Interview d’Arjen Lucassen de Ayreon

jeudi/06/04/2017
375 Views

PARTIE UN

 ANR: Salut, nous sommes Artnroll. Peux-tu te présenter succinctement à nos lecteurs?

AYREON: Hello, Je suis ARJEN LUCASSEN. Mon projet s’appelle AYREON. AYREON PROJECT ce sont des opéras rock avec beaucoup de chanteurs qui proviennent du monde entier. Mon nouvel album THE SOURCE sort le 28 avril 2017. Et c’est juste impressionnant, vous devez jeter une oreille sur ça (rire). Je plaisante. J’espère que cela vous plaira. C’est très éclectique. Il y a du Rock, du Métal, du Prog, du folk, du Disco .. Non pas de Disco, je plaisante.

ANR: Comment as-tu commencé la musique? Quels sont les musiciens qui t’ont
poussé à créer quelque chose tel que AYREON ?

AYREON: Je suis né dans les années 60, j’ai grandi avec les BEATLES. Je dois dire que c’est ma plus grande influence, le rock psychédélique, avec les PINK FLOYD et compagnie. Ensuite au début des années 70, j’écoutais plus du GLAM ROCK du type d’ALICE COOPER, DAVID BOWIE, T-REX, THE SWEET. J’ai accroché à des genres plus sérieux comme le HARD-ROCK de DEEP PURPLE, LED ZEPPLIN, BLACK SABBATH, puis j’ai glissé vers le PROG avec JETHRO TULL, GENESIS. Enfin la raison pour laquelle j’écris des opéras rock aujourd’hui, c’est en partie grâce à JÉSUS-CHRIST SUPER STAR, un opéra rock des 60’s, avec IAN GILLAN de DEEP PURPLE au chant. C’est le meilleur de tous les temps et mon inspiration ultime pour accomplir ce que je fais aujourd’hui. Plus tard il y a eu WAR OF THE WORLDS avec PHIL LYNOTT, TOMMY des THE WHO…. et plus tard THE WALL des PINK FLOYD. Voilà le parcour en gros…

ANR : Ces musiciens t’influencent ils encore aujourd’hui ?
AYREON: Je suis vieux, mais je ne veux pas passer pour un passéiste old-school. Je reste dans l’actualité musicale autant que je peux. Je suis très curieux et j’effectue un travail de recherche dans mon quotidien. Je lis beaucoup la presse musicale papier. Je suis abonné à pas mal de magazines. Quand un groupe m’intéresse, je me renseigne sur internet, je télécharge sur leurs sites ou je me rencarde sur youtube….

ANR : Comment s’est passé l’enregistrement de l’album ? Parce que ce n’est pas le premier !!
AYREON: (Rires) En effet je fais des albums depuis 1979…..

ANR : As-tu changé de studio, de méthode de production comparé aux albums précédents?
AYREON: Pas vraiment. J’ai mon propre studio chez moi. C’est fabuleux, je n’ai pas à voyager. Je vis dans le sud des Pays-Bas. Je fais venir tout le monde à mon studio par avion. Je peux y enregistrer toutes les guitares et les claviers sur place. Je fais tout seul. Je contrôle tout de main de maître, dans un esprit complètement égo maniaque…C’est la part fantastique. Mais je vis aussi en reclus. J’aime être seul et composer seul. Et pour ce que je ne peux ou ne sais pas faire: flûte, violons, violoncelle, vocaux, solo de guitare, solo de clavier….Je fais appel aux artistes du monde entier, qui au choix, enregistrent dans leur studio ou viennent sur place.

ANR : Quelle est l’orientation musicale de THE SOURCE ? Quelle est la balance entre les différents styles Prog, Heavy, Folk typique d’un album AYREON et pourquoi ?

AYREON: Mon album précédent était l’album le plus Prog que j’ai réalisé… Avec des membres de YES, GENESIS, KING CRIMSON qui représentent au mieux ce genre. L’album que j’entreprends par la suite est toujours une hyper réaction au précédent. Ce qui signifie que THE SOURCE est plus un album de Rock. Il est plus Heavy, plus orienté guitare. La plupart des chanteurs sur cet album proviennent de groupes Heavy-Metal…

