Interview avec Josh Elmore de Cattle Decapitation – Hellfest 2016

dimanche/03/07/2016
563 Views

Propos de Josh Elmore (guitare) recueillis au Hellfest par Pish

ANR : Vous avez sorti votre nouvel album « The anthropocene extinction » l’année passée. Comment ont été les critiques de cet album ?

Josh : Nous avions bon espoir que le public apprécie l’album même si on savait que pas mal de gens avaient découvert le groupe avec Monolith (of inhumanity), le précédent album. Et vu que les gens ont tendance à préférer les albums par lesquels ils découvrent un groupe pour la première fois, ils vont avoir tendance à le préférer aux suivants. Mais bon, j’ai tendance à faire pareil et ça ne me dérange pas qu’ils préfèrent un album précédent s’ils aiment malgré tout le nouveau. Et nous avons de la chance car pratiquement 100% des retours sont très positifs à propos de « the anthropocene extinction »

 

ANR : Il semblerait que le concept du dernier album tourne principalement autour de la pollution et de l’impact de l’humanité sur les océans. Peux-tu nous développer un peu plus le concept général de l’album ?

Josh : Le thème de l’album a été surtout apporté par Travis (Ryan, chant). Il a été très inspiré après avoir vu un documentaire sur le vortex de déchets du Pacifique nord (ndlr : gigantesque amas de déchets amassé par les courants océaniques). Il a ensuite passé pas mal de temps avant la création de la musique à se documenter un peu partout sur le sujet (recherche en ligne, littérature, documentaires, film, ect…).

Parler des dégâts causés par l’homme est un thème récurrent chez Cattle et cet album parle en effet principalement des océans mais nous avons aussi certains titres plus « classiques death metal » même si j’hésite à les définir ainsi. Disons plutôt dans des thèmes classiques pour le groupe, comme, par exemple «Circo Inhumanitas » qui parle de l’horreur du cirque pour les animaux. Il y a aussi des éléments gores mais le thème des dégâts causés par l’homme et leurs conséquences reviennent très régulièrement dans les thèmes abordés par le groupe.
ANR : Si je ne trompe pas, vous avez eu quelques invités sur cet album. Pourriez-vous nous dire qui ?

Josh : Nous avons en effet eu pas mal d’invités déjà par le passé, notamment Leonard Leal de Cephalic Carnage mais celui dont tout le monde parle évidement pour le dernier album, c’est Phil Anselmo sur le titre « The Prophets of Loss ».

 

ANR : Il y a pas mal de groupes de metal concernés par l’écologie (vous, Gojira, Architects, etc..). Plusieurs de ces formations apportent d’ailleurs leur soutien à l’association Sea Sheperd. Que penses-tu de leurs actions ?

Josh : Je pense que c’est cool ! Je suis content de voir qu’une conscience environnementale se développe chez certains groupes et je suis heureux d’en faire partie. Je trouve d’ailleurs que Gojira s’en sort très bien sur le sujet. Une tournée avec eux et d’autres groupes inspirés par le thème de l’écologie pourrait être génial. Bon, rien n’est fait mais ce serait très intéressant.

A propos de Sea Sheperd, une de nos amies est partie en mission pour eux et ce qu’elle nous a raconté nous a aussi bien inspiré pour les paroles. L’avantage de connaitre quelqu’un qui a été sur le terrain, c’est que ça permet de savoir ce qui se passe vraiment sur place, contrairement aux infos qu’on peut lire parfois en ligne.

Et bien entendu, nous supportons les actions de Sea Sheperd !

 

ANR : Vous venez d’entamer avec le Hellfest votre 2ème tournée européenne pour le dernier album. Comment s’est passé la 1ere tournée ?
Josh :
La première tournée a été fantastique ! Une des meilleures que nous ayons pu faire jusque-là. Nous étions avec Suffocation, Abiotic, Exuviated et plusieurs autres groupes européens. Beaucoup de fun, une énorme camaraderie et un très bon environnement vraiment. Pour cette 2ème tournée, nous faisons plusieurs festivals dont le MetalDays, Obscene extreme, Stonehenge et aussi plusieurs dates en Angleterre.
ANR : Votre chanteur Travis apparait en tant qu’invité sur le dernier album d’Aborted « retrogore ». Comment cette collaboration a-t-elle eu lieu ?

Josh : Nous avons fait une tournée commune avec Aborted en 2012 et nous sommes devenus de très bons amis. Après la tournée, nous sommes restés en contact via le net et nous voulions vraiment collaborer à l’occasion. Pour être honnête, j’ai appris pour la participation de Travis très peu de temps avant que ça ne soit mis en ligne mais le résultat est très bon. Aborted poursuit une carrière impressionnante et je suis très heureux que cette collaboration ai eu lieu, c’est un honneur pour nous.

