Interview avec Adeline et Dorian du groupe Funny Ugly Cute Karma

dimanche/07/10/2018
63 Views

Rendez-vous au Feelgood les Halles pour rencontrer Adeline et Dorian du groupe Funny Ugly Cute Karma (ou F.U.C.K) autour d’une pinte !

 

AnR : Bonjour et merci pour le temps que vous nous accordez. Pouvez-vous nous parler un peu de votre groupe ?

Adeline : Tu mélanges de l’énergie et un peu de fun. Du Metal mais pas seulement. Des influences venant de plusieurs styles différents. On appelle ça Metal alternatif car finalement, c’est l’étiquette qui colle le mieux à ce qu’on propose. On obtient ainsi Funny Ugly Cute Karma !

 

AnR : Comment s’est passé le tournage de vos clips ?

Dorian : On a une bonne équipe, on travaille très bien.

Adeline : Après un grand brainstorming, on a réuni nos idées. Le tournage a duré deux jours, c’était assez éprouvant.

Dorian : On faisait des cascades !

Adeline : Le headbang dans la forêt a été tourné un beaucoup trop tôt le matin. Il faut dire qu’on avait déjà plus de cou [rires]

 

AnR : Pas de problèmes à signaler ?

Adeline : Non, on n’aime pas les problèmes [rires].

 

AnR : Vos morceaux sont assez variés, pourriez-vous classer chacun d’entre eux dans un genre particulier ? 

Adeline : On s’est inspiré de System. Certaines personnes classent ce groupe à tort comme du néo. Le groupe se classe comme Metal alternatif. Alors on a repris l’idée, ça correspond à ce qu’on fait. On ne voulait pas s’enfermer dans une étiquette en particulier. Le fait est que cela nous rend moins facilement classables et on pensait à Metal protéiforme mais niveau marketing, ça n’existe nulle part.

 

AnR : Comment se déroule le processus de réalisation d’un morceau ?

Adeline : On a une méthode peu habituelle.  J’ai des lignes de chant écrites à la base pour un autre groupe.  Dorian a donc relevé le défi et proposé une instru sur du chant qui existe déjà.  On a démarré comme ça.

Dorian : On travaille en ping-pong. Elle m’envoie le chant, ce qui me donne une idée. J’enregistre et j’envoie ce que j’ai fait.  On façonne au fur et à mesure une nouvelle ambiance et/ou un nouveau morceau. Au début elle m’envoyait un « Grand sac à dos.rar » avec toutes les paroles à l’intérieur. Avec les nouvelles maquettes, on se réunit lors d’un brainstorming avant de partir de zéro.

 

AnR (à Adeline) : Quel est ton ressenti par rapport à ton ancien groupe ?

Adeline : Tout est différent ! A la base ce n’était pas mon projet. J’étais très impliquée mais n’avait pas le lead. Je ne composais pas. On n’était pas dans le même style : du Metal mélodique avec des influences heavy. Ce projet est le mien, je l’ai initié dans lequel Dorian est venu …

Dorian : J’ai squatté…

Adeline : C’est pas mal « squatté » [rires]

Dorian : C’est notre projet ! [Rires]

 

AnR : Comment appréhendez-vous votre prochain concert au Klub ?

Dorian : On prépare les choses sérieusement.

Adeline : On va enfin rencontrer notre public. On a hâte d’y être.

 

AnR : Pouvez-vous nous parler du visuel de l’EP ?

Adeline : Je suis responsable de ce méfait ! Je fais de la macrophotographie. J’aime prendre les insectes en gros plan.

Dorian : En réalité c’est un timbre derrière, l’araignée fait 2 millimètres.

Adeline : Pour la petite histoire, je suis arachnophobe, le fait de les voir et de les comprendre m’a aidé à combattre cette phobie. C’est une idée qui me plaisait bien car les photos ne sont pas souvent utilisées pour les pochettes. On utilise généralement des illustrations. Et l’araignée en soi est aussi inhabituelle, c’est une bestiole qui suscite plutôt la répulsion alors j’essaie de la rendre sympathique.

Dorian : Elle est « kawai » [rires].

 

AnR : Vous n’avez plus peur des araignées maintenant ?

Dorian : Si elle fait plus de trois millimètres c’est chaud ! [Rires]. Elle s’appelle Doreline, tu veux savoir pourquoi ?

 

AnR : Dis-moi.

Dorian & Adeline : [se penchent et font la chorégraphie de la fusion dans Dragon Ball Z] FU-SION !

 

AnR : [rires] Il faut être de la même taille !

Dorian : Il me faut une échelle ! [Rires].

Adeline : On est assis ça marche quand même !

 

AnR : Pourquoi F.U.C.K ?

Dorian : À la suite d’un brainstorming. Fuck, c’est un nom qui percute. On s’est dit qu’il fallait en faire un acronyme et trouver pour chaque lettre quelque chose qui synthétisait l’esprit du groupe. Funny pour l’amusement, ugly et cute pour le côté bipolaire, et le karma qui représente l’unité et la cohérence.

Adeline : Mignon et moche à la fois, comme l’araignée.

 

AnR : Adeline, si tu pouvais vivre de ta musique, arrêterez-tu ton métier en tant que professeur de chant ?

Adeline : Je ne pense pas. Ça reste dans ce que j’aime faire. Evidemment si le groupe prenait trop de place, je serais obligée diminuer le nombre de cours, mais jamais arrêter. J’aime avoir l’équilibre entre les deux. On n’en est pas là, mais je pense à Floor de Nightwish. Je sais qu’elle donnait des cours à l’époque mais le groupe doit l’occuper 24h/24. Je ne vais pas vérifier mais je suis sûre que c’est impossible pour elle de continuer. Tant que je ne suis pas obligée, je ne compte pas m’arrêter.

Leave A Comment