ANR : A propos des paroles, quelle a été l’inspiration ou quel est le concept cette fois ci ?
AYREON: Le concept de l’album est « La Source » et se réfère donc à la source de l’humanité, à son commencement. Je base mes histoires autour des sciences. Tout commence par la science puis je la détourne en fiction. Je suis un créateur de science-fiction et non un auteur de Fantasy. Je ne parlerai jamais de dragon, de donjon, princesse etc.…
L’histoire se base sur la théorie de la transmission de L’ADN sur Terre via des météorites, vestiges d’autres planètes, qui aurait, à travers les millénaires frappées et ensemencées celle-ci. Donc mon histoire relate des humains qui vivaient sur la planète primale, la planète Alpha, La Source. Et cette planète est complètement régie par la technologie. C’est bien sur une métaphore de ce qu’il se passe actuellement sur terre. La technologie augmente de façon exponentielle. Et d’ici quelques années, une petite trentaine, les machines seront bien au-dessus des capacités humaines…. Que va-t-il se passer ?? C’est le scénario de départ.

ANR : Tu écris tous les textes. Acceptes-tu que tes chanteurs fassent des modifications ? Leurs laisses-tu une certaine liberté d’expression…
AYREON: (Il me coupe) Bien sûr !!!
Je conçois que l’on me fasse une meilleure offre ! Je ne vais pas lui dire : Reste sur mon idée car je suis le boss !!. Je demande ces musiciens parce qu’ils sont d’incroyables interprètes, meilleurs
chanteurs que moi. Je leur envoie par mail les guides vocaux chantés par deux ou trois amis à moi, avec deux trois directives. Mais je les supplie de n’écouter que deux ou trois fois le titre pour savoir ce qu’il en est, puis de s’approprier le texte selon leur ressenti. C’est très important pour moi, il n’est jamais question de m’obéir de façon despotique. Car cela ne peut être que prolifique pour résultat final.

ANR : Comment fais-tu le casting de tes chanteurs ? Écris-tu en pensant à un artiste particulier ou choisis-tu l’artiste qui colle le mieux à ta création ?
AYREON: Je commence à écrire la musique. J’attends que tout vienne à moi. Et quand j’ai assez de matériel musical, je me pose la question suivante : quel genre de vision j’ai de tout cela musicalement ? Qu’est ce qui collera textuellement à cette vision ? Et là je développe le scénario. Ensuite, je choisis quel musicien collera à la musique et quel chanteur collera au scénario. Je fais une liste d’une centaine de chanteurs. J’en contacte plusieurs, disons une trentaine. Tous ne me répondent pas car ils sont très occupés souvent….ou bien je n’ai pas de retour…. Donc, je choisis les chanteurs, je répartis les rôles et la dernière étape est l’écriture des paroles.
ANR : Peux t-on parler de THE THEATER EQUATION ? Comment c’était ?

AYREON: THE HUMAN EQUATION est une de mes rares créations qui ne parle pas science-fiction. En fait l’histoire se situe dans la tête d’un personnage dans le coma. On découvre comment et pourquoi il en est arrivé là, la bataille de ses émotions entre passion, rage, raison…
On partait en interview avec mon manager. Et elle me parlait de son envie de nouveau challenge. Donc elle me propose de mettre cet album sur scène comme au théâtre. L’idée était audacieuse. On a donc fait un audit sur facebook pour voir si ça intéresserait les fans. Résultat, on a fait sold-out en une journée. Face à la demande, 4 shows se sont produits. Tous complets. C’était si cool, si emprunt d’émotions. Ces chanteurs n’avaient jamais joué la comédie auparavant. Ils ont fait un travail incroyable. Et bien sûr pour moi, c’était un de mes albums qui réellement se réalisait. Ce qui était couché sur papier, tout d’un coup, prenait vie! Et ces musiciens qui se sont donnés comme si leur vie en dépendait. Je regardais le public, il y avait tant d’émotion sur leur visage.
Quelle expérience pour moi !!

ANR : Justement, en septembre tu réitères pour 3 concerts avec AYREON  au Poppodium 013 de Tilburg aux Pays-Bas. Peux-tu déjà nous révéler quelques détails sur l’événement ?

AYREON: On travaille dessus depuis deux ans. Ça va être énorme. 16 chanteurs. 10 musiciens. Une multitude de figurants, des robots !!! Il y a encore beaucoup à faire. Je parle des arrangements. Ce sera le best off d’Ayreon, deux titres par albums. Je dois encore faire la setlist. Faire ce choix est difficile, le choix pour les chanteurs aussi. Nous avons encore une fois vendu les trois représentations en une journée !!!

PARTIE DEUX …….TU N’ES PAS OBLIGÉ DE REPONDRE !!!