 


ANR : Vous êtes en activité depuis 20 ans maintenant. Comment voyez-vous votre évolution en tant que groupe ?

Josh : Cattle decapitation a commencé comme une Side project d’un autre groupe dans lequel les membres voulaient faire quelque chose de plus Death metal. Mais ça sonnait encore très classique au début et c’est avec l’arrivée de Travis (2 mois après la formation du groupe) que cette fameuse direction death a vraiment commencé.

En 2002, nous avons signé chez Metalblade pour l’album « To serve human » et les premiers albums sonnaient plus Grindy, très direct. Mais à partir de «Humanure », nous avons commencé à développer ce qui allait devenir notre style (plus varié, plus technique) et notre vision s’est vraiment fixée à partir de 2009 pour « The Harvest floor » avec l’arrivée de notre bassiste Derek. Notre objectif principal maintenant, c’est d’écrire de vraies chansons et de se concentrer dessus. Pour le prochain album (quel que soit sa date de sortie), nous ferons en sorte de maintenir cette direction et de composer avant tout des chansons.

 

ANR : Quel sont vos plans pour le reste de l’année et pour le futur proche ?

Josh : Nous allons terminer la tournée européenne en cours puis nous resterons un mois à la maison. Ensuite en septembre, nous repartons pour une tournée américaine et en décembre, nous avons un show portoricain unique (nous faisons juste l’aller-retour). En Janvier/février nous faisons une tournée au Mexique/Amérique du sud et nous avons déjà des dates de festivals pour l’été prochain. Ça nous fait déjà pas mal de choses pour toute l’année et je pense qu’après ça, nous aurons vraiment envie de travailler sur le prochain disque. Il sera vraiment temps.

 

ANR : La pochette de l’album a été une nouvelle fois créée par Wes Benscoter. Comment se passe cette désormais longue collaboration avec lui ?

Josh : Nous étions intéressés par ces designs assez classiques de pochettes d’albums metal et le label nous a suggéré Wes qui avait déjà fait Mortician, Slayer, etc. (et une quantité impressionnante de groupes comme Nile, Dio, Black Sabbath, Ndlr) Vraiment des gros classiques. Et par chance, il a toujours accepté de faire nos pochettes, au point que nous le considérons maintenant comme un vrai collaborateur du groupe.

Il est très populaire au Japon et fait aussi des illustrations pour Magic entre autres. Il n’est plus très actif pour les albums mais nous avons de la chance qu’il accepte toujours de collaborer avec nous pour nos pochettes et aussi quelques autres groupes comme Kreator. Nous avons vraiment envie de conserver cette collaboration le plus longtemps possible car cela fonctionne très bien.

 

ANR : Une question récurrente de chez Art&roll : avez-vous d’autres activités artistiques hors de la musique ?

Josh : Dans notre entourage direct, nous avons pas mal d’artistes. Par exemple, ma femme fait de la peinture depuis toujours et est designer d’intérieur. Notre maison est d’ailleurs remplie par ses créations.

La femme de notre chanteur (Travis) est également créatrice de bijoux. Elle n’en vie pas bien entendu mais elle fait quelque chose de très intéressant : elle utilise des restes d’animaux qu’elle nettoie et utilise pour créer des parures ou des pendentifs. C’est magnifique.

Derek aussi est un excellent dessinateur mais la musique reste notre activité principale.

J’ai un ami qui a une petite société d’ampli guitare et j’ai la chance de pouvoir créer mes propres amplis pour mon plaisir par son intermédiaire. Je ne sais pas si c’est vraiment de l’art mais c’est productif et passionnant à faire. Je peux faire des amplis ou des stéréos personnels pour des proches. Même si la plupart des gens écoutent de plus en plus de musique en mp3, rien ne remplacera la qualité d’un ampli à lampes.
ANR : Dernière question : quelle est la chose la plus dingue qui est arrivée au groupe en tournée ?

Josh : Il y a probablement des choses que j’oublie mais le truc le plus fou s’est passé vers 2005-2006. On rentrait d’une tournée sur la côte ouest des USA. Il était tôt et je somnolais à l’arrière du van et notre chauffeur (également merch guy) a commencé à crier « Ho merde… HO MERDE !! » Et il a écrasé les freins juste à temps pour laisser passer une voiture qui avait décollé un instant avant et qui a fini sa course par plusieurs tonneaux un peu plus loin.

Il y avait 3 occupants dont un enfant de 10 ans qui n’a malheureusement pas survécu. Nous sommes allés les aider autant que nous avons pu puis fait une déclaration à la police avant de reprendre la route et rentrer chez nous. Ça a été une expérience horrible mais ça fait relativiser. Une seconde plus tard et cette voiture nous percutait donc on peut dire que notre chauffeur nous a tous sauvé la vie ce jour-là.

 

 

Leave A Comment