nous sommes vraiment sur les thèmes du cyberespace et de l’information. Comme tu peux voir sur la pochette de l’album le Doc est à présent une intelligence superficielle qui a infiltré le monde digital. J’ai trouvé cette idée après avoir lu un tas de livres sur la science-fiction et regardé des films sur le même thème. J’ai toujours été un fan des trucs sur les « cyberpunk » donc je voulais vraiment développer le sujet sur cet album.  Et puis, c’est aussi un thème d’actualité avec toutes les cybers attaques ces derniers temps mais aussi la recherche sur l’intelligence artificielle ainsi que les réseaux sociaux.

 

ANR : « Cosmic Conqueror » est votre 10ème album, le vois-tu comme un album spécial ?

Dr Rad : Oui et non. Chaque album est spécial pour nous car on ne sait jamais si ça va être le dernier ou pas. Je peux te dire qu’après chaque album que nous avons fait, j’ai eu à chaque fois ce sentiment comme si c’était le dernier, car je ne vois pas comment on va trouver à chaque fois encore des idées et se renouveler haha.

 

ANR : Comme dit dans la précédente question, c’est votre 10ème anniversaire, comment dirais-tu que Dr Living Dead a évolué avec les années ?

Dr Rad : Je pense que le truc qui ressort de ces années c’est que nous sommes devenus un meilleur groupe live. Naturellement, nous sommes aussi beaucoup plus durs dans les chansons que nous écrivons si on compare aux morceaux des débuts, mais ça s’est fait spontanément. Je pense que nous avons fait une progression assez naturelle, c’est-à-dire, évoluer tout en faisant attention à ne pas se répéter d’un album à l’autre, ce qui demande tout de même pas mal d’effort.

Evidemment, cela a un peu changé quand Ape a décidé de quitter le groupe vu que c’était un membre fondateur, mais maintenant avec Mania et Slam on est déjà au second album tous ensemble donc on continue de grandir ensemble.

 

ANR : Vous avez enregistré au Studio Rovljud d’Orebro en Suède, qu’est-ce cela vous a apporté ?

Dr Rad : C’était génial mais c’était comme toujours, beaucoup de pression. Martin avait déjà fait notre album précèdent mais dans un autre studio. Cette fois ci nous étions dans son propre studio qui est vraiment super pour nous et pour lui bien évidemment puisque tout lui est familier. C’est vraiment un mec sympa et c’est très cool de travailler avec lui, il est très ouvert, a pleins d’idées sur tout. On a passé un bon moment.

 

ANR : Des projets de tournée ?

Dr Rad : On va prochainement annoncer une tournée en Europe. Stay Tuned !

 

ANR : Petite question quant à vos performances live, d’où est venue cette idée de porter des masques et est-ce qu’il vous arrive d’en changer ?

Dr Rad : Pour commencer, c’est toujours le même masque. Cette idée a commencé car nous voulions faire quelque chose de diffèrent et on a fini par trouver cette idée de porter des masques de tête de mort comme une sorte d’hommage au Thrash et Punk de L.A dans les années 80. Les illustrations de Ric Claytons ont beaucoup avoir avec cette idée. Mais au final c’est super chiant de porter ces masques. Ha ha

 

ANR : Pour finir, as-tu d’autres hobbies artistiques que la musique ?

Dr Rad : Pas vraiment, dans le groupe on a tous un tas de hobbies mais pas forcément artistiques. Mes créations sont uniquement dédiées à la musique. Mais nous sommes tous de grands fans d’art dans tous les domaines.

 

ANR : Le mot de la fin ?

Dr Rad : Merci pour votre soutient.

 

 

 

 

 

Leave A Comment