ANR : Douze chanteurs !! Pourquoi autant de vocalistes cette fois ?

AYREON: Sur le précédent, ils étaient 17 !!! Donc ce n’est pas tant que ça… (sourire)

ANR: (Oups…) Bien sûr !! Mais pourquoi ?
AYREON: Ma musique passe par beaucoup de différentes émotions et d’autant de styles musicaux différents. Certaines personnes crient au génie de pouvoir faire chanter tant de chanteurs célèbres. Mais au contraire, cela rend mon travail plus facile !!! J’adapte chaque émotion, humeur à un chanteur précis !! Par exemple, je veux de l’émotion et de la douceur : JAMES LABRIE (DREAM THEATER). Je veux du lourd, du puissant : RUSSEN ALLEN (SYMPHONY X).

ANR:Pourquoi si peu de femmes ??
AYREON: Il y a une raison à ça. Mon album précédent, THE GENTLE STORM avec la chanteuse ANNEKE VAN GIERSBERGEN, était un album très féminin. C’était une Love Story, une première pour moi et un beau challenge par ailleurs. L’histoire d’un marin qui laisse son amour au port (je résume). J’adore, mais je voulais écrire quelque chose de plus masculin après…Désolé Mesdames !!! ( rire)
Mais j’ai dans le casting de THE SOURCE probablement deux des meilleures chanteuses au monde (FLOOR JANSEN, SIMONE SIMONS). Sans aucun doute….

ANR: Quels chanteurs ou musiciens ont refusé de faire partie de AYREON ?
AYREON: Rarement les artistes refusent. Ce n’est jamais la configuration telle que : je ne veux pas travailler avec toi, je déteste ta musique. Non…
Comme je l’ai dit au début de l’interview, j’essaye au début d’approcher plus d’une trentaine de chanteurs, j’ai le retour d’une vingtaine. Certains sont trop occupés pour m’accorder du temps, d’autres tout simplement ne répondent pas à ma demande…Et je ne sais pas si ma demande par mail a abouti… C’est comme ça…

ANR: J’aime beaucoup ce quizz interprète que tu mets en ligne sur facebook
pour chaque sortie d’un nouvel album. Que penses-tu des médias sociaux comme facebook, myspace? Quel est ton opinion sur le téléchargement ou youtube ?
AYREON: J’adore facebook. Comme je te l’ai dit précédemment, je suis un ermite. Je suis bouclé chez moi. Je ne voyage pas. Je ne joue pas live. Je n’ai donc aucun contact avec les fans. Avec facebook, j’ai ce contact. Et je ne fais pas partie des artistes qui n’en n’ont rien à foutre de ce que pensent leurs propres fans. J’ai envie de faire plaisir à mes fans. Je lis les mails de mes fans et quand ils m’écrivent que ma musique les aide dans leur propre existence, je sais exactement pourquoi je fais ça… Facebook est ma caverne sociale. Isolée mais ouverte au contact avec mes fans.
Myspace… Ça existe encore ???(rires) C’est que tout est parti de leur génie mais Facebook les a complètement supplanté.

Youtube est fantastique. Comme je l’ai dit précédemment, cela me permet de découvrir d’autres artistes. Et c’est un outil indispensable pour faire la promotion de mes albums. On met régulièrement en ligne des vidéo-clips, en une journée le premier extrait vidéo de THE SOURCE a eu plus d’un million de vue en 1 jour, on va continuer à diffuser des clips de l’ album ces prochains jours. Donc hey!! tout va bien !!!

ANR: Mais n’as-tu pas peur que les gens n’achètent pas ton album à force de tout diffuser sur youtube ?
AYREON: Cela m’a un peu effrayé au début, le téléchargement, bla-bla.. Je me suis dit, je vais devoir trouver un vrai job maintenant (rire). Mais bizarrement, les gens continuent à acheter mon bordel (rires).
Par contre, je fais très attention. Je vends ma musique dans de très beaux packagings. Je fais attention à l’artwork (YANN SOUETRE pour The Source). Je propose toute une déclinaison de cd, vinyles, earbooks, des versions signées, des tee-shirts et autres goodies… Mais surtout, mes fans sont extrêmement loyaux. Ils sont du genre à vraiment supporter leurs artistes.

ANR: Pourquoi ED WARBY n’a-t-il jamais chanté dans Ayreon ?
AYREON: Je vais te dire un secret… II chantera bientôt…. Je lui ai demandé de chanter sur scène en septembre. Il a été très étonné. Je lui ai proposé une petite partie. On va voir s’il le fait. C’est supposé être un secret…..

ANR: Peux-tu citer un groupe ou un artiste que tu envies pour son talent?
AYREON: Oh je suis jaloux de tellement de groupes (rires). Il y a tellement de groupes plus talentueux que moi … Pourquoi ai-je de la notoriété et pas eux. Objectivement, MICHAEL MILLS qui joue sur mon dernier album, son groupe TOEHINDER est peu connu pour le moment. Mais ce qu’il fait est incroyable. Il mérite encore bien plus de succès…

ANR: Quels artistes penses-tu avoir légitimement inspiré ?
AYREON: Hum.. (gêne) …Bien plus que je ne l’aurai espéré. Ce n’est en rien de l’arrogance, mais voyons les choses en face. J’ai commencé avec ces opéras rock, à inviter des musiciens déjà célèbres au début des années 90, peut-être 1993… Depuis, il y a des centaines de groupes qui font la même chose.
Donc, je suppose que tout est parti de moi nom de dieu (rires). Non, sérieusement, je le vois comme un compliment… Tu sais je reçois tous les jours des mails de beaucoup de musiciens qui me disent être inspirés par moi dans leur projet semblable. C’est, je le redis, le plus beau des compliments…
Des groupes comme EPICA, WITHIN TEMPTATION, ils étaient des fans de Ayreon quand ils n’étaient encore «personne ». Charon, Simone m’ont révélé avoir écouté Ayreon quand elles étaient « petites ». Maintenant, elles sont dans des groupes immenses et … beaucoup plus populaires que les miens (il feint de pleurer)

ANR: Quel album emporterais-tu sur une île paradisiaque ? Un de ta discographie et un d’un autre artiste ?

AYREON: De moi, INTO THE ELECTRIC CASTLE. C’était un fantastique changement. C’est quelque chose que je n’arriverai jamais à recréer…. Ou bien mon album solo LOST IN THE NEW REAL. Oui je change, car c’est un album vraiment personnel….
D’un autre artiste… Cela doit être un très long album si je me retrouve sur une île déserte. Un double album alors (rire). Oh mon dieu. Dur de choisir… J’ai grandi avec les Beatles donc… Non, RAINBOW….. Voilà

ANR:Même question mais en enfer ?
AYREON: In what ?

(Ce maudit accent français, désolée) EN ENFER !!!

AYREON : In Hellllllll !!! BLACK SABBATH !!! Absolument !!!

ANR: Le meilleur concert que tu aies fait ?
AYREON: Ça fait très longtemps. Je dirais un concert de STAR ONE. C’était juste magique. Je crois d’ailleurs qu’il a été filmé. C’était en 2000. Avec Ed Warbie à la batterie  d’ailleurs.

ANR: Et le meilleur auquel tu aies assisté ?
AYREON: Rainbow avec Dio. J’ai dû les voir deux fois. RONNIE JAMES DIO, RITCHIE BLACKMORE, COSY POWEL… C’est la Sainte Trinité du live. Quand tu es gamin et que tu vois ça. Whaouh !!!

ANR:Si tu n’étais pas musicien, dans quel autres arts aurais-tu aimé exceller ?
AYREON: Peinture, dessin. Je pense que j’étais doué enfant et j’ai continué jusqu’à l’âge de 11 ans. Puis, dans ma classe, un élève fut plus doué que moi. Je me suis alors dit, que s’il existait un gars est plus doué que moi, je devais arrêter. Mais si en plus il est dans ma classe… Alors c’est mort ! (Il rit). J’ai donc arrêté. Je suis quelqu’un de très compétitif encore une fois. Mais quand je regarde mes dessins d’antan je suis quand même impressionné…. Mais je n’en referai jamais.

ANR:Les derniers mots sont pour toi. Merci à toi.
AYREON: (Timide) Hello !!! Je suis Ayreon. J’espère que vous allez aimer mon nouvel album. J’espère que vous allez acheter mon nouvel album, que vous allez acheter 10 copies de ce nouvel album, un pour chaque membre de votre famille (rire). Je plaisante. J’espère qu’il vous plaira. Faites-le moi savoir dans ce cas. Dites-moi si vous avez détesté aussi. On apprend de ce genre de critique aussi… Voilà

End.

https://www.facebook.com/ArjenLucassenOfficial/ 

 

Tags

Leave A Comment